close

Вход

Забыли?

вход по аккаунту

?

asna.18620570703

код для вставкиСкачать
Nr. 1351.
105
erkllircu ist und haltc denigem2,ss die ini l'exte gegehene
Positiori fiir die richtigere.
Oct. 13. Comet 2' gross, runcl, der Kern = 11"'.
Oct. 24. Der Comet ist recht schwach gcrvorden doc11
ist der Kern gut zu beobachten.
Oct. 25. 1)urchnicsner = 3' ; der schwache Kern liegt
wie itnnier iin Co I g e I I d e t i Theile.
Oct. 26. Der 1kr:t blitzt I I U ~nocli all und z u aiif.
Kov. 1. Coniet zienilieh schwach; ein undeittlicher Kern
= 11.12'" ist jedoch noclr wahrzunchmen.
Nov. 3. Co~tiet 1 ' 3 gross; sci)rvaclre Sterne nahe.
Kov. 21. Der liellstc Putrkt cles 90" grossen, noch
m l s s i g verdichteten Nebels folgt detn Mittelpunkte der Figur
und ist also w o l i l der eigentliclic Kern.
Nov. 25. Coniet recht sclirvach; die hellste Stelle hat
ungefslihr die Helligkeit cines Sterns 12. 13"', ist abcr weit
diffuser.
Nov. 28. Auch hcute isl der Coirtet rccht schwach, 0' 7
gross, ver\v:ischen, doch noch inimer niit einer schrvacben
Vcrdichtung. Ebenso Dec. 2 und 3 ; die letztere Beobachturig
nur riiksig gut.
~
4 06
Dee. 4. Ein Sternchen 11.12"' geht urn die Mitte der
Bcol)achtung dern beohachteten Punkt 2' 0' 4 Bor. voraus;
dieser selbst aber wird bei Anwendung stfrkerer Vergriisserungen, welche j e n e s Sterrichen det~tlich erkennen lassen,
s o iincleutlich , d a s s art seiner Conicteneatiir kein Zweil'el
seiu ka n t i .
Dec. 22. Cornet zienilieh hell, ttiir 20" gross, i n cler
filitte \vie zit cinem Stern 1 I"' vcrdichtet. Ungefiilrr dasselbe
Aussehen hatle der Cornet aueh Dec:. 21 gezeigt.
Dcc. 23. Comet h i nehliger Liil't schwach, etwa 20''
gross, i n der Mitte gut coridensirt.
Dec. 25. Mlissig gute Luft J cler Comet schrvach , aber
tlnrchaus iricht schlecht zu beobachten.
Zuni Schlusse ertaube ich rnir nocli die BetnerLung, dass
die Bcabachtungen hinreichencl streng rnit Riicksicht auf die
kleiricii Correctionen f i r Refraction, Abweichung d e s Parallels
votii griisstcit Kreise nnd Bewegung d e s Cometen reducirt sind.
Die i n den Lehrbuchern z. B. i n B r i i n m d s sphbrischer
Astrononiie hierfiir gegebenen Niiherurtgsfornleln wiirden in
der ersten Zeit cler Eisclieinung z. Th. betr~ichtlichcFehler
erzcrt gt h a ben.
~
E. Schl;nfeld.
BI a n t i It e i i n 1862 Felrr. 9.
Xote sitr 1' inclirtaison et sur la dtklinaison inapeticlues A 1' Ubservatoire d u Toiiloiise et
sur ies variations aiinuciles de ces elements.
Par Mr. Petit, Directeur de 1' Observat,oire
i'i
Toulouse.
1" inclinaison (par rapport a I'horison).
3842
1846
1817
1850
1852
1854
1855
1836
4837
Aoitt 1
Der.13
1)ec. 3
1)ec. 2
Nor. 1 7
15
Aoiit29
Aoilt2O
Nov. 13
14
Jariv. 1
2
Mars 2
Anfit29
31
Dec. 1 5
16
23
24
(tle 7i130'"k 81130"') iriclinaison = 63"39' 0
(de 9
h 1I
)'
:
6 3 2290
(tie 9
B 11
)
= 6 3 1370
(cle 9"30"' B iiiitli 30'")
z= 63 1190
=
6 2 507 0
1
(tleinidi i Zh
1
=
6
2 4875
3
soir
(de 211 k 411)
- 6 2 3919
101145n'tilatiti (de 9" h midi 30"')
r 6 2 2798
I 30 soir (de 1I1'3O'" B 3"30"')
= 62 2 8 , 3
8 4 5 niatin (de 8
ii 9 3 0 )
ZIZ 62 3 1 r 4
3 I 5 'soir (de 2
B 4 30 )
= 6 2 2772
10 2 0 inatin (dc 9 20 h 11 20 )
- 62 2794
)
= 62 2773
9 3 7 inatin (de 8 15 h 11
it 3
)
= 62 30,O
3 30 soir i(de 2
h 10
1
= 62 2970
8 30 niatin (du 7
- 62 2875
8 45 (de 7'145"' B 9b45")
9 is (de 8 15 B 10 1 5 )
= 6 2 3593
10 30
(de 9 30 k 11 30 1
= 62 3398
10 35
(de 9 3 0 A I 1 40 )
= 62 3390
8:'
i0"
10
11
du ni;itin
clu niatin
du niatin
d o niatin
clusoir
sur le pcrrnn actuel d e I'observdtoire,
[alors en construction.
1
plus doin d e s fers I'observatoire d e p l u s prks
tle ceus cle I'ol)disque du 10A4vril1811.
.I
ea plein champ
165 nrdtres vers I'est
[du pavilloo inagnbtique.
en plein champ ' A la mPine station que
[le 15 Dee.
Nr. 1351.
107
1858 Sept. 2
4
5
1861 Dec. 25
26
26
26
1862 Janv. 5
5
7
7
5 1Ih30”-) incliuaisoa
10h45“’ (de loK
8 45 (de 8
h 9 30 )
3 I 5 (de 2 30“’ h 4
)
6 s o i r ( d e 4 30 b 7 30 )
g h 5” niatiri (de 8’1 a 10hlOm)
midi 20“ matin (de 1 1 30 A I 10 )
4h45” soir
(de 4
h 5 30 )
loh
matin (de 9 1 5 h 10 45 )
midi 30”
(de 1 1 45 i‘i 1 15 )
%Oh45”’ma!in (de 10
il i 30 1
1 15 soir
(de midi 30”’ B 2h)
En arrdtant la sCrie h 1855, on aurait pour la diminution moyenne annuelle,
63’39’ 0- 62”27’8
13
=
dans cette periodc du 13 ans,
5’48 abstraction faite de I’influence
des variations diurnes qu’il na p a s encore dtd possible d’dtudier ici faute d’instruinents convenables et qui d’ailleurs,
sur line sdrie aiissi Ctendue, ne doit p a s 6tre tris considerable. Les observations, pendant cette periode, ont 6th
faites en plein air dans le jardiu de I’observatoire. Cellcs
de 1852, idiECrentes distances d e l’etablissement, montrent
en autre q u e I’influence des fers du biitiment ne parait p a s
avoir produit de perturbatioos notables s u r les determinations
prdcddentes.
En 1856, un petit pavillon fut dtabli a 56 metres, vers
le Sud, d e la salle mCridienne, d a n s le prolongemeot de la
ligne ceritrale e t sur I’emplacement mdnie oii j’ohsewais pr6cCdemment. On prit les @cautions les plus minutieuses
pour Cviter I’introductioo d u fer dans la construction. Les
observations de D6cembre 1857, faites dans ce pavillon e t
en plein champ, seniblent indiquer, du reste, que son influence ne serait p a s comparable B la diminution qui aurait
dii avoir lieu en deus ans. E t pourtant, 2 cette Bpoque, la
diniinution progressive d e I’ inclinaison preserite un arrZt
singulier. Le vuisinage du chemin d e fer, celui surtout d e
la Gare qiii n’est qu’h 500 ou 600 metres cle I’observatoire
et qiii ne datent eux inPnics que de 1856 auraient-ils produit I’anonialie ohservke? En admettant qu’il en snit ainsi,
ou ne F oit gudres comment une influence sensiblenient constaritc aurait pu cbanger pendant deux a n s entiron, tle 1856
a I 858, la diminution eo accroissement, pour I’aisser ensuite
la diminution recommencer. Une oscillation analogue, inais
ciins termes interniidiaires, paraissant, d’ailleurs rbsulter des
obserbations de 1847 comparees h celles de 1850, il semble
p i a s uaturel d’attribuer les anomalies h des causes perturbatrices variables; car j e ne pense p a s qu’elles puisseot 6tre
inises entidrement SUT le compte des erreurs, soit B cause
du soin avec le quel j’ai toujours opkrh, soit parceque ies
observafions du inois d’Aodt 1853 et celles du niois d e DC-
= 62’35’2
= 62 3398
= 62
=
=
t
moyenne
= 62
33997.
3399
62 1.976
62 2092
= 62
= 62
= 62
25 7 8 en plein cbaiiip h 260 met. ESE des terrasses inktall.
1996 ii 28a“r.5 fiord du pavillon niagnktique.
1 7 > 7enplein c b a n i p i 240iiiBt.ESEclesterrassesnidtall.
= 62 1296
= 62 1898
- 62 2016 a 28””“-3 N o r d du pavillon niagnitique.
cenibre 1857 ont 6tC faites A peir prks h la ni6nie heure dans
la matiride, ce qui iliniirie I’infli~cnce, assez faible au reste,
de la variation diurue, soit enfin parcequc si, comme c’est
assez probable, le niaxiinuni de I’ inclinaison niagnCtique a
lieu, Toulouse. ainsi yu’ii Paris, dnns Ics niois d’dtE, cette
dernitre cause tendroit dvidernineiit ii innsquer I’ effet observd au lieu de Ic rendre plus sensible.
Quoiqu’il en soit, la modificatiou annueIIe de I’incIinais o u inagnktique ii’ayant pas, que je sacbe, dt6 signalee p a r
d’autres ohservateurs eoninie tendarit a changer d e sigoe, l e s
diverses valeurs obtenues h Toulouse , hien que privCes du
surcroit d’ interht qu’ elles auraient puisd d a n s la dkterniination d e s ‘variations diurncs ou mensuelles q u e , faute d’un
personnel et d’instrumente convenables, aiosi quc je I’ai ddja
dit, il ne m’a pas dti: possible jusqu’ici d’entreprendre,
offriront peut-dtre un jour quelque utilitC pour I’etude g6odrale du magndlisme terrestre. Aussi n ’ a i - je p a s hesit6 h
entreprendre, h la fin d e 1861 et a u commenceinent d e 1862,
un t r i s grand oombre d e determinations nouvelles, afin de
savoir s i les masses consid6rables de fers qui ont 6th introduites derniPrenient dans les constructions, execcent une influence sensihle sur le pavillon niagn6tique situc‘! vers la
liniite Sutl do jardio.
A la suite des infiltrations pluviales qui altdraicnt avec
une effrayante rapidite les fernies de charpente et tous les
bois des terrasses, j ’ a i (I& me rksoudre, en cffet, B laisser
remplacer ces terrasses par un toit en fcr dont la construction, corninencde eti 1859, n’a dti: terniinde, inalgr6 mes efforts,
par suite de difficultds adniinistratives, que vers la fin d e
1861. Or en rapprochant les divers resultats ohtenus pour
I’inclinaison h la fin de 1661 et a u coniinencenient de 1862,
il semble permis de conclure que I’action des fers est peu
considerable; qu’elle diniinue, tout au plus, I’inclinaison
6 minutes, puisq’h 240 nidtres de I’obsermagndtique de 5
vatoire c’est h dire en uii point oil I’action d e s terrasses
peut dtre supposCc nulle, I’inclinaison dn 26 Ddceinbre et d u
5 Janvier surpasse d e 5 minutes environ I’inclinaison ob-
Nr. 1351.
109
tenue ces jours-Ih clans Ie cahinet niagndtiquc. Eucore est-il
bon de rcniarquer a u sujet des rCsultats trouvds le 5 Janv.,
que l e maxiiiirim tle I’ inclinatson magnhtique ayant lieu gCneralenient vers le ni;ifin, tandisque le iiiininium arrive au
contraire vers d c u x hcuies de 1’;ipri.s midi, la tliff%xmx 5’ 1
devrait 6trc diniinuPe sans cloute de une b rleus minutes,
valeur ordinaire de I’oscillation diurnc k Paris. Ce qui tendrait B rdduire d’autarrt, !a part t l X l u e n c e imputable RUS lers
de I’oliscrvntoire s u r I’inclinaisoii. iI est \ rai que I’effet est
inversc dans Ies r6.inIfats c l u 26 1)iceiiibre. Mais fquoiquil
en snit, ou p u t conclure que mCme en prcnant pour la valeur dc I’inclinaison a u ‘commencement de 1862. la moyeuiie
62’19’ 36 doonbe par I’eriseniblc de toutes les observations
de la fin de Ddcenibre et du coiumencenieiil de Janvier, au
lieu de prentlre 1;i nioyenne 62‘21’75 dcs valeurs trorivdes
hors de I‘actioo des fers, on a unc inclinaison un yell trop
faible; e t corisdqueniinent line baleur trop g r a d e de l a diminution annuelle fouiuie par les observations de 1858 rapyrochdes clc celles dc 1861 c t 1862. Cettc tliininutiori annuelle, pour la p6riotle reconimencde en 1858. serait dnuc,
33‘ 97- I 9’ 36
ou a 4’87 ialeur infd3
rierire A celle (5’48) donride par la pdriode 1842 A 1855:
d’ou rdsulterait une probabilitC nouvellc en faveur de la remarque relative h I‘arr6t o u L l a rttrogradation observds de
1856 k 1858, a p r k lesquels le niouvenient progressif par-
a u maximum, dgale h
tant de zero ne devrait recommencer en efkt k se nianifester
que par line inarrhe assez lente et croissarrt graduelleriicnt.
Jusqu’b quil point est - iI permis cle compter SUL’ des
1846
1847
1850
1852
DCc. 10
Ddc. 6
Ddc. 4
R’ov. 10
1854 Aoht
1855 Aoiit
scpt.
1856 Nov.
1857 Die.
10
30
22
30
3
19
10
I1
11
11
It
12
110
observations aujettes B tant de causes perturbatrices inconuues,
alors surtout que c e s observations s b n t faites, comnie celles
de Toulouse, par un observateur seul et privC des nioyens
cle controle que lui fourniraient le personnel ct les instruiiicnts appliqu6s h la mesure des oscillatioiis diurrws ou
niensuelles? Poser u n e telle question c’est dire que jc donne
ici sous toutes rhserves, quoi que pensant nbannioins clu‘ il
peut y avsir quelque i n t h a t ;‘i les signaler. les diverses conclusions inoncdes p l u s haiit ; et pour revenir, en terminant,
k I’ob.jet clue j’avais plus spdciale~iient en vue quand je
coninienqai rnes d e r n i b e s Ctudes s u r l’inclinaison magndtique,
je I‘erai remarquer cette particolaritd qui serait t r t s curieuse
si, reellenient, le fer d e s terrasses produit, dans le cabinet
magnktique, une ditiiinution de cinq minutes sur I’inclinaison,
que le 26 Ddcenibre et le 7 Janvier b 28”“”5 n o r d du pa\ illon, beaocoup plus prhs par consequent des masses de
fer perturbatrices, I’iuclinaison e s t sensiblenient l a mdme que
dans le pavillon. L’ideutitd des cffcts diis a u s terrasses dans
les deux cas rdsulterait elle cl’iine conipensatisn entre I’accroissement des forces tnagnktipes ?i de moindrcs distances
et un affaiblissenierit d’action provenant du charigenieiit d’inclinaisun de ces forces s u r I’axe de I’aiguille? On peut
I’admettre. ce me semble j. moins que jusqu’h nouvelle vCrilicatiori. on ne prdfire niettre sur Ic conipte des erreurs
d’observatiou. les [email protected] d e 5’ trouvhes, le 26 Ddcenibrc
et le 5 Janvier, entre la station d u pavillon magndtiquc ct
cellc situde h 240 mdtres e s t - s u d e s t des fcrs q u i recouvrcnt I’ohservatoire.
-
-
Dbclinaison magnitiqnes (dn nord vers I’ ouest).
D~clinaison= 20’ 5’ 5
= 19 5 5 9 3
10h30”’;‘I niidi)
= 19 3890
l l ” l 3 ” ’ matin (de
l h du soir (de midi h 2 h j
4”30’“ soir (de 3h30“’ A Sb3Om)
8 30 matin (de 8
h 9
1
10 30 iiiatin (de 9 30 ii 11 30 )
9
matin (de 8
h 10
)
9 15 inatin (de 8 30 B 10
1
midi 30m (clc midi :I l h )
tOh40“’ matin (de IOh k i i h 2 0 ” )
9 30 matin (de 911 h IOh)
midi 15”’ (de midi h midi 30”’)
311 soir (cle 2I13Om 3h30”)
3h45”’ soir (de 3”30” ?i 4 9
iOh matin (de 9 h B I I h j
1
- :i ::::/
plus l o i n ~ d e s ~ f e r s ~I’observatoire
de
et plus prks
d e ceux de I’obdisque du 10 Avril 1814.
= 19
- 19
796
696
- 19
- 19
It8
1092
moyenne
= 19”3’40
Документ
Категория
Без категории
Просмотров
2
Размер файла
274 Кб
Теги
asna, 18620570703
1/--страниц
Пожаловаться на содержимое документа