close

Вход

Забыли?

вход по аккаунту

?

2305284

код для вставки
I
Bull. Soc. Chim. Belg., 58, pp. 167-182, 1 fig., 1949
I
Colorants polym6thiniques
d6rivCs du noyau de la pyrimidazolone
Par
A. VAN DORMAEL (Louvain)
RBsuMB. - L’auteur dBcrit la synthkse de quelques nouveaux colorants ilr la s&ie des styryls, dcs m6rocyanines et des oxono’s ienfermant le noyau de la pyrimidazolone, ainsi que d’une thiacarbocyanine
portant ce noyaii en position mPso de la chaine. Les dorindes optiques
sont egalement signalees.
L’action du bromure (’) , du chlorure (’* ’) , d u sel sodique (*-‘) ou de I’ester (’) de I’acide chloro- ou bromoac6tique,
siir I’a-amino-pyridine, conduit A u n sel de la 2-3-dihydropyrimidazolone-2 (I) :
R\
OGC-CH~X
R = Cl,Br,ONa,OC2H5
x
= c1,Br
Sous l’action des alcalis (’), on obtient la pyrimidazolone
libre (11). La structure des d6riv6s (I) et (11) R 6th prouvde
(’)
‘rSCHXTSCHIBABIN,
D. R . P . , 351.i33 ( D . R. 21 juillct 1923)
I; 587).
(*) TSCHXTSCHIBABIN,
Ber., 57 (1924), 2092.
(’) FINGER
et KRAPT, B e r . , 57 (1924), 1950.
(9 REINDEI., Ber., 57 (1924), 1381.
(c.1928,
168
A . V A N DOAMAEL
par Tschitschibabin (a) et r6cemment encore par Allen et
Vanallan (') .
Reindel et Rosendahl ( 5 ) ont synth6tis6 le colorant azom6thinique (111) par condensation d'un sel de 2-3-dihydroa
pyrimidazolone-2 (I) avec la p.nitrosodimCthylaniline :
Allen, Vanallan et Wilson ont obtenu ce m6me colorant
par l'action de la p.nitrosodimCthylani1ine sur la 2- (ac6tyloacktamino) -pyridine (') , sur la 2-3-dihydro-3-ac6tylo-pyrimidazolone-2 (') ou sur le 2-3-diac6tylo-2-hydroxy-pyrimida201
Cet azomethine (111), qui posshde un maximum d'absorption % 525 mp, se transforme sous l'action des acides
halog6nds ou des agents de quaternation en un colorant salin
bleu, prhsentant un maximum d'absorption A 593 mp.
Les auteurs amhricains pr6cit6s avaient d'abord (') formu16 cette salification au groupement dim6thylamin6 (IV) ,
mais ont prbf6r6 ensuite (') admettre la formule ( V ) :
(") REINDELet ROSENDAHL,
Ber., 59 (1926), 1064.
(a) C. ALLEN et J . VANALLAN,
J. O r g . Chem., 13 (1948), 600.
(') C. ALLEN, J . VANALLANet C. WILSON,J . Am. Chem. Soe., 66
(1944) , 1805.
169
COLOR ANTS POLYM~TFIINIQUES
‘c -c=o
I
ND 0-N\
‘+’/cH3
I
H
X-
CH3
Dans le prPsent travail, nous avons effectud la prBparation
de quelques colorants de la s6rie des styryls, des merocyanines
et des oxonols renfermant le noyau de la pyrimidazolone, ainsi
que d’une thiacarbocyanine portnnt ce noyau en position m6so
de la chatne.
Le colorant styrylique ( V I ) a Bt6 obtenu par l’action du
p.dim6thylaminobenzaldChyde sur le bromhydrate de la 2-3dihydro-pyrimidazolone-2 (I, X =Br) en milieu alcoolique. I1
514
i mp (log~=4,50):
possbde un maximum d’absorption ?
r6aLe bromhydrate de la 2-3-dihydro-pyrimidazolone-2
git de m&meavec un sel cycloammoniyue portant un groupement m6thyle-mercapto rkactionnel, pour donner un sel de
170
A . V A N DORMAEL
mdrocyanine (VII) , presentant un maximum d'absorption
425 mp (log E = 4,70) :
?
i
Par condensation du bromhydrate de 2-3-dihydro-pyrimidazolone-2 avec un sel quaternaire de 2- (p-mCthylmercapto(3-mBthyl-vinyl)-benzothiazole (VIII) (') , en presence d'une
quantite Bquimoleculaire de triethylamine, nous avons obtenu
le bromhydrate de la merocarbocyanine (IX):
ICe colorant-sel possbde les maxima d'absorplion suiviints :
et
529,5 mp (log E = 4,82)
495,7 mp (log E = 4,57).
En effectuant la condensation precedente en presence d'un
(9 GEVAERT,B. F., 868.837 (prior. E. 30 d6cembre 1939).
COLORANTS
POLYMBTHINIQUES
171
exchs de tridthylamine, nous avons obtenu la mdrocarbocyanine
libre (X), qui se distingue de son bromhydrate (IX) par le
point de fusion, mais non par ses donndes optiques.
Par l’action d’acide bromhydrique la base (X) se transforme en bromhydrate (IX).
I1 est donc trbs curieux de remarquer que base et sel ont
le m&me spectre d’absorption, surtout si on considere l’effet
bathochrome considkrable observe lors de la salification de
l’azomdthine (I11+-V) .
I1 ne s’agit cependant pas ici d’un fait isol6, puisque Allen,
Vanallan et Wilson (’) signalent que l’acidification d’une
solution d’azomdthine (XI) obtenu par 1’action du 2-nitroso3-5-diphdnyl-pyrrol s u r la 2-acktylacktamino-pyridine n’est
accompagnde d’aucun effet bathochrome.
(XII
Par condensation du N.kthyl-2-forrnylm6thyl8ne-dihydrobenzothiazole (XII) (’), nous avons obtenu le sel d’une mkrocarbocyanine non substitude dans la chaine (XIII) .
(’) K ~ ~ D A D.
K , R . P . , 691.410 (prior. E. 15 aoat 1935).
I72
A . VAN DORMAEL
Ce colorant posshde un maximum d'absorption Ikghrement dCplac6 vers les grandes longueurs d'ondes, par rapport h celui de la mkrocarbocyanine h substitution @-mbthyle
(JX), et situk A 532 mp ( l o g ~ = 5 , 1 5 ) .
]
H2 cI L
$
J
o=c-HN
Br-
(1)
&
Aux dbpens de I'iodo-kthylate de 2- (P-dirnkthylrnercaptovinyl) -benzothiazole (XIV) ( l o ) , nous avons synthCtis6 le
(lo)
GEVAERT,B . F., 884.057 (prior. Ned. 12 decembre 1940).
173
COLORANTS P O L Y M ~ T A I N I Q U E S
bromhydrate de la m6rocarbocyanine portant un substituant
m6thylmercapto dans la chalne ( X V ) .
Cet 6difice est encore plus bathochrome que le prCcCdent,
et posshde un maximum d’absorption & 537 my. (log E =4,52).
I1 est inthressant de comparer les donn6es optiques des
celles
thiamhocarbocyanines a noyau de la pyrimidazolone
des colorants correspondants & noyau de la pyrazolone ( X X ) .
a-,:
= CH
I
SBrie de l e pyruzulont‘ ( X S )
R=CH3
:
R= H
:
489111p
(log =4,801
49Omp
(log E = 5,04)
R = SCH3 :
505 m p
(log E = 4 , G )
- Rc = c-c,
I
m
o=c -BC
I
Sene de la p~”iiiiidazolone. H S
(IX) :
(XIII) :
(XV) :
529,5 m p
(log E = 4,82)
532 n1p
(log s = 5,15)
537 m p
(106E = 4,521
Nous itvons Cgalement synth6tis6 cpelques pyrimidazolono-m6rocarbocyanines portant d’autres noyaux que celui du
benzothiazole.
Ainsi, aux d6pens de 1’Cthyl-m6thyl-sulfate de 2- (fLm6thylmercapto-$-mCthyl-vinyl)-a-naphtothiazole (XVI) (*), nous
avons obtenu le colorant (XVII) , posskdant un maximum d’absorption & 548 my. (log E = 5 , l ) .
Au depart de 1’8thyl-m6thyl-sulfate de 2- (P-m&hoxyvinyl) -benzos616nazole (XVIII) (”) , nous avons isole la m6rocarbocyanine (XIX) , pr6sentant un maximum d’absorption &
542 my ( l o g ~ = 5 , 1 4 ) .
Dans la sBrie des colorants oxonols, nous avons obtenu,
par condensation du bromhydrate de la 2-3-dihydro-pyrimidazolone-2 avec I’ortho-formiate d’Cthyle, le colorant (XXI,
n = l ) , dont la courbe d’absorption pr6sente un maximum &
490 m p (log&=4,63).
~
(I1)
(;IVAI.RT,
R . F . , 931.2E6 (prior. F. 20 juin 1946)
174
A.
V A N DORMAEL
+ HC( OC2H5
En effectuant la m&me reaction avec le 1-3-3-triethoxypropylhe, on obtient un colorant bleu intense, vraisemblablement constitu6 par 1’6difice (XXI,n = 3 ) , mais qui n’a pu
&treisole en raison de son instabilit6.
Nous sommes cependant parvenus & obtenir dans cette
condensation un produit intermediaire y-4thoxy-6thylidhemethyl6nique (XXII), aux d6pens duquel nous avons pr6par6
un colorant oxonol trimhthinique (XXIII) asymdtrique par
I’nction de la l-phCnyl-3-m6thyl-pyrnzolone
:
-
F3
C~N--p=Crr-CH=CH-C-C+
I
N-cpo
I
HO-C-B’
Ce colorant posshde un maximum d’absorption B 528 mp
(log E =3,46). En faisant reagir le bromhydrate de 2-3-dihydro-pyrimidazolone-2 sur le produit intermediaire (XXII),
nous avons remarque la coloration bleue intense (max. abs.
175
COLGHANTS P O L Y M ~ T H I N I Q U E S
617 mp) du colorant trimCthinique symdtrique insta'ble (XXI,
n=3).
Nous avons finnlement synth6tis6 une thiacarbocyanine
(XXIV) portant, en position m6so de la chafne, le noyau de la
pyrimidazolone, en condensant la pyrimidazolono-m6rocarbocyanine (X) avec un sel quaternaire de 2-m6thylmercaptobenzothiazole :
X'
x-
-cH
CZH5
ninsi que par chauffage de la mCrocarbocyiinine (Xj avec le
2-m6thylmercnpt.o-benzothiazole en pr6sence d'un ageril. tle
quaternation :
(XI
+
H3C-S-C
+
CH3X
-
~xxsv)
Soit enfin aux ddpens de la m6rocarbocyanine portant une
fonction @-mBthylmercapto(XV)et du 2-m&hyl-benzothiazole
en prPsence d'un agent de quaternation :
I76
A . V A N DORMAEL
La courbe d’absorption de ce colorant presente un maximum d’absorption B 584 mp (log&=4,97) et une ldghre
inflexion vers 555 mp (log o =4 3 ) .
En reprdsentant B l’bchelle la molCcule de ce colorant trinucldaire, on remarque (voir fig. 1) la forte interfihence entre
le noyau de la pyrimidazolone et les atomes de soufre des deux
FIG. 1. - Dessin A 1’Cchelle du colorant XXIV.
Pour la simplification nous avons represent6 les groupements
alcoyles par -CH, ,
COLORANTS P O L Y M ~ H I N I Q L J E S
177
noyaux benzothiazoliques. Tout comme dans le cas de la thiacarbocyanine (XXV) portant en position m6so un noyau isopyrazolonique (12- l a ) , on devra admettre pour 1’6difice trinucl6aire (XXIV), que le fragment pyrimidazolonique se situe
dam un plan diff6rent de celui qui renferme les noyaux benzothiazoliques et la chatne trimdthinique et que, par suite de
cette non-coplan6it6, il ne pourra plus prendre part B la mCsomdrie principale.
L’effet bathochrome, de 22 mp, observe pour 1’6difice
(XXIV), par rapport B la thiacarbocyanine simple (XXVI)
non substitube, pourrait &tre attribuCe B un effet d’induction
dit au substituant pyrimidnzolonicpe.
Signalons en terminant que les diffdrents colorants, d6riv8s du noyau de la pyrimidazolone, et que nous venons de
dhcrire, constituent des sensibilisateurs optiques pour Bmulsions photographiques (‘7.
(”) A . VAN DORMAEL,
Sensibilisateurs photographiques de la classe
des cyanines trinucldaires, Communication au X X P Congrbs de Chimie
industrielle, Bruxelles, sept. 1948, paraitre dans Chim. et I n d .
( l a ) P. BRWLANTS, A . VAN DORMAEL
et J. Nus, Relations entre la
structure planaire de colorants polyrndthiniques et leur absorption,
[Bull. Acad. roy. Belg. ( 5 ) , 34 (1948), 7031.
(14)
GEVAERT,Dem. Brevet franqais.
I78
A. VAN DORMAEL
PARTIE EXPgRIMENTALE
lo tamino-pyridine
La 2-amino-pyridine a BtB obtenue avec u n rendement de 53 % par
l’action de l’amidure de sodium sur la pyridine au sein d u toluhne,
d’aprPs la mCthode de Tschitschibabin et Seide, signalee par Wibaut (16).
Ebullition : 204-206O sous 760 m m ; fusion 56,5-58O.
2”
Bromhydrate de 2-3-dihydro-p2~imida~olone-Z
(I, X = Br)
On melange 4,7 g de 2-amino-pyridine B 8,4 g de bromoacetate
d’6thyle : la reaction est exothermique. La masse rbactionnelle se pr6sente sous forme d’une huile brune, qui, apres traitement A I’acetone,
devient cristalline. On purifie le produit par deux cristallisations de
l’alcool methylique. Fusion 230-231O. Le rendement est de 39 %.
3O
Colorant styrylique (VI)
2,15 g de bromhydrate de 2-3-dihydro-pyrimidazolorie-2 rt 1,5 g de
p. dimCthylaminobenzaldChyde sont chauffes 21 reflux dans 20 cm3 d’alcool absolu, durant dix minutes. AprPs refroidissement, on essare le
colorant : 1,5 g, soit 43,2 % de rendement ; apres cristallisation de l’alcool : fusion 264-265’ ; maximum d’absorption : 514 m p (log E = 4,5).
4O
Thiamiroeyanine (VII)
1,5 g de di6thylsulfate de 2-mBthylmercapto-benzothiazole et 1 , l g
de bronihydrate de 2-3-dihydro-pyrimidazolcine-2 son t chauffbs 21 reflux
durant quinze minutes dans un melange de 8 cms d’alcool et de 0,7 cms
de triethylamine. Aprh refroidissement, on essore le precipitb et le cristallise deux fois de l’alcool : cristaux jaunes : 0,5 g ; fusion 225-229O ;
maximum d’absorption : 425 m y (log E = 4,70).
Ce colorant ne posstxle pas de propri6tCs sensibilisatrices, mais est
un supersensibilisateur precieux en combinaison avec d’autres colorants,
lels que 1’Cthylsulfate de la N.N.diCthyl-5-5~-diph~nyl-9-propyl-oxacarbocyanine.
5” Thiamiroearbocyanine-~-m6thyle
a) Sous forme de bromhydrate
(IX)
1 g de bromhydrate de 2-3-dihydro-pyrimidazolone-2 (I) e t 1,8 g
d’6thyl-niethylsulfate de 2-(~-m6thylmercapto-~-m6thyl-vinyl)-benzothiazole (VIII) sont dissous dans 20 cms d’alcool et chauffes B reflux, en
presence de 0,7 cms (1 mole) de trikthylamine, durant dix minutes.
AprPs refroidissement, on essore le prCcipit6 de la solution rouge intense
et on le purifie par trois cristallisations de l’alcool ; cristaux violet
f o n d : 0,5 g ; fusion 276-278” : maxima d’absorption : 529,5 m p
(log E = 4,82) et 495,7 m p (log E = 4,57).
(I8) TSCH~~SCHIBABIN
et SEIDE,J . Chim. gdn. (U.R . S . S.), 46 (1914),
1216, voir J. WIBAUT,
Rec., 42 (1923), 241.
POLYMETHXNIQUES
COLORANTS
179
Analyse
Calcul6 pour C,,H,,ON,SBr
:
54,W % C ;
19,23
% Br2 .
Trouve pour fusion 276-278O : 54,54 et 54,54 % C ;
19,17 et 19,70 % Br, .
h) Sous forme de mdrocarbocyanine libre (X)
1 g de bromhydrate de 2-3-dihydro-pyrimidazolone-2 (I) et 1,8 g
d’6thyl- m6thylsulfate de 2-( -m6thylmercapto - p - m6thyl-vinyl)-benzothiazole (VIII) sont dissous dans 20 cm’ d’alcool et chauff6s t3 reflux
durant dix minutes en pr6sence de 1,4 cms (2 moles) de trikthylamine.
Aprhs refroidissement, on essore le pr6cipit6 et le recristallise deux fois
de l’alcool : cristaux violets : -0,4 g ; fusion 231-234” ; memes maxima
d’absorption que pour le bromhydrate d6crit sous a.
Le produit ne contient pas d’haloghe t3 I’analyse. Sa constitution a
6t6 prouvee en le transformant en bromhydrate (IX):
0,514 g (1 mole) de la merocarbocyanine, fusion !?31-234O,sont trait6s par 0,137 g (1,l mole) d’acide bromhydrique dans 125 cm3 d’alcool.
Aprh precipitation ZI ]’&her, on obtient des cristaux violets : fusion
278-279’. Un point de fusion mixte avec le colorant (fusion 276-278O)
decrit sous a, ne montre pas de dbpression.
6” Thiam6rocarbocyanine non substituee dans la chaine (XLII)
1,l g de bromhgdrate de 2-3-dihydro-pyrimidazolone-2 (I) et 1,0 g
de N.6thyl-2-formylm~thyIPne-2-3-dil~ydrohenzothiazole
(XII) sont chauff6s ZI reflux dans 10 cm3 de pyridine. Aprh refroidissement, on essore
les cristaux form&, on les lave ZI 1’6ther et les cristallise trois fois de
I’alcool m6thylique ; cristaux violets : 0,2 g ; fusion 310-315O ; maximum d’absorption : 532 m p (log E = 5,15).
7” Thiam6rocarboeyanine-~-m6thylmercapto(XV)
2 g d’iodo-Pthylate de 2-(~-~-dim~thylmercapto-vinyl)-henzothiazole
(XIV) et 1,5 g de bromhydrate de 2-Bdihydro-pyrimidazolone-2 (I) sont
dissous dans 50 cms d’alcool et chauff6s B reflux en presence de 0,7 cm’
de triethylamine durant quinze minutes. AprPs refroidissement, on
essore le pr6cipite et le cristallise de l’alcool : cristaux bleus ; fusion
169-1720 ; maximum d’absorption a 537 m p (log E = 4,52).
8”
Naphtothiam6ocarboeyanine-p-rn6thyle (XVII)
2,25 g d’6thyl-mEthylsulfate de 2-(~-m6thylrnercapto-~-m~thyl-~inyl)a-naphtothiazole (XVI) et 1 , l g de bromhydrate de 2-3-dihydro-pyrimidazolone-2 (I) sont chauffks t3 reflux dans 23 cms d’alcool en presence
de 0,55 cmS de dikthylamine, durant quinze minutes.
Apres rrfroidissement, on essore les cristaux form& et les recristallise quatre fois de I’alcool m6thylique ; cristaux bleus : 0,4 g ; fusion
203-205O ; maximum d’absorption : 548 m p (log E = 5 , l ) .
180
A . VAN DORMAEL
9” Shlinam6rocarboeyanine non sulntitu6e dans la chaPne (XIX)
1,9 g d’r?thyl-mt%hylsulfate de 2-(~-m6thoxy-vinyl)-benzos616nazole
(XVIII) et 1,l g de 2-3-dihydro-pyrimidazolone-2 (I) sont dissous dans
20 cm3 d’alcool et chauffes 21 reflux en presence de 0,55 cm3 de dibthylamine durant cinq minutes.
Le colorant precipite dej21 21 chaud, sous forme de bromhydrate. Son
insolubilite ne permet pas de le purifier par cristallisation de l’alcool.
Nous avons alors pr6fere le transformer en merocarbocyanine libre,
plus soluble, en cristallisant le bromhydrate de I’alcool, en presence de
triethylarnine. Le maximum d’absorption reste 1 542 m p (log E = 5,14) ;
fusion 294-296”.
10” Oxonol monomhthinique symitrique (XXI, n = 1)
1,l g de bromhydrate de 2-3-dihydro-pyrimidazolone-2 (I) et 2 cms
d’ortho-formiate d’bthyle sont chauffes h reflux dans 50 cms de pyridine
durant dix minutes. Aprbs refroidissement, on essore le prhcipith form6
et lo purifie par cristallisation de l’alcool methylique ; cristaux rouges :
0.1 g ; fusion 245-247O ; maximum d’absorption : 490 m p (log E = 4,63).
11” DBrivh y-hthoxy-hthylidine-mhthylhnique (XXII)
1,l g (1 mole) de bromhydrate de 2-3-dihydro-pyrimidazolone-2(I)
et 1,75 g (1,5 mole) de 1-3-3-tri8thoxypropyl&nesont chauffbs 1 reflux
dans 5 cm3 d’acide acbtique, durant dix minutes.
Apres refroidissement, on precipite par l’dther. On obtient ainsi une
huile visqueuse, brune, ne cristallisant pas, mais se comportant normalement dans les reactions de coloration. Ce produit donne, en effet, par
condensation avec un sel quaternaire de 2-m6thyl-benzothiazole, la thiamt!rodicarbocyanine, homologue superieur du colorant dbcrit au 6’ ;
maximum d’absorption vers 623 mp.
12” Oxonol trimhthinique symhtrique (XXI, n = 3 )
a)
En une seule &ape
2,15 g ( 2 moles) de bromhydrate de 2-3-dihydro-pyrimidazolone-2
(I) et 0,96 g (1 mole) de 1-3-3-tri6thoxypropylbnesont chauffhs 1 reflux
dans 50 cm’ de pyridine ; la masse de reaction se colore aussitBt en
bleu intense ; maximum d’absorption dans l’alcool vers 617 mp. Nous
ne sommes cependant pas parvenus 21 isoler ce colorant en raison de son
instabilite.
b) Aux dtpens d u produit intermddiaire (XXII)
1g de bromhydrate de 3-(y-6thoxy-6thylid&ne-mbthylbne)
-2-3-dihydropyrimidazolone-2 (XXII) et 0,6 g de bromhydrate de 2-3-dihydro-pyrimidazolone-2 (I) sont chauffes 1 reflux dans 20 cm3 d’alcool en presence
de 0,5 cms de triethylamine ; la coloration bleue, maximum d’absorption : 617 mp, se developpe aussitSt ; mais ici Bgalement ce colorant se
distingue par sa grande instabilit6.
En effectuant cette condensation en milieu pyridinique, le resultat
n’6tait pas plus avantageux ; par l’emploi de la triethylamine au sein de
l’anhydride acetique, le colorant bleu ne se formait pas du tout.
COLORANTS POLYMI~TEIINIQUES
181
13” Oxonol trimkthinique asymktrique (XXIII)
1,6 g (1 mole) de bromhydrate de 3-(y-6thoxy-6thylidbne-m6thylbne)2-3-dihydro-pyrimidazolone-2 (XXII) et 1,3 g (1,8 mole) de 1-ph6nyl-3m6thyl-pyrazolone-5 sont chauffks & reflux durant dix minutes dans
10 cm’ d’alcool, en presence de 1 cm’ de trihthylamine (1,8 mole). On
prdcipite l’oxonol libre par l’eau et le purifie par cristallisation de l’alcool ; fusion 174-177” ; maximum d’absorption : 528 m p (log E = 3,46).
14” Thiacarbocyanine trinaclkaire (XXIV, X = 1)
a) A U X ddpens de la mdrocarbocyanine p-mdthyle
2,9 g de merocarbocyanine libre (X) et 6,7 g de dimethylsulfate de
2-m6thylmercapto-benzothiazole sont chauffhs
reflux dans 75 cma de
pyridine en presence de 3,4 cms de trihthylamine, durant une heure et
demie. Aprhs refroidissement, on pr6cipite B 1’6ther. On reprend le colorant dans l’alcool et le reprdcipite par l’iodure de sodium. L’iodure de
carbocvanine trinucleaire ainsi obtenu est cristallisd trois fois de l’alcool
methyiique ; fusion 229-231” ; maximum d’absorption : 584 m p
(log D = 4,97) et une inflexion de la courbe vers 555 m p (log E = 4,5).
Analyse
Calcul6 pour C,,H,,ON,S,I
:
53,ll % C ;
9 3 % N, ;
10,49 % S ;
20,81 % I, .
Trouv6 pour fusion 229-2310 : 52,88 et
9,16 et
10,31 et
21,OO et
52,85 % C ;
9,27 % N, ;
10,64 % S ;
21,lO % I,.
On obtient le [email protected] par la voie suivante :
1,5 g de merocarbocyanine libre (X), 1,7 g de 2-methyl-mercaptobenzothiazole et 6 g de p. tolubnesulfonate de m6thyle sont chauffes B
145 degr6s durant quatre heures. Aprh addition de 46: cm’ de pyridine,
on chauffe durant quinze minutes B 100 degrbs et ensuite durant quinze
minutes A 1’6bullition. Aprbs refroidissement, on pr6cipite par 1’6ther et
transforme le colorant sous forme d’iodure comme ci-dessus.
Aprbs quatre cristallisations de l’alcool methylique, on obtient le
colorant trinucl6aire presentant le [email protected] point de fusion et le [email protected]
spectre d’absorption que le pr6c6dent.
b) Aux ddpens de la mCrocarbocyanine P-mdthylmercapto (XV)
4,5 g de bromhydrate de merocarbocyanine P-m6thylmercapto (XV).
3 g de 2-m6thylmercapto-benzothiazole et 13 g de p.tolubnesu1fonate de
methyle sont chauff6s B 145 degr6s durant quatre heures. Aprbs addition de 100 cms de pyridine, on opbre comme ci-dessus.
Le colorant ainsi obtenu presente les [email protected] constantes physiques
que le precedent
*
* t
182
A . V A N DORMAEL
Le prCsent travail a Ct6 exCcut6 sous la direction de M. le
professeur Bruylants, directeur du Service de recherches chimiques de la S. A. Photo-Produits Gevaert, & qui nous adressons notre respectueuse gratitude.
Nous remercions Cgalement ici le docteur L. Moelants des
micron nal y ses ex6cutCes.
Service de recherches chirniques
de la S. A . Photo-Produits Gevaert,
Mortsel - Anvers.
Communiqud il la Socidtk
chimique de Belgique, Ze 18 mars 1949.
Документ
Категория
Без категории
Просмотров
2
Размер файла
522 Кб
Теги
1/--страниц
Пожаловаться на содержимое документа