close

Вход

Забыли?

вход по аккаунту

?

FR2513749A1

код для вставкиСкачать
 [loading]
«
Click the Minesoft logo at anytime to completely reset the Document
Explorer.
[1][(4)__Full Text.......]
Discovered items are automatically translated into English so that you
can easily identify them.<br/><br/>If you would like to see them in
the original text, please use this button to switch between the two
options . Discoveries: ([2]Submit) English
Click to view (and print) basic analytics showing the makeup of
discovered items in this publication. [help.png]
[3][_] (15/ 74)
You can use the refine box to refine the discovered items in the
sections below.<br/>Simply type what you are looking for, any items
that do not match will be temporarily hidden. [4]____________________
[5][_]
Gene Or Protein
(8/ 66)
[6][_]
Tir
(33)
[7][_]
ETRE
(23)
[8][_]
Tre
(4)
[9][_]
Est A
(2)
[10][_]
CES
(1)
[11][_]
Etle
(1)
[12][_]
Sys
(1)
[13][_]
Parla
(1)
[14][_]
Molecule
(3/ 4)
[15][_]
DES
(2)
[16][_]
APTES
(1)
[17][_]
dnns
(1)
[18][_]
Generic
(1/ 1)
[19][_]
cations
(1)
[20][_]
Physical
(1/ 1)
[21][_]
51 s
(1)
[22][_]
Disease
(1/ 1)
[23][_]
Gaucher
(1)
[24][_]
Organism
(1/ 1)
[25][_]
casse
(1)
Export to file:
Export Document and discoveries to Excel
Export Document and discoveries to PDF
Images Mosaic View
Publication
_________________________________________________________________
Number FR2513749A1
Family ID 8020717
Probable Assignee Alexandre Gaston
Publication Year 1983
Title
_________________________________________________________________
FR Title DISPOSITIF DE SECURITE ET DE MANOEUVRE AMBIDEXTRE POUR
PISTOLET AUTOMATIQUE CLASSIQUE
EN Title SAFETY CATCH FOR AUTOMATIC PISTOL - HAS THRUST PIECE ON HAND
GRIP TO ARM AND DISARM FIRING MECHANISM
Abstract
_________________________________________________________________
L'INVENTION CONCERNE LES DISPOSITIFS DE SECURITE ET DE MANOEUVRE
AMBIDEXTRE POUR PISTOLET AUTOMATIQUE DE TYPE CLASSIQUE.
LE DISPOSITIF EST CONSTITUE PAR UN SYSTEME D'ARMEMENT INSTANTANE
AUTOBLOQUANT PERMETTANT LE TIR EN SIMPLE ACTION, SYSTEME SE DESARMANT
INSTANTANEMENT DES QUE LA MAIN DU TIREUR RELACHE SA PRESSION SUR LA
CROSSE ET POUVANT ETRE APPLIQUE A DES ARMES EXISTANTES LES RENDANT
APTES A ETRE TIREE DE N'IMPORTE QUELLE MAIN. UN LEVIER AMBIDEXTRE
PERMET DE DEGAGER LE CROCHET D'ARRETOIR DU CHARGEUR PAR ACTION DU BOUT
DU POUCE OU DE L'INDEX DE LA MAIN TENANT L'ARME.
LE DISPOSITIF SELON L'INVENTION EST DESTINE A PERMETTRE LA
MODERNISATION D'ARMES EXISTANTES ET LA REALISATION D'ARMES NOUVELLES
CONCUES SELON CES PRINCIPES.
The catch is for safe and ambidextrous operation of an automatic
pistol. It has a barrel and sliding breech and a body with a
detachable magazine. The firing mechanism includes a trigger acting on
a bar and a pawl controlling a firing pin. The pawl, free from the
body, is joined to a thrust pawl at the front of the handle and under
the trigger guard with a spring return. This can be worked at will,
with either hand. The pawl acts as a drive pawl to arm or disarm the
firing mechanism.
Description
_________________________________________________________________
La presente invention concerne les dispositifs de securite et de
manipulation ambidextre pour pistolets automatiques.
Dans les nombreux dispositifs connus de ce genre, differents systires
ont ete employes tant en ce qui concerne les moyens d'action que les
points d'application et la maniere, volontaire ou automatique, de leur
mise en oeuvre, separement ou en combinaison, pour tenter de concilier
des conditions difficilement compatibles entre elles d'apres le
principe meme du pistolet automatique. Ces conditions sont le
transport et la manipulation, d'une arme chargee avec une cartouche
vive dans la chambre, en toute securite par blocage ou desarmement du
systeme de percussion et/ou blocage du systeme de detente pour eviter
le risque de depart d'un coup de feu accidentel ou involontaire, et
cela en gardait la possibilite de tirer rapidement, volontairement,
avec precision, lorsque cela est souhaite, d'une main ou de 11 autre.
Pour repondre aux conditions ci-dessus, il a fallu completer et
modifier le fonctionnement du pistolet automatique tel qu'il a ete con
cu, a l'origine, selon une architecture generale qui n'a pas varie de
puis, hormis deux ou trois formes de realisations particulieres prati-
quement disparues aujourd'hui.
Quel que soit le modele, un pistolet automatique comprend toujours une
carcasse en forme de T plus ou moins couche. La branche superieure
horizontale supporte le canon et sert de glissiere a la culasse mobile
qui peut se deplacer longitudinalement sur l'axe du canon. La branche
verticale, communement appele crosse, sert de poignee pour tenir
l'arme et contient la reserve de cartouches, soit sous forme de
magasin fixe, soit sous forme de chargeur amovible, avec un elevateur
a ressort. Un ressort de fermeture, dont la position varie selon les
modeles, assure la fermeture de la culasse sur le canon.Le systeme de
mise a feu consiste toujours en un percuteur, loge dans la culasse,
parallelement a l'ale du canon et qui peut etre lance violetment
contre l'amorce de la cartouche par un ressort de percussion selon
deux principes possibles
- le ressort de percussiaiest loge dans la culasse derriere le systeme
percuteur/que nous appellerons percussion directe.
- le ressort de percussion est loge en dehors de la culasse, dans la
crosse ou dans le chien qu'il actionne pour venir frapper le
percuteur, systeme que nous appellerons percussion indirecte.
Le critere de choix reel entre ces variantes est le mode de re arment
du systeme de percussion:
- en percussion directe, le systeme est rearme au retour de la ou.
lasse par la force du ressort de fermeture1 le mouvement du systeme
etant arrete par la g chette est maintenu en position d'armement. Le
ressort de fermeture devant assurer ces deux fonctions d'armement et
de fermeture doit donc entre plui puissant que dans la deuxieme
variante ou:
- le percuteur frappe etant libre dans la culasse, c'est le chien qui
est arme a l'ouverture de la cilasse par la force de reaction et le
ressort de culasse n'assume alors que la fermeture. Un tel ressort est
plus faible que dans le premier cas et permet une manoeuvre manuelle
plus facile de la culasse.
Quelle que soit la vantez directe ou indirecte, le systeme de
percussion est maintenu en position arme par un cliquet d'arret ou
gachette pivotant sur un axe transversal fixe a l'arriere de la
crosse, sous la culasse, et qui s'engage dans un cran d'arme portes
soit par le percuteur en percussion directe, soit par le chien en
percussion indirecte. Sous la pression de l'index du tireur, une
detente placee a l'avant de la crosse sous le canon, peut, soit en
tirant soit en poussant une barette de detente, passant lateralement
contre le magasin de cartouches, interieurement ou exterieurement a la
cc;sae, abaisser la gachette qui libere le cran d'arme provo; quant la
percussion et le depart du coup. La detente et la gachette sont
toujours ramenees en position de repos par des ressorts de rappel.
Dans un pistolet de cette conception generale, en tirant la culasse
vers l'arriere1 on provoque l'ouverture de la chambre en comprimant le
ressort de fermeture. Des que la culasse a depasse le fonds du magasin
les cartouches sont poussees par l'elevateur contre les levres d'arr8t
du magasin et le culot de la cartouche superieure monte devant la
tette de culasse. Pendant ce mouvement vers le cran d'arme du systeme
de percussion a depasse le bec de gachette que ce soit le cas du
percuteur direct qui entraine par la culasse, est venu sufMsamment en
arriere pour=cela ou que ce soit le cas de la percussion indirecte ou
la culasse, en reculant, abaisse le chien jusqu'a l'armer.
La culasse relachee, revient vivement en avant sous l'action du
ressort de fermeture en entrainant au passage la cartouche, qui est
poussee dans la chambre, jusqu'a la fermeture totale.Le systeme de
percussion a ete retenu en arriere par le cran d'arme en prise avec la
gachette et le ressort de percussion est bande.
L'arme est prete a faire feu.
Au depart du coup, la pression des gaz qui chasse la balle dans le
canon, repousse la culasse vers l'arriere: la douille est extraite et
ejectee de l'arme quand le culot rencontre une saillie de la carcasse
faisant ejecteur. Apres avoir bute en fin de course la culas 8e
revient en avant, entrainant comme ci-dessus l'introduction d'une
nouvelle cartouche et l'armement du systeme de percussion. Mais,
infiniment plus rapide que la manoeuvre manuelle, tette manoeuvre
automatique de la culasse ne laisse pas le temps au tireur de relacher
la detente. Dans cet etat, la g chette etant maintenue abaissees le
cran d'arme n'accroche pas.Un nouveau coup part et ainsi de suite
jusqu'a epuisement des munitions1 en 1/5 ou 2/5 de seconde a peine,
rendant impossible le controle du tir du fait de la violence du recul
Ce tir en mitrailleuse etant incompatible avec la precision et la
securite d'une arme de poing, des modifications ont ete imaginees pour
ne permettre que le tir coup par coup par l'action volontaire du doigt
sur la detente.
On a ainsi propose d'assuer securite et precision du pistolet
automatique en
1 - ne tirant que coup par coup gracie a une fonction supplementaire
de-la culasse amenee a commander la position du mentonnet de la
barette de detente par rapport a la tete de g chettev Le mentonnet est
abaisse quand la culasse est ouverte ce qui permet a la gachette de
revenir en position pour accrocher le cran d'armee empechant la
percussion automatique. Le tir ne peut reprendre qu'apres que culasse
fermee, le mentonnet de la barette de detente puisse repasser devant
la tete de gachette par relachement du doigt sur la detente.
Cette liaison culasse-barette de detente, dite "separateur" peut titre
realisee de differentes maniere, soit par un poussoir inde- pendant
avec ressort de rappel, soit par un ergot de plus ou moins grande
dimension solidaire de la barette. Dans ce cas, un ressort unique
applique l'ergot contre la culasse et ramene barette et detente au
repos. Dans les deux cas la tete du separateur est actionnee par le
bord inferieur de la culasse mobile entaille de maniere a jouer le
role de came rectiligne.
2 - En controlant le systeme de percussion apres chargement de l'ar-
me par manoeuvre de la culasse, selon trois possibilites: 2.-si l'arme
est de type classique avec gachette fixe, le systeme de percussion
etant automatiquement arme par la manoeuvre de charge ment, ci peut t
-- 2.1.1 - Le conserver arme et empecher le tir autre que volontaire
par divers moyens.
2.1.2 - Le desarmer et ne le rearmer qu'au moment du tir volontaire.
2.2 - Si l'arme est du type sans gachette fixe, l'armement ne peut
avoir lieu par la manoeuvre de culasse et le systeme de percussion est
arme par la detente au moment du tir.
3 - Tous les systemes possibles ont ete employes pour repondre aux
trois cas ci-dessus
3.1 - En bloquant directement le systeme de percussion par l'action
volontaire d'un bouton poussoir situe, sur le csste de la crosse s'il
s'agit d'un chien, sur le cote de la culasse pour le percuteur. Ce
systeme doit etre debraye manuellement avant le tir et en cas d'oubli
dans un sens comme dans l'autre, ou on ne peut tirer puisque le
pistolet est bloque ou le coup peut partir par inadvertance. C'est un
systeme particulierement dangereux et abandonne dans les armes
modernes.
3.2 - En empechant l'action arle percuteur automatiquement par
3.2.1 - une clavette logee dans une encoche du percuteur et empechant
son deplacement axial sauf debrayage de cette clavette par une action
volontaire sur la detente.
3.2.2 - une barre de securite actionnee par la detente etant neces-
saire pour que le chien puisse frapper le percuteur comme dans les
revolvers.
3.3 - En agissant sur le systeme de detente qui peut etre bloque bu
debraye par action d'un levier a action manuelle volontaire ou
automatique qui:'peuttre
3.3.1 - lateral sur le cote de la crosse a commande volontaire avec
tous les inconvenients mentionnes au 3.1.
3.3.2 - anterieur sous forme d'un-:pessofr situe sons le pontet sur le
chaztavant de la crosse et dont l'action est automatique a l'ouverture
des doigts relachant la pression sur la crosse,
3.3.3 - posterieurement sous forme d'un poussoir situe sur chant
arriere de la crosse et dont l'action est automatique comme en 3.3.2.
3.3.4 - interieur jouant le role de separateur a l'enlevement du
chargeur.
3.4 - En desarmant le systeme de percussion apres chargement ou apres
l'arret du tir en
3.4.1 - retenant la tete du percuteur qui fait saillie a l'arriere de
la culasse ou la tette du chien selon le mode de percussion, avec une
action simultanee de la detente pour degager la gachette du cran
d'arme et laisser revenir doucement le systeme de percussion en
position de repos, au risque de le laisser echapper avec pour resultat
le depart du coup au hasard.
3.4.2 - agissant sur un levier situe sur le cote de la crosse et qui
permet de desarmer le chien avee ou sans action simulstanee sur la
detente, en toute securite.
3.5 - En montant un systeme de rebondissement pour empocher la
percussion accidentelle a la suite d'un choc involontaire en prevoyant
3.5.1 - le raccourcissement de l'aiguille du percuteur de maniere
quelle soit plus courte que son logement et que la pointe du
percuteur, maintenu en position de repos par un ressort de rappel
concentrique, ne depasse pas la cuvette de tir, meme dans le cas du
ehien qui vient frapper sur la face posterieure de la culasse.
3.5.2 - lwarret de la course du ressort de percussion de maniere
qu'apres declanchement de la gachette, la course du chien ou du
percuteur demarree par l'impulsion du ressort de percussion se termine
par inertie. Apres percussion le percuteur ou le chien est rappele au
contact du ressort de percussion par le syatee de rebondissement et
generalement s'enclanche dans un cran de demi-arme qui en le bloquant,
ajoute a la securite.
3.6 - En n'armant volontairement le systeme de percussion qu'il soit
direct ouindirect, qu'au moment du tir:
3.6.1 - une action directe de la main ne tenant pas l'arme, sur la
tete du percuteur ou sur la ergote du chien exterieur pour l'amener a
l'accrochage avec la tete de gachette dans le cran d'arme. Ce systeme
presentant le danger de laisser echapper le percuteur ou le chien
avant l'accrochage et de provoquer accidentellement le depart du coup.
3.6.2 - une action d'un levier auxiliaire par la main tenant l'arme
Ce levier armant le systeme de percussion jusqu'a accrochage avec la
gachette peut-etre situe sur le chant avant de la crosse sous le
pontet, dans le pontet avec la detente, sur le cote de la crosse comme
le levier de desarmement, ou sur le chant arriere de la crosse Ce
systeme de levier n'agissant que pour armer et n'aman aucune liaison
avec la gachette.
3.6.3 - une action sur la detente seule avec une course assez longue
pour que la barette agissant sur un ergot solidaire du systeme de
percussion puisse entrainer celui-ci jusqu'a la position d'armement ou
une came le debraye et lui permet de percuter. Deux cas peuvent se
pre- senter: 3.6.3.1 - avec une gachette fixe il y a accrochage au
retour de la culasse et les coups suivants sont commandes par l'action
de la ga thette avec une course reduite de la detente.
3.6.3 - ~ avec un:istolet sans gachette fixe il faut pour chaque tir
agir en longue course de la detente, comme pour le premier coup du cas
precedent.
De cette division de la commande du tir par courte ou longue course de
la detente decoule la classification des armes de poing donc des
pistolets en armes a" simple action" et en armes a "double action",
qui divise le monde des tireurs. En effet Si le tir en "simple action"
procure la precision par le tres faible deplacement necessaire pour le
declancher qui ne provoque pas de deviation de l'arme il ne permet pas
la rapidite et l'instantaneite si l'arme n'est pas chargee pour raison
de securite, pour eviter un depart intempestif- Par contre le tir en
"double action" s'il permet la rapidite et l'instantaneite de la mise
en action de l'arme avec une cartouche dans le re pas la precision par
suite du deplacement de l'arme inherent a 1' effort de bandage du
ressort de percussion par l'index et de la longue course de la
detente1 nuisant au maintient de la ligne de tir.
Dans les armes utilisant ces deux modes de tir, la "double action"
pour le premier coup et la "simple action" pour les suivants, il est
tres difficile pour le tireur moyen de concilier la difference des
courses et de controler la ligne de tir dans les deux cas.
Tous les systemes exposes ci-dessus pour permettre le transport et la
manipulation d'une arme chargee en securite en dehors de toute action
volontaire sur la detente ont ete employes en combinaisons plus ou
moins complexes sans apporter la solution absolue au probleme, meme
quand certaines commandes ont ete rendues actionnables de droite comme
de gauche pour mettre l'arme a la disposition des droitiers comme des
gauchers.
4 - Le dernier dispositif connu realise une nouvelle synthese de
moyens existants pour donner une arme unique en son genre presentant
les particularites suivantes
4.1 - La fermeture des doigts, autre que l'index et le pouce, de la
main tenant l'arme assure et maintient l'armement, automatiquement1
grtce a un ensemble complexe de leviers et de ressorts de conception
specifique, attaquant directement le percuteur.
4.2 - l'ouverture de ces doigts relachant la crosse, provoque le le
desarmement instantane de l'arme
4.3 - La mise a feu est declanchee par la detente, qui fait pivoter le
levier-bascule d'attaque directe du percuteur, faisant a ce moment
fonction de gachette.
4.4 - Un levier basculant auxiliaire sert de separateur a l'ouverture
de la culasse.
4.5 - En cas de rate de percussion, l'ouverture et la fermeture des
doigts sur la crosse suffisent pour rearmer et permettre de renouvela
ler la percussion comme dans une arme a double action classique.
Par ce dispositif permettant l'armement instantane dans le temps mtme
de la prise en main de l'arme et la meme precision qu'avec une arme
conventionnelle en simple action, la securite absolue est assai ree
automatiquement, l'arme etant desarmee et rearmee par un simple
mouvement des doigts.
Mais strictement limite a la realisation relativement complexe d'une
arme particuliere a percussion directe, figee dans sa conception
specifique, ce dernier dispositif connu est sans possibilite
d'application a la generalite des armes de poing.
Il presente de plus l'inconvenient de demander un effort d'armement
relativement eleves les doigts actionnant le levier d'armement a
ai-hauteur de celui-ci, sous le pontet, alors que le levier attaque le
percuteur a hauteur de son axe. L'effort des doigts est donc pra-
tiquement le double de celui necessaire pour bander le ressort de
percussion. Enfin il faut les dews mains pour-decrocher le-6hargeur.
Le dispositif selon l'invention permet d'eviter ces inconvenients car
bien que presentant les mdmes caracteristiques exterieures et obtenant
les memes resultats que le dernier dispositif connu decrit ci-dessus
au 4, il apporte une solution generale et simple pouvant s'appliquer
sans modifications importantes de structure a des pistolets existants
comme a des armes a creer, incorporant ce dispositif des le stade de
la conception, tout en gardant l'architecture classique eprouvee du
pistolet automatique a percussion directe ou indic, recte.
Conformement a l'invention, le dispositif, applique au pistolet
classique, est caracterise en ce qu'il comprend:
- une gachettes desolidarisee de la carcasse, pouvant se deplacer avec
le cran d'arme du systeme de percussion sur toute I'etenduetaa
deplacement de ce dernier necessaire pour l'armer, par action du
poussoir, situe comme dans le dernier dispositif connu sur le chant
anterieur de la crosse sous le pontet, avec ressort de rappel.
- un-bras mobile, relie au poussoir, bras sur lequel la gachette est
articulee et qui assure le deplacement de celle-ci dans un logemment
situe derriere le magasin en haut de la poignee.
- un systeme mecanique reliant le bras et le poussoir, autobloquant en
position arme, avec un deverrouillage automatique au relachement du
poussoir.
La gachette mobile, sert de cliquet d'entrainement pour armer ou
desarmer le systeme de percussion tout en conservant sa fonction
premiere de cliquet d'arret escamotable, pour declancher le tir a la
demande sous l'action de la detente, le bec de gachette restant en
prise avec le cran d'arme du systeme de percussion par un ressort
d'engagement pendant toute la course d'armement, la tete de gachette
ne venant dans le champ d'action du mentonnet de la barette de detente
qu'en fin de course d'armement.
Parmi les manieres plus ou moins complexes selon lesquelles peut etre
realise le systeme mecanique de liaison entre bras et poussoir, il en
est deux particulierement simples de realisation pour moderniser des
armes existantes par exemple.
Selon la premiere solution c'est un attelage a genouillere qui relie
le bras et le poussoir, l'axe d'articulation de la genouillere etant
assujetti a suivre une rainure reiniforme specialement orientee.
Dans ce systeme, selon l'invention, l'axe d'articulation de la
genouillere formee d'une barette, connectee au bras, et d'une
biellette, connectee au poussoir, etant guidee par la rainure
reiniforme faisant office de came, l'effort du majeur pour enfoncer le
poussoir et vaincre la- resistance du ressort de percussion est tres
fortement diminue jusqu'a s'annuler en fin de course d'armement, la
direction de poussee de la barette d'armement devenant orthogonale
avec le segment terminal superieur de la rainure reiniforme, provo
quant l'autoblccage du systeme par arcboutement.
Pour que le desarmement se produise automatiquement quand cesse
l'effort de maintient du poussoir par le majeur, le retour du pous
soir sous l'effet de son ressort de rappel tire sur la biellette ce
qui provoque le degagement de l'axe de la genouillere de la position
de blocage et le retour rapide de l'attelage sous l'effet du ressort
de percussion qui se debande. Le ressort de rappel peut avoir une
force assez-grande correspondant a l'effort normal de serrage de la
crosse pendant le tir.
Selon la deuxieme solution une barette a deplacement rectiligne
trameet la poussee du poussoir a un levier connecte au bras porte
gachette ce levier 8 effacant apres une certaine rotation de telle
maniere qu'il vient se placer tangentiellemnt chant contre chant avec
la barette, ce qui provoque son autoblocage empechant le retour en
arriere sous l'action du ressort de percussion.
Pour que le desarmement automatique se produise quand cesse l'ef- fort
de maintient du poussoir par le majeur, comme dans la premiere
solution c'est le retour du poussoir sous l'effet de son ressort de
rappel qui libere la barette qui a son tour peut revenir en position
de repos sous l'action de son propre ressort de rappel. Le levier
pivotant libere du blocage peut revenir en arriere sous l'action du
ressort de percussion qui se debande.
En cas de tir a vide ou de rate de percussion, le systeme de
percussion rebondissant a sa position de repos apres avoir percute
dans cuvette de tir, ne peut--rsecrocher sur la gachette maintenue en
position armee puisqu'il n'ya pas eu de recul de la culasse pour
ramener le systeme de percussion. Ce raccrochement se fera
automatiquement quand le tireur, sans changer sa position de tir
ouvrira les doigts serrant la crosse ce qui provoquera le retour de
l'attelage donc celui de la gachette en position de repos. S'effacant
au passage du cran d'arme, elle revient se placer devant lui en
sEnclanchant. Le tireur en refermant les doigts sur la crosse rearmera
immediatement et pourra refaire feu, percutant a nouveau la cartouche
defectueuse qui dans le cas le plus general fonctionne correctement.
Pour faciliter le retour de l'attelage qui dans ce cas n'est plus
soumis a l'effort du ressort de percussion qui est debandes un reste
sort de rappel agit en permanence sur le bras et la barette d'armement
vers la position de repos, sa force s'ajoutant a celle du ressort de
rappel du poussoir. A l'armement I force de ce ressort s'ajoute a
celle du ressort de percussion et est compensee de la meme maniere par
l'action autobloquante.
Quoique bras et poussoir puissent etre realises sous la forme de
coulisseaux. a glissieres, pour des raisons de facilites de
fabrication et d'usinage ils seront de preference realises sous forme
de leviers pivotant a faible deplacement angulaire, le poussoir
devenant un levier, situe sous le pontet, devant la crosse,actionnant
le systeme de transmission par son extremite superieure, l'extremite
inferieure etant articulee sur un axe fixe transversalement a la base
anterieure de la crosse, le bras etant lui aussi un levier portant a
une de ses extremites la gachette qui lui est articulee, pivotant par
l'autre extremite sur un axe fixe transversalement derriere le magasin
dans la partie haute de la crosse derriere le magasin, et connecte
avec a travers le systeme de transmis6ionS - une lumiere pratiquee
dans la carcasse.
Le dispositif objet de l'invention peut s'appliquer aux deux types de
percussion selon deux variantes d'execution:
- en percussion directe, la g8chette, en forme de triangle couche avec
la base verticale est poussee par son sommet par le bras, l'angle
superieur posterieur formant bec d'accrochage du cran d'arme tandis
que l'angle inferieur posterieur forme la tete de gachette venant en
position armee se placer devant le mentonnet de la barette de detente
du type tiree.
- en percussion indirecte,la gachette de type classique, en prise avec
le cran d'arme du chien, classique lui-aussi,est porte a ltex-
extremite du bras qui affecte la forme d'une chape enveloppant le
chien et pivotant sur ie meme axe que celui-ci, de telle. sorte que la
rotation de la chape sous l'action du systeme de transmission entraine
la rotation du chien,la tete de gachette venant en fin de rotation se
placer devant ou derriere, selon le cas, du mentonnet de barette de
detente qui peut-tre tiree ou poussee.
Dans les deux variantes, pour assurer une parfaite mise en relation de
la tete de gachette avec le mentonnet de la barette de detente
celle-ci est bloquee en position de repos par une butee situee a 1'
extremite superieure du levier d'armement, tant que celui-ci n'est pas
enfonce a fond en position armee.
La liaison entre le systeme mecanique de transmission et le bras
peut-etre assure selon une des nombreuses manieres connues employees
dans les sytemes a double action pour relier la barette de detente
avec le systeme de percussion, mais de preference selon l'invention
cette liaison est assuree par l'intermediaire d'une piece auxiliaire.
Cette piece auxiliaire, exterieure a la carcasse, pivotant sur le meme
axe que le bras, est connectee avec celui-ci par un ergot passant a
travers la carcasse par une lumiere oblongue. La connection entre
cette piece auxiliaire etle systeme de transmission peut- and re
aseuree de deux matieres differentes selon le type de systeme employe
- dans le systeme a genouillere, la barette d'armement est connectee
avec la piece auxiliaire par un ergot faisant saillie sur le plat de
la piece auxiliaire, cet ergot etant de preference une extension de
l'ergot de liaison entre la piece auxiliare et le bras porte gachette.
- dans le deuxieme systeme a levier pivotant, une extension de ce
levier peut attaquer un ergot faisant saillie sur la piece auxiliaire
comme dans le premier cas mais de preference pour gagner le maximum
d'encombrement en epaisseur la piece auxiliaire et le levier pivotant
seront agences en secteurs de pignons plats engrenants entre eux.
Le dispositif selon l'invention permet en plus des fonctions decrites
ci-dessus d'assurer I'effacement autcomatique du levier arretoir de
culasse, qui equipe tous les pistolets automatiques, lorsque celui-ci
retient la culasse ouverte apres le tir de la derniere cartouche du
magasin etant maintenu en position haute par le plateau de l'elevateur
de cartouche.
A cet effet chaque mouvement d'armementune bascule actionnee au
passage par une came liee au systeme d'armement abaisse le levier
arretoir. Cette bascule revenant en position de repos sous l'action
d'un ressort de rappel des qu'elle echappe au bec de la came dans un
sens ou dans l'autre, le levier arretoir est alors libre de remonter
et d'arreter la culasse en fin de chargeur, restant en place au
mouvement de desarmement, la bascule s'effacant en sens inverse.
Apres reapprovisionnement de l'arme avec un chargeur plein le pas sage
de la came au rearmement abaissera le levier et la culasse libere ree
bondira en avant introduisant une cartouche dans la chambre.
Le bouton de commande classique permettant la meme manoeuvre de
chargement sans avoir a armer le pistolet.
Une arme realisee ou modifiee selon les principes qui viennent d' etre
exposes pouvant etre tiree aussi bien par un droitier que par un
gaucher sans commande manuelle orientee a manipuler, il est necessaire
pour la rendre parafaitement pratique et ambidextre de modifier le
crochet arretoir de chargeur de maniere qu'il puisse etre actionne par
la main qui tient l'arme sans faire appel a vautre main.
Pour cela, selon l'invention, un levier pivotant est monte a l'avant
de crosse derriere le pontet, sur un axe transversal horizontal avec
un etrier passant a travers le pontet, derriere la queue de detente,
de maniere a pouvoir etre actionne d'un cote comme de l'aux tre de la
crosse aussi bien par le pouce que par l'index de la main tenant
l'arme, en poussant vers l'avant.
Selon que le chargeur est crochete sur le cote par un poussoir
transversal ou sur l'avant par un poussoir ftont, ces poussoirs etant
loges a la base du pontet, il est prevu trois types de levier
- avec le poussoir transversal le levier peut- and re monte sur un axe
situe un peu plus bas et enfoncer le poussoir au passage par l'action
d'une surface oblique, ressort de rappel ramenant le levier.
- avec le meme type de poussoir le levier monte sur le meme axe que le
poussoir agit sur celui-ci par une surface helicoRdale.
- avec un poussoir frontckl le levier mente sur un axe situe un peu
plus bas que le poussoir, l'entrainera au passage.
Dans les deux derniers cas les ressorts de poussoirs rameneront les
leviers en arriere.
Diverses autres caracteristiques de l'invention ressortiront de la
description faite ci-dessous en reference aux dessins annexes qui
montrent, a titre d'exemples non limitatifs, des formes de realisas
tion de l'invention.
La fig.1 est une vue de profil en coupe du systeme a genouillere en
position armee applique a une arme apercnssion indirecte.
La fig.2 est une vue en perspective eclatee de ce ssteme.
La fig.3 est une vue laterale de la carcasse montrant les lumieres et
logements d'axes necessaires pour ce systeme.
La fig.4 est une vue partielle montrant le chien avec la chape en
position de repos.
La fig.5 est une vue partielle des memes en position armee.
La fig.6 est une vue partielle montrant les memes au moment du tir.
La fig.7 est une vue de profil en coupe du systeme a levier pivotant
en position armee applique a une arme a percussion indirecte.
La fig.8 montre ce systeme en position desarmee.
La fig.9 est une vue laterale de la carcasse avec les logements
necessaires pour ce systeme.
La fig.10 est une vue de principe en perspective du levier de commande
de poussoir d'arretoir de chargeur.
La fig.11 est une vue en coupe schematique d'un poussoir transversal
de crochet de chargeur avec levier co-axaals oction Eelicoidole.
La fig.12 est une vue laterale en coupe du systeme a genouillere en
position armee appliquee a une arme a percussion directe.
La fig.13 est une vue en coupe schematique d'un poussoir transversal
de crochet de chargeur avec une surface oblique d'attaque.
La fig.14 est une vue en coupe schematique d'un poussoir longitudinal
de crochet de chargeur avec levier/attaque laterale.
La fig.1 montre la partie arriere d'un pistolet automatique comportant
un canon 1, une culasse mobile 2 et une carcasse 3 supportant le tout.
Le pontet 4 protege la queue de detente 5 pivotant sur l'axe 7 fixe
transversalement dans la carcasse 3 et entrainant par l'axe 8 la
barette de detente 9. Un percuteur 12 loge dans la culasse 2 est
arrete par la goupille 13 contre l'action du ressort de rebondissement
14. Le chien 15 pivote sur l'axe 16 fixe transversalement a l'arriere
de la carcasse 3 en haut de la crosse. Il est soumis a l'action du
ressort de percussion 19 qui prend appui sur la butee 20 de la car
casse 3 en bas de la crosse, par l'intermediaire de de la bielle de
poussee 18 qui pousse sur l'ergot 17 du chien. La butee de chien 21
montee sur la carcasse 3 par la goupille 23 contient le ressort de
rebondissement 22 du chien 15.Le cran d'arme 24 du chien 15 est en
prise avec le bec 27 de la gachette 25 pivotant sur l'axe 26 en bout
de la chape 29 pivotant elle-meme sur l'axe 16 du chien 15.La gachet-
te 25 est maintenueencontact avec le chien 15 par un ressort 28.
La piece auxiliaire 29a pivote sur le meme axe 16 que la chape 29 en
etant connectee avec elle par ergot 29b et porte le bec 31. La bascule
32 pivotant sur l'axe 32c solidaire de la carcasse 3 en etant relevee
au passage par le bec 31 qui attaque son extremite 32b fait descendre
par son extremite 32a le bec 36 du levier arretoir de culasse 34 qui
pivote sur le meme axe 7 que la gachette 5. Ce levier34 presente un
ergot 34a qui passant par lafenetre 3a de la carcasse peut etre
souleve par le plateau elevateur du chargeur quand celui-ci est vide
de cartouche. Un bec 35 vient servir dc' arretoir pour maintenir la
culasse ouverte en s'inserant dans un cran porte par le bord inferieur
de la culasse.La barette d'armement 37 qui s'etend lateralement contre
la carcasse est connectee a une extremite 37a avec l'ergot 29c faisant
saillie sur la piece auxiliaire 29a et a l'autre extremite avec la
biellette 39 par l'ergot 37b
Cette extremite de la barette 37 est munie d'un ergot 38 qui pene tre
dans une rainure reiniforme 46 pratiquee dans la carcasse 3
La biellette 39 est articulee a son autre extremite avec le levier 41
par un ergot 40 faisant saillie lateralementsur ce leviers qui pivote
sur un axe transversal 42 porte par une saillie 43 de la crosse.
Un ressort de rappel 44 tend a ecarter le levier 41 de la crosse.
L'extremite superieure du levier 41 porte un rabat qui penetre dans le
pontet et sert de butee 45 pour bloquer la base 6 de la queue de
logement de detente 5 en position de repos. Le/poussoir de crochet
d'arretoir de chargeur 49 est situe dans l'embase du pontet.
La fig.12 represente la mdme partie arriere d'un pistolet mais en
percussion directe et les pieces homologues portent les memes reper
res s mais apparaissent en plus sur cette figure les reperes du sys
teme de detente c'est a dire que la barette de detente 9 porte le
separateur 10 qui peut etre actionne par la came Il forme par le bord
inferieur de la culasse 2 et a son extremite le mentonnet 9a qui
attaque la tete de gachette 25a au moment du tir. Le ressort 50
prenant appui sur la carcasse en 3d ramene par le cran 9b l'ensemble
barette et detente vers la position de repos et maintient le separai
teur 10 en contact avec le bord de culasse 11.
La fig.? represente le meme pistolet que la fig.1 mais avec un systeme
de transmission different, qui comporte une barette a deplacement
rectiligne 51 s'etendant lateralement dans une glissiere 3e porte sur
le cote de la crosse, barrette dont l'extremite 51a est poussee par le
bord 41a du levier d'armement 41 et dont l'autre extremite taillee en
coin 51b attaque un levier-;52 fl otast sur un axe 53 fixe sur le cote
de la crosse par son chant 52a. Ce levier 52 est connecte par un
secteur dente 52b avec un secteur dente analogue porte par la piece
auxiliaire 29a.L'autre extremite 52c sert de bec d'attaque pour
actionner le bout 36a de la.bascule 34b.du levier arretoir de culasse
34 en etant montee pivotante sur le meme axe 7. Le ressort 54 prenant
appui dans le pivot 53 rappelle le levier 52 en position de repos par
sa branche 54a et la barette 51 par sa branche 54b.
Le dispositif decrit ci-dessus fonctionne de la maniere suivante.
quand le tireur saisit l'armee par lerosse, elle est maintenue par la
pince que forme le pouce et l'index qui peut etre engage legere ment
dans le pontet 4 sans appuyer sur la queue de detente 5.
Cela suffit pour maintenir la crosse contre la paume de la main, les
trois autres doigts etant simplement poses sans serrer contre le
levier d'armement 41, qui est ecarte de la crosse par son ressort 44,
le systeme de transmission et d'armement etant au repos comme cela est
represente sur les differentes figures par un tuait interrompu en
tirets longs. Le pistolet est a l'etat desarme aveoe une cartoche
Sans-L -canon. Le chien est en position desarme a la securite comme
cela apparait sur la fig.4.Le ressort de percussion 19 detendu, la
bielle de poussee 18 oSsten-appui cOntre l'axe 16 du chien 15 et con-
tre son ergot 17, qui bute sur le ressort de rebondissement22 qui le
maintient ainsi au contact de la bielle de poussee 18.
Dans cette position desarmeee la queue de detente 5 vient buter par
son extremite 6 sur la came de bloquage 45 du levier d'armement qui
penetre dans le pontet4. Elle ne peut donc outre actionnee. La
biellette 39 en position basse, l'ergot 38 qui penetre dans la rainure
reiniforme46 est on butee dans la partie basse de cette rainure et la
barette d'armement 37 est sile aussi en position basse sous l'ef- fet
de son ressort de rappel, qui n'est pas represente, comme l'ensemble
piece auxiliaire 29a -3tS- chape 29 en position de repos.La ga- chette
25 est en prise par son bec 27 avec le cran d'arme 24 du chien 15 sous
l'effet du ressort 28, comme illustre dans la fig.4. La tete de
gachette 25a qui apparait sur la fig.2 est nettement hors du champ
d'action du mentonnet de la barette de detente.
Des que le tireur ferme la main sur la crosse pour assurer sa prise
sur l 'arme quand il a l'intention de tirer, les doigts qui etaient
poses sur le levier d'armement 41 serrent fortement celui-ci contre la
crosse. L'ergot 38 presse contre la rampe oblique 46afcrmee parla
partie inferieure arriere de la rainure ruiniforme 46 chasse vers le
haut.L'angle ABC forme par la barette d'armement 37 et la piece
auxiliaire 29a etant obtus avec le soumet situe au dessus comme cela
apparait sur la fig.3, la barette 37 entrainee par l'ergot 38 provoque
la rotation de la piece auxiliaire 29a qui entraine celle de la chape
29 donc celle de la gachette 25 qui par son bec 2?: en prise dans le
cran d'arme 24' du chien 15 entraine la rotation de celui-ci.
Cette rotation du chien 15 entraine a son tour par l'ergot 17 le
deplacement de la bielle de poussee 18 qui comprime le ressort de
percussion 19. En fin de course du levier d'armement 41 l'ergot 38 a
atteint la partie haute de la rainure reiniforme 46 qui est
orthogonale avec la direction de poussee de la barette 37, comme
indique sur la fig.3 ce qui annule la force du ressort de percussion
19 avec celle du ressort de rappel de barette, non represente, pour
l'effort a fournir par le tireur, sur le levier d'armement 41. Il ne
reste a contenir que la force du ressort de rappel 44 qui est tres
inferieure celle qui est necessaire pour serrer la crosse pour assurer
la tenue de l'arme pendant le tir.
En fin de course d'armement la rotation de la gachette 25 a amene la
tete de gachette 25a devant le mentonnet 9a de la barette de detente
9. L'arme est prete a tirer, comme un pistolet classique en simple
action.
Si la decision de tir intervient, l'action de l'index sur la quele de
detente 5 enfonce celle-ci,ce qui est possible car le bout 6 n'est
plus bloque par-la came 45 du levier d'armement 41, et le pivotement
sur l'axe 7 tire-par l'axe 8 la barette de detente 9 dont le menton et
@a vient buter sur la tete de gachette 25a.La gachette 25 pivote sur
son axe 26 degageant le bec 27 du cran d'arme 24 du chien 15, qui
violtamei pousse par la libelle de poussee 18 par l'ergot 17 sous,l'ac
tion du ressort de percussion 19 va par inertie frapper le percuteur
12 dont la tdte 12a fait legerement saillie sur la face arriere 2a de
la culasse, la course de la bielle de poussee 18 ayant ete arretee
l'axe 16, le chien terminant sa course par inertie. Pendant cette
course7 par l'ergot 1 il bande le ressort de rebondissement 22. Ayant
frappe le percuteur 12 le chien est immediatement rappele en arriere
tant par le rebond sur la culasse que par le ressort 22.Le percuteur
12 wiolemzent frappe par le chien 15 est lance vers l'avant et par
inertie lui aussi va percuter l'amorce de la cartouche faisant partir
le coup.Ayant bute en fin de course il rebondit sous le choc et rew
vient a sa position de repos sous l'action de son ressort de
rebondissement 14 contre la goupille d'arret 13 qui l'empeche de
sortir de la culasse 2.
Des le depart du coupvsous l'effet de la pression des gaula ou lasse
recule en abaissant le chien 15 et le separateur 10 qui degage du cran
Il du bord inferieur de la culasse, abaissant en meme temps la barette
de detente 9 dont le mentonnet 9a se degage de la tete de gachette
25a. La gachette liberee peut revenir en prise par son bec 27 avec le
cran d'arme 24 du chien 15 sous l'action du ressort 28.
Pour cela la culasse en fin de course a abaisse le chien a5 jusqu'a
l'amener au contact de la butee 21 amenant le cran d'arme 24
legerement au dessus du bec de gachette 27 ce qui permet la mise en
place facile de celui-ci.
Lors du retour de la culasse sous l'action de son ressort de
fer-meture le chien est libere mais ne peut revenir en position de
repos puisqu'il est retenu par le bec de gachette 27. Le cran il de
bosd de culasse revient devant le separateur 10 qui est alors libre de
remonter comme la barette de detente 9 sous l'action du ressort 50
mais seulement si l'index a r elashe -ai pression sur la queue de
detente 5 permettant a Mensemble barette-detente de revenir en arriere
laissant le mentonnet 9 remonter derrir'e la tete de gachette 25a.
Le retour de la culasse ayant-lattoduit une nouvelle cartouche dans le
canon le tir peut reprendre suivant la meme sequence.
Quand le tireur arrete le tir il lui suffit de desserrer sa prise sur
la crosse pour mettre l'arme en securite. En effet sous l'effet de son
ressort de rappel 44 le levier d'armement 41 est ecarte de la crosse
et ce faisant il tire sur la biellette 39 qui abaisse l'ergot 38 qui
quitte la position d'arcboutement et immediatement la puise sance du
ressort de percussion renvoie violemment tout le systeme d' armement
vers la position desarmee. La mtme mise en securite immediate a lieu:
si l'arme echappe a la main du tireur.
Dans la variante en percussion directe representee sur la fig.12 le
fonctionnement est rigoureusement identique sauf en ce qui concerne le
systeme de percussion qui est ici entierement contenu dans la culasse,
selon un principe classique du pistolet automatique.
Comme dans la variante precedente l'action du systeme d'armement en
provoquant le pivotement vers l'arriere du bras 9 porte-gachette,
celle-ci etant en prise par son bec 27 avec le cran d'arme 24, ramene
en arriere la partie mobile 15 du percuteur en comprinant le ressort
de percussion 19 et en amenant la tete de gachette 25a devant le
mentonnet 9a de la barette de detente 9. Des que la gachette 25 libere
chien 15 celui-ci vient frapper le percuteur 12 qui a son tour va
frapper l'amorce de la cartouche faisant partir le coup. Comme le
ressort de percussion 19 est entierement detendu en position de re pos
le ressort de rebondissement 14 peut ramener le percuteur 12 en
arriere en position de repos,bloquant l'ensemble percuteur 12 et t
chien 15 contre le ressort de percussion 19 dans une position
parfaitement definie.
Quand apres l'epuisement des cartouches du chargeur la culasse revient
en arriere apres le tir de la derniere cartouche, le plateau elevateur
au chargeur venant en position. extreme haute entraine au passage
l'ergot 34a du levier arretoir de culasse et celui-ci par son ergot 33
arrete la culasse en selogeant dans le cran d'arret qui se trouve sur
le bord inferieur de celle-ci.
Le tireur en appuyant vers l'avant sur l'un des boutons 56 du levier
58 d'arr8toir de chargeur deverrouille le crochet d'arretoir et le
chargeur vide est ejecte de l'arme, cette manoeuvre pouvant selon
l'invention s'effectuer soit du bout du pouce soit du bout de l'index
de la main tenant l'arme.
Apres introduction d'un nouveau chargeur plein par la deuxieme main,
le tireur peut soit abaisser le levier arretoir de culasse en agissant
sur son bouton de commande manuelle soit plus simplement, en desarmant
l'arme,s'il ne l'a pas fait pour changer de chargeur, et en rearmant
en serrant le levier d'armement 41.
Pour cela au pivotement vers la position armee de la piece auxili-
aire 29a le bec de came 31 attaque l'extremite 32b de la bascule 32,
la faisant pivoter sur l'axe 32c de telle maniere que l'autre extr-
mite 32a appuie sur le cran 36 du levier arretoir de culasse 34 en le
faisant descendre desengageant ainsi ergot 35 du cran d'arret de la
culassencelle-ci pouvant ainsi revenir enavantt en introduisant une
cartouche dans le canon. En continuant son mouvement de pivotement le
bec 31 echappe a la bascule 52 qui reprend sa position de repos sous
l'action du ressort 32d, laissant le levier arretoir libre de
reprendre lui aussi sa position de repos.Au moment du desarmement le
bec 31 revenant en arriere fait pLv.ter la bascule 32 en sens inverse
jusqu'a ce qu'elle echappe comme precedem"ent,sans effet cette
fois-cisur le levier arretoir de culasse 34 qui reste donc en prise et
retient la culasse ouverte si c'est le cas.
Le systeme de transmission represente par la figure 7 fonctionne d'une
maniere tres differente de celui qui vient d'etre decrit.
A l'etat desarme comme represente en fig.8, le levier d'armement 41
etant ecarte de la crosse par son ressort 44, la barette d'armement 51
est appuyee contre lui par l'effet de la branche 54b du ressort 54
tandis que son autre extremite biseautee est en contact avec la
tranche du levier pivotant 52 qui est maintenutcontre elle par la
branche 54a du ressort 54.Le seeteur dente 52b de ce levier est en
position basse tout comme le secteur dente de la piece auxiliaire 29a
qui est connectee avec la chape qui se trouveavec la gachette et le
chienydans la meme position que celle decrite plus haute en etat
desarme.
Quand le tireur serre les doigts sur la crosse le levier d'arme- ment
41 appuie sur l'extremite 51a de la barette 51 forcant celle-ci contre
la tranche du levier pivotant 5:r, le forcant a son tour a pivoter en
entrainant par son secteur dente la rotation de la piece auxiliaire
29a donc de l'ensemble chape, gachette et chien comme dans l'autre
systeme a genouillere. Par son pivotement la tranche du levier 5 vient
se mettre en parallele contre le chant de la barette 51 ce qui arrete
la rotation du levier qui ne peut revenir en arriere tandis que la
barette 51 continue a glisser contre lui en verrouillant l'ensemble en
position armee. Le tir peut avoir lieu comme precedemest decrit.
Pour desarmer le systeme, il suffit que le tireur relache sa pression
sur le levier d'armement 41 pour que celui soit ecarte de la crosse
par son ressort 44, ce qui permet au ressort 54 de ramener la barette
51 en arriere et des que la tranche du levier 52 n'est plus bloquee
par la barette 51 la puissance du ressort de percussion ramene
vivement la totalite du systeme d'armement en position de repos.
Comme dans le precedent systeme le bec 52e du levier 52 en pivotant
attaque l'extremite 36a de la bascule 34b du levier arretoir de
culasse 34 qui est montee pivotante sur le meme axe 7, la poussant
vers le bas en entrainant le levier arretoir 34 par un bec 34c jusqu'a
ce que le bec 52c echappe au bout 36a de la bascule 34b, permettant a
celle-ci de revenir en position de repos et laissant le levier
arretoir 34 libre d'etre actionne par le plateau d'elevateur de char-
geur. Au desarmsPlent le bec 52c attaque la bascule 34b en sens
inversez jusqu!aechappement,sans effet sur le levier arretoir comme
dans le systeme a genouillere.
Dans les deux systemes de transmission qui viennent d'etre decrits les
barrettes, biellette, levier pivotant et pieces auxiliaires sont
plaques sur la face laterale de la crosse et maintenus en place par la
plaquette de crosse qui porte le cas echeant les logements et
degagements necessaires aux deplacements de ces differentes pieces.
Sans entrer dans le detail des systemes dCarreoir de chargeur
illustres aux fig.13 et 14, parfaitement connus et equipant des armes
existantes, aux modifications legeres d'adaptation deja decrites plus
haut,dans la description, le systeme selon l'invention rendant les
armes amb-dextregnla fig.l7 represente un nouveau systeme de poussoir
fonctionnant directement par pivotement.
On voit sur cette fig.11 en coupe schematique la partie de la crosse 3
situee derriere le pontet 4 avec un chargeur Ch gonte-nant des
cartouches Caque est retenu literalement par un crochet 61 fai- sant
partie du corps 60, qui est applique contre le moyeu de levier 59a qui
prend appui dans le lamage 58,porte par a crosse 3, par son embase 59,
par un ressort 64 prenant appui sur la tdte 62a de l'axe traversant 62
et bloque sur le moyeu 59 par l'anneau d'arret 63.La surface d'appui
65 entre les deux parties 59a et 60 etant helicoSda- le la rotation du
moyeu 59 sona l'action du levier 55, par appui de l'index ou du pouce
de la main tenant l'arme sur l'un des boutons 56a ou 56b sur l'un des
cotes de larme, entraine 11 ecartement des par par exemple deux
parties, mais le moyeu 59 etant maintenu en positionJpar la vis
pointeau 66 dans la rainure 59b, c'est le crochet 61 qui s'ecarte.et
qui libere le chargeur.
La figure 10 donne une representation d'une execution possible du
levier 55 avec les deux boutons 56a et b relies entre eux par l'
etrier 57, le tout pivotant sur l'axe xx'dans le sens des fleches.
Le dispositif de l'invention peut-Stre adapte a titre de niodifi-
cations de perfectionnement sur des armes existantes les rendant ainsi
parfaitement sures, fiables et ambidextres, pour un prix bien
inferieur a celui d'une arme neuve, tout comme il peut s'appliquer
direc,tement a des armes nouvelles, appliquant le dispesitif des le
stade de la conception.
L'invention n'est pas limitee aux exemples decrits et representes car
diverses modifications peuvent y entre apportees sans sortir de son
cadre.
Claims
_________________________________________________________________
1 - REVENDICATIONS.- 7 - Dispositif de securite et de manoeuvre
ambidextre pour pistolet automatique de type classique comprenant un
canon (1) une culasse (2) mobile, une carcasse (3) avec glissieres et
crosse contenant un magasin -detachable de cartouches, un mecanisme de
mise a feu comportant une detente (5) agissant par une barette de
detente (9) sur une gachette (25) de commande d'un systeme de
percussion, caracterise - d'une part, en ce que la gachette (25),
desolidarisee de la carcasse (3),est connectee avec un poussoir (41) a
ressort de rappel (44), situe sur la partie anterieure de la crosse
sous le pontet (4), poussoir qui peutetre actionne a la volonte du
tireur par la simple fermeture ou ouverture d'un ou des doigts, autres
que le pouce et l'index, de la main, droite ou gauche, tenant 11 arme,
la dite gachet- te (25) servant de cliquet d'entrainement pour armer
ou desarmer le systeme de percussion, tout en conservant sa fonction
premiere de cliquet d'arret escamotable a la demande sous l'action de
la detente (5) pour declancher le tir, le bec de gachette(27) restant
en prise avec le cran d'arme (24) du systeme de percussion par action
d'un ressort d'engagement (28), sur toute l'etendue du deplacement
necessaire pour armer ce systeme, la tete de gachette (25a) ne venant
dans le champ d'action du mentonnet (9a)de la barette de detente (9)
qu'en fin de course d'armement. - d'autre part, en ce qu'un levier
(55) pivotant vers l'avant, fixe sur le devant de la crosse (3) dans
le pontet (4) derriere la queue de detente (5), peut autre actionne
indifferement de chaque cote de l'arme par le pouce ou l'index de la
main, gauche ou droite, tenant l'arme, pour degager le crochet
d'arretoir de chargeur(61).
2 - Dispositif selon la revendication 1, caracterise en ce que le
deplacement de la g chette (25) est assure par l'intermediaire d'un
bras (29) mobile sur lequel cette gachette (25) est articulee, ledit
bras etant connecte avec le pousscir (41) par le moyen d'un systeme
mecanique autobloquant s'etendant lateralement a la crosse et pour
vant se deplacer selon le plan longitudinal de l'arme dans un logement
situe derriere le magasin a la partie posterieure haute de la
crosse.Ce systeme pouvant etre de preference soit un attelage a
genouillere forme par une barette (37) connectee au bras (29), et une
biellette (39), connectee au poussoir (41), articulees entrt elles par
un axe (37b) dont l'extremite formant ergot (38) est assujetti a
suivre une rainure reiniforme (46) dont la concavite est tournee vers
l'avant de l'arme et dont le segment terminal superieur (47) est
orthogonal avec la direction de poussee de la barette (37) en fin
d'arme, cette rainure pouvant etre menagee dans la partie laterale
haute de la crosse, derriere le pontet (4) et le logement de poussoir
de-rbchet-ditarrtioif de chargeur, dans la carcasse s'il y a la place
ou dans une plaque rapportee pour cela, soit une barette (51) a
deplacement rectiligne poussant un levier (52) pivotant qui apres une
certaine rotation s'efface de telle sorte que la tranche du
levier(52)ur laquelle s'effectue la'poussee de la barette (51) vient
se mettre en parallele contre le chant de la barette (51), l'ensemble
formant un verrouillage empechant le retour en arriere du levier
pivotant (52), ce levier (52) et la barette (51) etant soumis en
permanance a l'action d'un ressort (54) qui tend a les ramener en
position de repos.
3 - Dispositif selon 1 revendications 1 et 2, caracterise en ce que
dans un systeme a percussion directe, ou la totalite du systeme de
percussion est loge dans la culasse, le bras (29) peut-etre un
coulisseau a deplacement horizontal rectiligne, ou, de preference, un
levier pivotant de faible deplacement angulaire articule a son
extremite inferieure sur un axe (16) transversal horizontal fixe dans
la carcasse, derriere le magasin dans la partie arriere haute de la
crosse, la gachette (25) etant portee et articulee a l'autre bout du
levier(29) par un axe (26) et ayant de preference la forme d'un
triangle a base verticale, pousse par son sommet par l'axe (26), gle
superieur arriere formant le bec de gachette (27) et l'angle inferieur
arriere formant la tete de gachette (25a).
4 - Dispositif selon les revendications 1 et 2, caracterise en ce que
dnns un dispositif a percussion indirecte, ou une partie sealement du
systeme de percussion est loge dans la culasses l'autre etant loge
dans la crosse, le bras (29) qui porte la gachette (25) en prise avec
le cran d'arme (24) du chien (15) est une chape qui enveloppe le chien
et pivote sur le meme axe (16) que celui-ci.
5 - Dispositif selon l'une des revendications 1,2,3 et 4 caracterise
en ce que le systeme de transmission quel que. soit son type est relie
au bras (29) quel que soit son type, a travers une lumiere oblongue
pratiquee dans la carcasse, cette liaison etant de preference realisee
au moyen d'une piece auxiliaire (29a) exterieure a la carcasse et
pivotant sur le meme axe (16) que le bras (29) en etant connectee av6s
ce bras par un ergot passant a travers la lumiere oblongue, cet ergot
etant solidaire de la piece auxiliaire.
6 - Dispositif selon les revendications 2 et 59 caracterise en ce que
la liaison entre le levier pivotant (52) et la piece auxiliaire (29a)
peut se faire par une extension de ce levier (52) attaquant un ergot
faisant saillie sur le plat de la piece auxiliaire t mais de
preference ces deux pieces seront agencees en pignons plats engrenants
entre eux par secteurs dentes.
7 - Dispositif selon les revendications 1 et 2, caracterise en ce qu9
a chaque mouvement d'armement une came faisant saillie sur l'une des
pieces pivotantes du systeme de transmission actionne au passage une
bascule qui abaisse le levier arrtoir de culasse (34) le laissant
libre d'arreter la culasse si necessaire quand le chargeur est vide de
cartouche.
8 - Dispositif selon la revendication 1, caracterise en ce que la
queue de detente(5) ne peut-etre actionnee et reste bloquee par une
butee (45) placee en bout du levier d'armement (41) tant que celui-ci
n'est pas enfonce a fond en position d'armement.
9 - Dispositif selon la revendication 1, caracterise en ce que le
levier (55) de degagement d'arretoir de chargeur peut actionner soit
un arretoir a crochet lateral sur lequel il agit par une surface
oblique qui enfonce le poussoir au passage du bras du levier,soit sur
un arretoir a crochet frontal sur lequel il agit en le bouton de
commande.
10 - Dispositif selon la revendication 1, caracterise en ce que le
levier (55) de degagement d'arretoir de chargeur pivote sur 1' axe du
poussoir de crochet lateral de chargeur (61) en agissant sur lui par
l'intermediaire d'un moyeu (59) qui pousse sur le corps de crochet
(60) par une surface helicoidale (65).
? ?
Display vertical position markers.<br/><br/>This option will display
the relative positions of currently selected key terms within the full
document length.<br/><br/>You can then click the markers to jump to
general locations within the document, or to specific discoveries if
you know whereabouts in the document they occur. [28][_]
Open a preview window.<br/><br/>This window will provide a preview of
any discovery (or vertical marker) when you mouse over
it.<br/><br/>The preview window is draggable so you may place it
wherever you like on the page. [29][_]
[static.png]
[close.png]
Discovery Preview
(Mouse over discovery items)
[textmine.svg] textmine Discovery
« Previous
Multiple Definitions ()
Next »
Enlarge Image (BUTTON) ChemSpider (BUTTON) PubChem (BUTTON) Close
(BUTTON) X
(BUTTON) Close
(BUTTON) X
TextMine: Publication Composition
FR2513749
(BUTTON) Print/ Download (BUTTON) Close
1. Welcome to TextMine.
The TextMine service has been carefully designed to help you
investigate, understand, assess and make discoveries within patent
publications, quickly, easily and efficiently.
This tour will quickly guide you through the main features.
Please use the "Next" button in each case to move to the next step
of the tour (or you can use [Esc] to quit early if you don't want
to finish the tour).
2. The main menu (on the left) contains features that will help you
delve into the patent and better understand the publication.
The main feature being the list of found items (seperated into
colour coded categories).
3. Click the Minesoft logo at any time to reset TextMine to it's
initial (start) state.
4. You can select which part of the document you'd like to view by
using the pull down menu here.
You can select "Full Text" to view the entire document.
5. For non-latin languages, (in most cases) full text translations
are available, you can toggle them on and off here.
You can also toggle the inline discovery translations between
English and their original language.
6. The pie chart icon will open a basic statistical breakdown of the
publication.
7. The sort icon allows you to sort the listed categories based on
the number of instances found.
Click to toggle between ascending and descending.
8. You can use the refine box to refine the discovered items in the
sections below.
Simply type what you are looking for, any items that do not match
will be temporarily hidden.
9. The publication has been analysed and we have identified items
within it that fit into these categories.
The specific items found are listed within the category headings.
Click the section header to open that section and view all the
identitfied items in that section.
If you click the checkbox all items in that section will be
highlighted in the publication (to the right).
The best thing to do is to experiment by opening the sections and
selecting and unselecting checkboxes.
10. The main output window contains the publication full text (or part
thereof if selected).
11. The Tools section contains tools to help you navigate the
"discovered" (highlighted) items of interest.
The arrows and counter let you move through the highlighted items
in order.
12. Other tools include a "Preview" option [ [preview.png] ] and the
ability to mark the relative locations of highlighted items by
using the "Marker" option [ [marker.png] ].
Try these out to best understand how they work, and to discover if
they are of use to you.
13. Items selected from the menu on the left will be highlighted in
the main publication section (here in the middle of the screen).
Click them for further information and insights (including
chemical structure diagrams where available).
14. Please experiment with TextMine - you cannot make any permanent
changes or break anything and once your session is closed (you've
log out) all your activity is destroyed.
Please contact Minesoft Customer Support if you have any questions
or queries at: [email protected]
[30]____________________
[31]____________________
[32]____________________
[33]____________________
[34]____________________
[35]____________________
[36]____________________
[37]____________________
[38]____________________
[39]____________________
[BUTTON Input] (not implemented)_____ [BUTTON Input] (not
implemented)_____
Документ
Категория
Без категории
Просмотров
1
Размер файла
67 Кб
Теги
fr2513749a1
1/--страниц
Пожаловаться на содержимое документа