close

Вход

Забыли?

вход по аккаунту

?

FR2516329A1

код для вставкиСкачать
 [loading]
«
Click the Minesoft logo at anytime to completely reset the Document
Explorer.
[1][(4)__Full Text.......]
Discovered items are automatically translated into English so that you
can easily identify them.<br/><br/>If you would like to see them in
the original text, please use this button to switch between the two
options . Discoveries: ([2]Submit) English
Click to view (and print) basic analytics showing the makeup of
discovered items in this publication. [help.png]
[3][_] (27/ 74)
You can use the refine box to refine the discovered items in the
sections below.<br/>Simply type what you are looking for, any items
that do not match will be temporarily hidden. [4]____________________
[5][_]
Gene Or Protein
(5/ 38)
[6][_]
ETRE
(28)
[7][_]
Est-a
(5)
[8][_]
DANS
(3)
[9][_]
Mul
(1)
[10][_]
Tg C
(1)
[11][_]
Physical
(17/ 28)
[12][_]
8 bits
(5)
[13][_]
2 m
(3)
[14][_]
40 bits
(2)
[15][_]
55 bits
(2)
[16][_]
10 bits
(2)
[17][_]
4 bits
(2)
[18][_]
1,43 W
(2)
[19][_]
< 152 g
(1)
[20][_]
16 octets
(1)
[21][_]
de 8 bits
(1)
[22][_]
15 bits
(1)
[23][_]
de 11 bits
(1)
[24][_]
40 V
(1)
[25][_]
21 h
(1)
[26][_]
21 V
(1)
[27][_]
1,44 W
(1)
[28][_]
1,41 W
(1)
[29][_]
Molecule
(3/ 6)
[30][_]
DES
(3)
[31][_]
Li
(2)
[32][_]
YSO
(1)
[33][_]
Organism
(1/ 1)
[34][_]
mota
(1)
[35][_]
Polymer
(1/ 1)
[36][_]
Rayon
(1)
Export to file:
Export Document and discoveries to Excel
Export Document and discoveries to PDF
Images Mosaic View
Publication
_________________________________________________________________
Number FR2516329A1
Family ID 2015485
Probable Assignee Dainippon Screen Mfg Co Ltd
Publication Year 1983
Title
_________________________________________________________________
FR Title PROCEDE D'ENREGISTREMENT ELECTRONIQUE D'IMAGES EN
DEMI-TEINTES
Abstract
_________________________________________________________________
PROCEDE D'ENREGISTREMENT ELECTRONIQUE D'UNE IMAGE A MODELE CONTINU,
DEVANT ETRE UTILISE DANS UNE MACHINE DE REPRODUCTION D'IMAGES A MODELE
CONTINU POUR REALISER DES CLICHES TRAMES.
UNE PLURALITE DE DONNEES DE DEMI-TEINTE CORRESPONDANT A UNE PLURALITE
D'ELEMENTS D'IMAGES D'UN POINT DE DEMI-TEINTE DEGRADEE SONT EXTRAITES
SIMULTANEMENT D'UNE MEMOIRE 27 DANS LAQUELLE LE POINT DE DEMI-TEINTE
DEGRADEE QUANTIFIE EST ENREGISTRE, EN SYNCHRONISME AVEC DES SIGNAUX
D'IMAGE; LES DONNEES DE DEMI-TEINTE ET LES SIGNAUX D'IMAGE SONT
AJOUTES POUR OBTENIR DES SIGNAUX D'ENREGISTREMENT ET, SELON LES
SIGNAUX D'ENREGISTREMENT, UNE PLURALITE DE FAISCEAUX LUMINEUX
D'EXPOSITION SONT COMMANDES DE FACON A ETRE PRESENTS OU ABSENTS, CE
QUI PERMET D'ENREGISTRER UNE IMAGE EN DEMI-TEINTE. LE NOMBRE DE
FAISCEAUX LUMINEUX COMPRIS DANS UNE LARGEUR DE BALAYAGE
D'ENREGISTREMENT EST CHOISI SELON UN PAS DE TRAME, ET LES FAISCEAUX
LUMINEUX CHOISIS SONT COMMANDES SELON LES SIGNAUX D'ENREGISTREMENT.
Description
_________________________________________________________________
Procede d'enregistrement electronique d'images en demi- teinte-. La
presente invention se rapporte a un procede d'enregistrement
electronique d'une image en demi-teinte, devant etre utilise dans une
machine de reproduction d'images en demi-teinte pour realiser des
cliches.
Dans une machine de reproduction d'images proposee anterieurement, qui
reproduit electroniquement et directe- ment une image en demi-teinte,
pour transformer des signaux d'image presentant une gradation continue
en signaux d'enre- gistrement pour enregistrer une image en
demi-teinte ou un cliche de demiteinte, des signaux de demi-teinte
equivalents a ceux que l'on obtient en explorant une trame de contact
sont engendres en plus, puis les signaux d'image et les signaux de
demi-teinte sont ajoutes consecutivement pour obtenir les signaux
d'enregistrement destines a l'enregistrement du cliche de demi-teinte.
En ce qui concerne les moyens pour engendrer les signaux en
demi-teinte, on a propose toute une variete de moyens, et l'on utilise
principalement des moyens utilisant une memoire a semi-conducteurs
depuis peu, en raison de l'augmentation de la capacite et de la
diminution de prix de la memoire a semi-conducteurs.
Cependant, lorsqu'on utilise la memoire a semi- conducteurs,un point
de demi-teinte correspondant a un point de demi-teinte degradee d'une
trame de contact par simili- gravure est quantifie et y est enregistre
Par suite, la na- ture principale de la structure tramee composee par
les signaux de demiteinte qui sont engendres par la memoire a
semi-conducteurs, est determinee d'avance selon les condi- tions pour
realiser correctement la quantification du point de demiteinte
degradee Ces conditions sont par exemple, les angles de trame, les
paliers de densite ou la gradation, des facteurs de pas de trame, etc.
L'angle de trame 9 doit satisfaire a une condition tg G = k, o m et k
sont des entiers, lorsque le point de m demi-teinte degradeeest
quantifie Les paliers de densite sont determines en fonction d'un
nombre S d'elements d'image compris dans une zone de points de
demi-teinte degradee, que l'on appellera dans la suite "zone unitaire
de points de demi-teinte", et les paliers de densite maximale sont
obtenus lorsque le nombre d'elements d'image verifie la relation S = m
2 + k 2. Le pas de trame P correspond a une racine carreede la zone
unitaire de points de demi-teinte, puisque la struc- ture de
demi-teinte comprend un motif repetitif du point de demi-teinte
degradee carre Ainsi, dans la structure de demi- teinte quantifiee, la
racine carree du nombre total d'elements d'image compris dans la zone
unitaire de points de demi-teinte, c'est-a-dire = Vm 2 + k 2, est
determinee sous la forme d'un facteur < du pas de trame P. Cependant,
en impression en couleurs, de facon generale, les cliches de
demi-teinte pour quadrichromie sont utilises avec une serie d'angles
de trame comme O,
450, 150 et 75 et leurs pas de trame P doivent necessai- rement etre
egaux Cependant, lorsque le point de demi- teinte degradee est
quantifie, les conditions correctes decrites plus haut sont donnees
pour chaque angle de trame et il est, par suite, tres difficile de
rendre egaux les pas de trame P correspondant a tous les angles de
trame.
Par exemple, lorsque la condition tg o = k pour obtenir l'angle de
trame O est determinee par tg = m lorsque l'angle de trame est 00, tg
45 = m 45 Lorsque -km 45 k 5 l'angle de trame est 450 et tg 15 = mi
lorsque l'angle de trame est 150, on obtient les nombre 5 d'elements
d'image respectifs 50, 545 et 515 et les facteurs Ko, O < 45 et K 1,
respectifs pour les pas de trame comme suit SO = mo 2 <o= io= Mo 545 =
2 m 452, < 45 X 2 f 515 = m 152 +k 2 < 152 g = 2 m 2+ k 2 En ce qui
concerne l'angle de trame de 750, on peut le considerer comme l'angle
de trame de -15.
En consequence, il ressort de la description ci- dessus qu'il est
impossible de faire coincider les facteurs < 0, O < 45 et 0,15
correspondant aux pas de trame respectifs, satisfaisant aux conditions
correctes, meme lorsqu'on choisit m,, m 5, m 15 et k 15 parmi des
entiers quelconques.
Par suite, en pratique, on choisit les valeurs entieres de mo, m 45, m
15 et k 15, de facon que lesnombres d'elements d'image 50, 545 et 515
puissent etre semblables entre eux, de facon a obtenir des facteurs O
<, < 4, et K 15 analogues pour les pas de trame.
En fait, le pas de trame P est obtenu en multipliant le facteur i < du
pas de trame par une longueur reelle X d'un cote d'un element d'image
qu'on obtient lorsque l'element d'image quantifie est enregistre sur
une matiere photosensi- ble, soit: P = p < e.
Lorsque le point de demi-teinte degradee est quanti- fie et enregistre
dans la memoire a semi-conducteurs et que les signaux de demi-teinte
sont engendres, la periodicite du motif repetitif de la structure en
demi-teinte est utilisee.
La valeur de cette periodicite influence largement la capa- cite de la
memoire.
Par exemple, on exprime le nombre d'elements d'image s'alignant au
cours d'une periode en utilisant les valeurs entieres mo, m 45, m 15
et k 15, lorsque l'angle de trame est de O, 450 ou 150, comme on l'a
decrit precedem-
2 2 ment, par les expressions m, 2 m 45 ou m 15 +k 15 Il est alors
clair que le nombre d'elements d'image pour l'angle de trame de 15 est
beaucoup plus grand que les autres et que, par suite, la capacite de
la memoire devient tres supe- rieure par rapport aux autres.
En consequence, on choisit la valeur entiere m O de facon que m 15 +k
15 soit faible Cependant, du fait
2 2 5 1 que m 15 +k 15 correspond au nombre d'elements d'image 515 si
l'on determine une trop faible valeur de ce dernier, cela reduit le
nombre de paliers de densite.
Cependant, les angles de trame de O, 150 et 75 sont en general
utilises pour les plaques de jaune, magenta et cyan, et l'on peut
reduire le nombre de paliers de densite ou gradation pour les cliches
de jaune, magenta et cyan, par rapport a celui d'un cliche noir
utilisant l'angle de trame de 45 Par suite, les nombres de paliers de
densite pour les angles de trame de 150 et -15 sont reduits par
rapport a ceux necessaires pour l'angle de trame de 45, ce qui reduit
la capacite de la memoire Cependant, comme on l'a decrit plus haut, si
le nombre de paliers de densite varie, les nombres d'elements d'image
S pour differents angles de trame peuvent ne pas etre voisins, ce qui
empeche la similarite des facteurs O < des pas de trame.
La presente invention a pour objet un procede d'enregistrement
electronique d'une image en demi-teinte, devant etre utilisee dans une
machine de reproduction d'images en demi-teinte pour realiser des
cliches, depourvu des inconvenients precites, susceptibles de donner
approximativement les pas de trame effectifs pour differents angles de
trame, independamment de leurs nombres d'elements d'image d'un point
de demi-teinte degradeequantifie, pour empecher une image en
demi-teinte de provoquer du moirage, de modifier les pas de trame pour
differents angles de trame sans modifier la largeur du balayage et de
determiner les nombres d'elements d'image differents par periode pour
differents angles de trame, le tout en conservant la capa- cite de la
memoire.
Selon l'invention, on preconise un procede d'en- registrement
electronique d'images en demi-teinte devant etre utilise dans une
machine de reproduction d'images en demi-teinte *pour realiser des
cliches, dans lequel une pluralite de donnees de demi-teinte
correspondant a une pluralite d'elements d'image d'un point de
demi-teinte degrade sont extraites simultane-ment d'une memoire dans
la- quelle le point de demi-teinte degradeequantifie est enregistre,
en synchronisme avec des signaux d'image, et dans lequel les donnees
de demiteinte et les signaux d'image sont ajoutes pour obtenir des
signaux d'enregistrement et, selon les signaux d'enregistrement, une
pluralite de faisceaux lumineux d'exposition sont commandes pour
enregistrer une image en demi-teinte, caracterise en ce qu'il comprend
les stades consistant a a) choisir le nombre de faisceaux lumineux
compris dans une unite de largeur de balayage selon un pas de trame,
et b) commander les faisceaux lumi- neux choisis selon les signaux
d'enregistrement.
D'autres caracteristiques, objets et avantages de l'invention
ressortiront de la description detaillee qui va suivre d'un exemple
d'execution non limitatif prefere, en regard du dessin annexe dont: La
figure 1 est un schema synoptique d'une machine de reproduction
electronique d'images en demi-teinte, mettant en oeuvre un procede
selon l'invention; La figure 2 est un diagramme en fonction du temps
d'impulsions de commande engendrees par un circuit rythmeur de la
figure 1; La figure 3 est un schema synoptique d'un compteur
d'adresses pour une memoire de commande de trame de la figure 1; La
figure 4 est un schema synoptique d'un registre a decalage de la
figure 1; La figure 5 est un schema synoptique d'un generateur de
signaux d'adresses pour une memoire de configuration de trame de la
figure 1; La figure 6 represente des points de demi-teinte degradee
presentant differents angles de trame, qui sont quantifes et
enregistres dans la memoire de configuration de trame; La figure 7 est
un diagramme de memoire de donnees de demi-teinte d'un point de
demi-teinte degradee quantifie correspondant a un angle de trame de
00, enregistre dans la memoire de configuration de trame; La figure 8
est un diagramme de memoire d'un point de demi-teinte degradee
quantifie correspondant a un angle de trame de 450, analogue a la
figure 7; La figure 9 est un diagramme de memoire d'un point de
demi-teinte degradee quantifie correspondant a un angle de trame de
15, analogue a la figure 7; La figure 10 est un diagramme de memoire
agrandi reprenant une partie essentielle de la figure 9.
En se referant a present au dessin annexe, la figure 1 represente une
machine de reproduction electro- nique d'images en demi-teinte pour
realiser des cliches trames, mettant en oeuvre un procede selon
l'invention.
Un dispositif de balayage destine a enregistrer une image comprend un
moteur 1, un cylindre rotatif 2 entraine par le moteur 1, comportant
une surface periphe- rique 3 sur laquelle est fixee une matiere
photosensible 4, un faisceau de lumiere d'exposition 5 projete sur la
matiere photosensible 4, une tete d'enregistrement 6 mobile dans la
direction de l'axe du cylindre, une tige filetee 7 destinee a deplacer
la tete d'enregistrement 6, et un moteur 8 qui entraine la tige
filetee 7.
Un codeur rotatif 10 monte de facon a pouvoir tourner sur un arbre
rotatif 9 du cylindre 2 detecte la rotation dudit cylindre 2 Ce codeur
rotatif 10 engendre non seulement une impulsion g 1 par tour a la
position pre- determinee, mais egalement une pluralite d'impulsions de
phase g 2 a intervalles egaux a chaque tour du cylindre 2.
La tete d'enregistrement 6 delivre une rangee de faisceaux de lumiere
d'exposition 5 alignes dans la direc- tion de l'axe du cylindre, et
chaque faisceau lumineux 5 est commande independamment de facon a
prendre deux valeurs telles que "present" et "absent" Ces faisceaux
lumineux peuvent etre engendres en separant un rayon de faisceau de
lumiere laser 11 en une pluralite (dix dans le present mode
d'execution) de faisceaux lumineux L 1 a L 1 o posse- dant la meme
energie lumineuse, au moyen d'un diviseur de faisceau 12.
Ces faisceaux lumineux L 1 a L 1 o sont envoyes a des obturateurs 13
1310, respectivement, et les obturateurs
13 131 envoient des faisceaux lumineux L 1 '-Li O ', lors- qu'ils sont
ouverts, a dix fibres optiques 141 a 141 o, res- pectivement Les
fibres optiques 141 a 14 io aboutissent a la tete d'enregistrement 6,
et leurs extremites libres sont alignes sur une rangee dans la
direction de l'axe du cylindre dans l'ordre des faisceaux lumineux L 1
a L 10 en face de la surface d'entree de la lumiere d'un objectif a
focale varia- ble 15 compris dans la tete d'enregistrement 6.
Les faisceaux lumineux L 1 ' A L 10 ' emanant des extremites libres
des fibres optiques 141 a 141 et arri- vant sur l'objectif a focale
variable 15 sont focalises sur la matiere photosensible 4 par ledit
objectif 15 Les faisceaux lumineux L 1 ' A L 10 ' focalisessont
alignes sur une ligne dans la direction de deplacement de la tete
d'enregis- trement 6, dans l'ordre de leurs numeros de serie.
L'objectif a focale variable 15 modifie le grossissement des faisceaux
lumineux L 1 ' A L 1 o', lorsqu'ils sont focalises sur la matiere
photosensible 4, c'est-a-dire une largeur de faisceaux lumineux reels
focalisesdes faisceaux lumineux L 1 ' A L 10 ' La variation de focale
de l'objectif 15 est commandee par un servomoteur ou un moteur a
impulsions 16 inclus dans la tete d'enregistrement 6.
Le servomoteur 16 est commande par un signal de commande g 4 qui est
engendre par un circuit d'etablissement de pas de trame 17, de facon a
regler le grossissement de projection qui est etabli en choisissant le
nombre de faisceaux lumineux L 1 ' A L 10 ' par largeur de balayage W
correspondant a un pas de lignes de balayage ou a la longueur de
deplacement de la tete d'enregistrement 6 par tour du cylindre 2,
selon un pas de trame P, comme on le mentionnera dans la suite.
D'autre part, un original (non represente) est balaye
photoelectriquement par un dispositif de balayage d'original (non
represente) pour obtenir un signal d'image e 1, de facon classique
Lorsque le facteur de reproduction est de un (echelle une),
c'est-a-dire que la dimension de l'image de reproduction est identique
a celle de l'original, la largeur de balayage W est reglee a la meme
valeur que la largeur de balayage ou le pas de lignes de balayage du
dispositif de balayage de l'original, et la resolution de l'image de
reproduction depend de la largeur de balayage W du dispositif de
balayage d'enregistrement-.
Dans le present mode d'execution, le signal d'image e peut etre un
signal d'image numerique qui emane du dispositif de balayage de
l'original en temps reel ou qui est extrait d'une memoire enregistrant
les signaux d'image numeriques, en synchronisme avec le dispositif de
balayage d'enregistrement, Le servomoteur ou le moteur a impulsions 16
regle le grossissement de projection de l'objectif a focale varia- ble
15 de facon qu'un nombre entier N des faisceaux lumineux Liq,
exactement soit compris dans la largeur de balayage W du dispositif de
balayage d'enregistrement La commande du servomoteur 16 est realisee
par le signal de commande g 4 qui est obtenu par calcul dans une unite
de traitement centrale (CPU) 18 selon le pas de trame desire determine
dans le dispositif d'etablissement de pas de trame 17, la largeur de
balayage W determinee anterieurement, et le nombre entier n de
faisceaux lumineux L 1 ', Le dispositif d'etablissement du pas de
trame 17 delivre un signal de commande 93 au moteur 8, de facon que le
moteur 8 deplace la tete d'enregistrement 6 avec la largeur de
balayage W desiree et un signal de commande 95 a un circuit
P.L L (boucle de blocage de phase) 19, de sorte que le cir- cuit P L L
19 engendre une impulsion d'horloge cl d'une pe- riode correspondant a
la largeur de faisceau reelle (w= W/n) dependant du nombre N de
faisceaux lumineux de sortie L 1 ' L 10 ' inclus dans la largeur de
balayage W.
Le circuit P L L 19 comporte un compteur programma- ble dont la
position de comptage est determinee par le signal de commande g 5, et
il transforme l'impulsion de phase 92 engendreepar le codeur rotatif
10 en l'impulsion d' horloge c 1 d'une periode T 1 correspondant a la
position de comptage determinee du compteur programmable.
L'impulsion d'horloge c 1 et l'impulsion g 1 correspon- dant a un tour
engendreespar le codeur rotatif 10 sont envoyees a un circuit rythmeur
20, et le circuit rythmeur 20 delivre des impulsions de commande t 1 a
t 4 representees sur la figure 2 Le circuit rythmeur 20 regenere
egalement l'impulsion d'un tour g 1 et transforme cette impulsion
regeneree en une impul- sion de demarrage c 2 pour le positionnement
exact en synchronisme avec l'impulsion d'horloge cl.
L'impulsion d'horloge cl a la periode Tl correspon- dant a la distance
equivalente a la largeur reelle W des faisceaux lumineux de sortie L 1
' L 1 o O focalises sur la matiere photosensible 4, comme on l'a
decrit plus haut, et la largeur de faisceau reelle W et la periode Tl
correspon- dent aux longueurs X des cotes-de l'element d'image du
point de demi-teinte degradee quantifie dans les direc- tions de l'axe
du cylindre et de la peripherie du cylindre.
Une impulsion de demarrage c 2 est engendree a une position standard
du cylindre d'enregistrement 2, qui correspond a l'extremite de
demarrage du balayage d'exposition de la matiere photosensible 4.
Dans une memoire de configurations de trame 21 comprenant une
pluralite de blocs de memoire 211 211 o correspondant a un nombre N
(dix dans le present mode d'exe- cution) des faisceaux lumineux L 1 a
Lio dont la presence et l'absence peuvent etre commandees, comme on
l'a decrit ci-dessus, des donnees de demi-teinte representant une
structure en demi-teinte de trame et des densites de demi-teinte a
convertir en grosseurs de points de demi- teinte, correspondant a une
pluralite de lignes de balayage alignees les unes a cote des autres,
sont enregistrees.
La memoire de configurations de trame 21 peut se composer d'une
memoire a semi-conducteurs ROM (memoire morte) ou RAM (memoire a acces
aleatoire), et chacun des blocs de memoire 211 211 memorise les
donnees de demi- teinte pour l'angle de trame desire, par exemple O,
450, et 75 dans sa zone d'adresses.
La donnee extraite de chacun des blocs de memoire 211 21,o est une
donnee d'un mota 3 ent le nombre de bits desire, correspondant a une
densite du point de demi- teinte degradee, qui determine une dimension
de configura- tionsde points de demi-teinte ou une grosseur de points
de demi-teinte Les donnees extraites des blocs de memoire
211 A 211 o sont envoyees a un nombre correspondant de compa- rateurs
221 a 221 i, respectivement, qui composent un selec- teur de
configuration 22.
Chacun des comparateurs 221 a 2210 compare le signal d'image e 1 qui y
entre a la donnee entrante correspondant du bloc de memoire 211 a 2110
correspondant, et il envoie un signal a deux valeurs a des
multiplexeurs 231 a 231 qui composent un circuit de multiplexage 23
Les multiplexeurs 23 a 2310 envoient des signaux a un nombre
correspondant d'etages de commande d'obturateurs 24 i a 241 c,
respective- ment de facon a realiser les commandes d'ouverture-
fermeture des obturateurs 131 a 1310, pour commander ainsi
selectivement les faisceaux lumineux L 1 a L 10.
Un circuit selecteur d'adresses 25 comprend des selecteurs 251 a 251
comportant chacun deux canaux d'entree correspondant aux blocs de
memoire 211 a 21 o Les selec- teurs 25 i a 251 choisissent l'un des
deux signaux d'adres- ses qu'ils recoivent pour envoyer les signaux
d'adresses choisis aux blocs de memoire correspondants 211 a 211 QI,
de facon a adresser les blocs de memoire 211 a 2 10.
Les deux signaux d'adresse a envoyer aux selecteurs 251 a 251 sont
engendres par un premier compteur d'adresses Y 1 et un second compteur
d'adresses Y 2 qui composent le generateur de signaux d'adresses 26
Les deux compteurs d'adresses Y 1 et Y 2 sont preregles initialement
(initialises) juste apres l'apparition de l'impulsion de demarrage c
2, de sorte que leurs positions de comptage peuvent avoir la
difference desiree.
Le circuit selecteur d'adresses 25, le generateur de signaux
d'adresses 26, la memoire de configurations de trame 21 et le circuit
multiplexeur 23 sont commandes a chaque survenance de l'impulsion de
demarrage c 2 par leurs facteurs de commande qui sont predetermines
selon la structure de demi-teinte desiree, et les donnees correspon-
dant a ces facteurs de commande sont enregistrees dans une memoire de
commande de trame 27, comme on le decrira en detail dans la suite.
Dans la memoire de commande de trame 27, des mots de donnees de
commande pour les facteurs de commande des elements 23, 25 et 26 sont
enregistres en serie a une adresse dans l'ordre desire sous forme de
mot de donnees de commande de trame Celui des donnees de commande de
trame il qui a 16 octets de long est divise en 16 parties correspon-
dant chacune a un octet (8 bits), et il peut etre extrait de la
memoire de commande 27 octet par octet par adressage.
Le mot de donnees de commande de trame qui est lu bit par bit est
envoye a un registre a decalage 28 e bit par bit, consecutivement
Lorsque la totalite des donnees de commande de trame est extraite de
la memoire 27, les mots des donnees de commande des facteurs de
commande des elements 23, 25 et 26 sont enregistres dans les positions
desirees du registre a decalage 28.
Le registre a decalage 28 comprend 16 registres comprenant chacun 8
circuits de bascule bistable, comme indique sur la figure 4,et le mot
des donnees de commande de trame sort du registre a decalage 28, octet
par octet
(8 bits par 8 bits), alignes en parallele, de donnees sor- tant entre
les deux registres adjacents octet par octet.
Les lignes des bits de sortie du registre a decalage 28 sont reliees a
des bornes de commande du circuit de multi- plexage 23, du circuit
selecteur d'adresses 25 et du gene- rateur de signaux d'adresses 26,
et les donnees de commande lui sont envoyees, comme facteurs de
commande pour ces elements 23, 25 et 26, par les lignes des bits de
sortie.
La commande d'adresses de la memoire de commande de trame 27 est
effectuee par les premier et second compteurs d'adresses 29 et 30 Le
premier compteur d'adresses 29 adresse une adresse pour le mot unique
des donnees de commande de trame, et le second compteur d'adresses 30
adresse une adresse pour la division en un octet des donnees de
commande de trame.
Le second compteur d'adresses 30 compte les impul- sions de commande t
2, et adresse chaque octet par la valeur comptee f L'impulsion de
commande t 2 est engendree en pre- levant 16 impulsions d'horloge ci
en synchronisme avec l'im- pulsion de demarrage c 2, juste apres son
apparition A cette occasion, l'impulsion de commande t 1 qui est
obtenue pendant la sortie de l'impulsion de commande t 2, permet a la
memoire de commande de trame 27 d'etre en etat de lecture, L'impulsion
de commande t 2 est egalement envoyee au registre a decalage 28, et
elle emmagasine les informations de 8 bits extraites de la memoire de
commande de trame 27 dans le registre a decalage 28, en synchronisme
avec la lecture de la memoire de commande de trame 27, tout en
decalant les donnees enregistrees vers les positions des bits d'ordre
inferieur une par une.
Le premier compteur d'adresses 29 comprend quatre compteurs de lignes
310, 3145, 3115 et 3175 pour les angles de trame de O, 450, 150 et 75,
comme le montre la figure
3 Les quatre compteurs de lignes presentent la meme struc- ture et
l'on a donc represente en detail un seul d'entre eux, le compteur 310,
sur la figure 3 Le compteur de lignes
310 comprend un compteur 32 et un comparateur 33 qui cons- tituent un
compteur base m programmable Ce compteur base m compte les impulsions
de demarrage c 2, et la position de comptage du compteur 32 circule de
telle facon qu'une valeur de comparaison m O du comparateur 33 soit
une valeur-limite.
Les valeurs de comparaison mo, m 45, m 15 et m 75 des compteurs de
lignes 310, 3145 e 3115 et 3175 sont predeter- minees en fonction de
la periode du motif de demi-teinte repetitif, comme on le decrira dans
la suite, et elles pro- viennent du dispositif de reglage 34.
Les donnees de commande de trame a enregistrer dans la memoire de
commande de trame 27 sont allouees a des zones d'adresses divisees
pour chaque angle de trame de 0, 450, 15 ou 75, et les premieres
adresses des zones d'adresses sont donnees sous forme de valeurs de
decalage
X 0, X 45, X 15 et X 75 correspondant aux angles de trame res- pectifs
de 00, 45, 15 et 75 Ces valeurs de decalage
X 0, X 45, X 15 et X 75 sont etablies dans un dispositif de re- glage
de nombres 35 pour chaque position d'angle de trame.
Lorsque l'angle de trame desire est choisi, la valeur de decalage
correspondante parmi X 0, X 45, X 15 et X 75 et l'une des positions de
comptage Do D 45, D 15 et D 75 des compteurs de lignes 31 O 3145 e 315
et 3175 selectionnee par un selecteur 36 qui coopere, sont envoyees a
un additionneur 37. L'additionneur 37 additionne la valeur de sortie D
du compteur de lignes 310, 3145 e 3115 ou 3175 et la valeur de
decalage X du dispositif de reglage 35, et-envoie la valeur d'addition
D + X a la memoire de commande de trame 27, de sorte qu'une adresse
correspondant au mot des donnees de commande de trame y est adressee.
Les donnees de commande de trame envoyees au registre a decalage 28 a
l'extremite de demarrage du balayage d'en- registrement dans la
direction de la peripherie du cylindre au moyen de l'impulsion de
demarrage c 2 sont retenues pen- dant le balayage d'enregistrement, et
elles commandent la generation de la configuration de points de
demi-teinte de la zone de balayage d'enregistrement.
Comme le montre la figure 4, dans le registre a decalage 28
emmagasinant le mot des donnees de commande de trame, la fin de la
direction de transfert du registre a decalage 28 etant le bit de plus
faible poids, les donnees correspondant aux 40 bits de plus faible
poids, aux 8 bits suivants, aux 55 bits de poids superieur suivants et
aux 10 bits superieurs, sont envoyees au circuit de mul- tiplexage 23,
aux etages de commande d'obturateurs 24 sous forme de codes de
marquage, au generateur de signaux d'adresses 26 et au circuit
selecteur d'adresses 25, respec- tivement Les 15 bits de poids
superieur restants ne sont pas utilises.
Les 40 bits rejoignant le circuit de multiplexage 23 sont subdivises
en 10 mots de codes de commande M 1 a M 1 o de quatre bits chacun, a
partir de la position de plus faible poids Les 10 mots des codes de
commande M 1 a M 1 o sont envoyes aux multiplexeurs 231 a 2310,
respectivement, et les codes binaires des codes de commande M 1 a M 10
pouvant exprimer chacun l'un des nombres 1 a 10 independamment,
choisissent les sorties des comparateurs 221 a 2210 corres- pondant
aux nombres exprimes.
Chacun des codes de commande a 4 bits M 1 a M 10 peut exprimer 16
numeros de codes, c'est-a-dire six autres numeros en dehors de 1 a 10,
qui nechoisissent pas les comparateurs 221 a 2210 En utilisant l'un
des autres nombres des codes, en dehors de 1 a 10, on peut commander
les multiplexeurs 231 a 231 o en choisissant les autres dispositifs de
signaux d'entree, au lieu du selecteur de configurations 22, ce qui
permet de commander la presence ou l'absence des faisceaux lumineux Li
a L 1 U, en meme temps, independamment de la configuration de trame.
Les 8 bits superieurs suivants sont utilises sous forme de deux mots
de codes a 4 bits de demarrage de marquage et de fin de marquage KS et
KE pour enregistrer des marques telles que des graduations dans les
positions de debut de balayage et de fin de balayage.
Les 10 bits superieurs rejoignant le circuit se- lecteur d'adresses 25
sont divises en dix mots de codes de selection d'un bit SE 1 A SE 10 a
partir de la position de poids inferieur Les dix codes de selection SE
1 A SE 1 O sont envoyes aux selecteurs correspondants 251 a 251,
respecti- vement, et ils choisissent l'une des sorties du premier
compteur d'adresses Y 1 et du second compteur d'adresses Y 2 du
generateur de signaux d'adresses 26.
On a represente sur la figure 5 un mode d'execu- tion du generateur de
signaux d'adresses 26, et les 55 bits rejoignant le generateur de
signaux d'adresses 26 sont subdivises en 5 mots de codes de 11 bits a
partir de la position la plus basse, tels qu'un code de decalage Y 10
pour le compteur d'adresses Y 1, un code de decalage Y 20 pour le
compteur d'adresses Y 2, un code d'initialisation
Y 1 I pour le compteur d'adresses Y 1, et un code d'initialisa- tion Y
2 I pour le compteur d'adresses Y 2, et un code de facteur de
circulation YS pour les donnees de trame.
Les codes de decalage Y 10 et Y 20 a envoyer au pre- mier compteur
d'adresses Y 1 et au second compteur d'adres- ses Y 2, respectivement,
expriment les adresses initiales des zones d'adresses pour les angles
de trame tels que O, 450, 150 et 750 dans chacun des blocs de memoire
211 a 21 io, en tant que valeurs de decalage, du fait que les donnees
de demi-teinte correspondant aux differents angles de trame sont
memorisees dans les zones d'adresses respectives cor- respondant aux
angles de trame dans chaque bloc de memoire.
Les codes de decalage Y 10 et Y 20 sont envoyes aux addition- neurs 39
Y 1 et 39 Y 2, respectivement, o ils sont ajoutes aux positions de
comptage qui sont obtenues en comptant les impulsions d'horloge ci
dans les compteurs respectifs 38 Y 1 et 38 Y 2 et ils sont egalement
envoyes aux additionneurs respectifs 39 Y 1 et 39 Y 2.
Les codes d'initialisation Y 1 I et Y 21 correspondent aux decalages
des adresses, de facon que les donnees de demi-teinte des numeros
d'adresses discontinus, memorisees dans chaque bloc de memoire 211, ou
211 o puissent etre alignee sur une ligne dans la direction de la
peripherie du cylindre en decalant les adresses de certaines donnees
de demi-teinte Les codes d'initialisation Y 1 i et Y 2 I sont
introduits dans les compteurs 38 Y 1 et 38 Y 2 respectifs par
l'impulsion de commande t 3 qui est engendree a la suite de
l'impulsion de commande t 1, comme le montre la figure 2.
Le facteur de code de circulation YS est donne pour des angles de
trame de 0, 450, 150 ou 750 correspondant au nombre d'elements d'image
compris dans une periode, selon la periodicite predeterminee de la
structure tramee Le code de facteur de circulation YS est envoye a des
compara- teurs 40 Y 1 et 40 Y 2 et est compare aux valeurs de comptage
des compteurs 38 Y 1 et 38 Y 2, qui sont egalement envoyees aux com-
parateurs 40 Y 1 et 40 Y 2, respectivement Lorsque la posi- tion de
comptage du compteur 38 Y 1 est au moins egale au code de facteur de
circulation YS, le compteur 38 Y 1 est rappele a zero par la sortie du
comparateur 40 V 1, ainsi donc que l'additionneur 39 Y 1 faisant
circuler un signal d'adresses A 1 delivre par le premier compteur
d'adresses Y 1 De meme, lorsque la position de comptage du compteur 38
Y 2 est au moins egale au code de facteur de circulation YS, le
compteur 38 Y 2 est rappele a zero par la sortie du comparateur 40 Y
2, ainsi donc que l'additionneur 39 Y 2 faisant circuler un signal
d'adresse A 2 delivre par le second compteur d'adresses Y 2.
Les compteurs 38 Y 1 et 38 Y 2 sont egalement rappeles a zero par
l'impulsion de demarrage c 2 A cette occasion, le declenchement du
demarrage du comptage des compteurs 38 Y 1 et 38 Y 2 est commande par
l'impulsion de commande t 3, representee sur la figure 2, delivrant
ainsi les valeurs Y 1 O + Y 1 I et Y 20 + Y 21 d'addition aux valeurs
de decalage Y 1 O et Y 20 et les valeurs d'initialisation Y 1 I et Y
21 comme valeurs initiales des signaux d'adresses A 1 et A 2 au moment
de ce demarrage.
Ainsi, l'un des signaux d'adresses A 1 et A 2 obtenus est choisi par
le circuit selecteur d'adresses 25 pour commander les blocs de memoire
211 a 211 de la memoire de configurations de trame 21.
On va decrire a present les informations de demi- teinte enregistrees
dans les blocs de memoire.
* On a represente sur la figure 6 des points de demi- teinte degradee
presentant les angles de trame de O, 450 et 150, qui sont quantifies
et memorises dans la memoire de configurations de trame 21.
Un carre ABCD designe une zone de points de demi- teinte degradee ou
une zone unitaire de points de demi- teinte, e designe une longueur
reelle d'un cote d'un ele- ment d'image, SO, 545 et 515 designent les
nombres des ele- ments d'image compris dans les zones unitaires des
angles de trame de O Q, 45 et 150, et PO, P 45 et P 15 designent les
pas des zones unitaires de points de demi-teinte.
Chaque pas de trame Po, P 45 ou P 15 est proportionnel a la racine
carree du nombre d'elements d'image SO, 545 ou 515 En consequencedans
les zones unitaires de points de demi-teinte presentant les angles de
trame de O, 450 et 15 representees sur la figure 6, les nombres
d'elements d'image SO, 545 et
515 sont respectivement de 169, 200 et 130, nombres diffe- rents, et
lorsque la longueur i du cote de l'element d'image est determine de
facon a etre identique, leurs pas de trame p O, p 45 et P 15 sont
differents En ce qui concerne l'angle de trame de 750, il est
symetrique de l'angle de trame de et, par suite, il est tres facile a
saisir On n'en donne- ra donc pas d'explication.
On a represente sur la figure 7 un diagramme de memoire des donnees de
demi-teinte du point de demi-teinte degradee quantifie d'un angle de
trame de O O, represente sur la fi- gure 6 a, qui est enregistre dans
les blocs de memoire 211 a 2110 de la memoire de configurations de
trame 21, Une pluralite de colonnes de donnees de demi-teinte sont
divisees par l'unite de repetition minimale de la trame de
demi-teinte, et elles sont memorisees dans les zones d'adresses
correspondant a l'angle de trame de 0 des blocs de memoire 211 a 211 o
correspondant aux numeros de colonnes.
Par exemple les 13 elements d'image comprenant celui comportant le
point A de la premiere colonne sont enregistres consecu- tivement dans
la zone d'adresses pour l'angle de trame de
O O du premier bloc de memoire 211 a partir de l'element d'i- mage
comprenant le point A dans l'ordre des numeros d'adres- ses Alors, les
colonnes deux a dix d'elements d'image, alignees parallelement a la
premiere colonne, sont enregis- trees dans les second,, dixieme blocs
de memoire 212 a 211, respectivement et de facon continue, de la meme
facon que la premiere colonne, ce qui memorise le premier groupe des
elements d'image comprenant les dix colonnes des elements d'image avec
les memes adresses dans les blocs de memoire 211 a 211 o.
Dans ce cas, il n'y a que dix blocs de memoire et, par suite, les
colonnes onze a treize de donnees de demi- teinte de la zone unitaire
de points de demi-teinte ABCD sont toujours necessaires Alors, en
supposant qu'une zone uni- taire de points de demi-teinte
supplementaire ABCD placee a cote de la zone ABCD decrite ci-dessus a
une certaine distance, dix colonnes de donnees de demi-teinte, la
onzieme etant placee au premier rang correspondant au pre- mier bloc
de memoire 211, sont memorisees dans les blocs de memoire 21 h a 2 10
de la meme facon que dans la description ci-dessus, de sorte que le
second groupe d'elements d'image comprenant les dix colonnes des
elements d'image de memes adresses est memorise dans les blocs de
memoire
211 A 210.
Dans chaque bloc de memoire 211, ou 2 10, deux groupes des donnees de
demi-teinte, alignes dans une colonne a une certaine distance l'un de
l'autre, sont memorises consecutivement par adressage a partir de la
premiere adresse initiale et de la seconde Ces deux adresses
initiales, la premiere et la seconde, correspondent aux codes de
decalage
Y 10 et Y 20 a donner aux compteurs d'adresses Y 1 et Y 2, respec-
tivement Le nombre (13, dans le present mode d'execution) des elements
d'image d'un groupe, alignes en une colonne de facon continue,
correspond au code de facteur de circulation YSO* On a represente sur
la figure 8 un diagramme de memoire des donnees de demi-teinte du
point de demi-teinte degradee quantifie presentant un angle de trame
de 45, comme represente sur la figure 6 b, dans les blocs de memoire
211 A 21 11 de la memoire de configurations de trame 21.
Lorsque l'angle de trame n'est pas O, les cotes de la zone unitaire de
points de demi-teinte ABCD ne s'eten- dent pas parallelement aux
directionsde la peripherie du cylindre et de l'axe du cylindre, et par
suite, on suppose un carre EFGH circonscrit a la zone unitaire de
points de demi-teinte ABCD, dont les quatre cotes s'etendent paralle-
lement aux directions de la peripherie du cylindre et de l'axe du
cylindre, quantifie en les elements d'image, ce qui entraine la
quantification de la zone unitaire de points de demi-teinte inscrite
en une configuration mosaique.
Ce carre circonscrit EFGH comprend des donnees de demi- teinte deux
fois plus nombreuses que le point de demi-teinte de- gradee ou la zone
unitaire de points de demi-teinte, et quatre triangles Q 1, Q 2, Q 3
et Q 4 qui sont obtenus en faisant une parti- tion du carre inscrit
ABCD par ses diagonales N et BE, sont en relation avec quatre
triangles Q 1, Q 21 Q 3 et Q 4 obtenus par par- tion du carre
circonscrit EFGH par les quatre cotes du carre inscrit ABCD et sont
positionnes a ses quatre sommets, de sorte que les quatre premiers
triangles peuvent etre superposes aux quatre derniers en transferant
parallelement les premiers dans les directions des lignes de trame.
Une pluralite de colonnes de donnees de demi-teinte alignees dans la
direction de la peripherie du cylindre sont subsivisees par 20
elements d'image de la periode de repe- tition, qui sont compris dans
un cote du carre EFGH circons- crit Dix colonnes de la premiere moitie
des donnees de demi-teinte du carre circonscrit EFGH, chaque colonne
comprenant 20 donnees de demiteinte, sont enregistrees dans les zones
d'adresses correspondant a l'angle de trame de 45 des blocs de memoire
211 a 2110 comme premier groupe de donnees de demi-teinte, dans
l'ordre des numeros de co- lonne, par adressage a partir de la
premiere adresse des zones d'adresses Alors, dix colonnes de la
seconde moitie de donnees de demi-teinte du carre circonscrit EFGH
sont enregistrees dans les blocs de memoire 211 a 211 o, comme second
groupe de donnees de demi-teinte, par adressage a partir de la seconde
adresse initiale des zones d'adresses, de la meme facon que la
premiere moitie de donnees de demi- teinte decrite ci-dessus.
La premiere adresse initiale et la seconde adresse initiale du premier
groupe et du second groupe de donnees de demi-teinte correspondent aux
codes de decalage Y 1045 et Y 2045 correspondant a l'angle de trame de
450, et le nombre d'elements d'image alignes sur une colonne d'un
groupe correspond au code de facteur de circulation.
Lorsque l'angle de trame est de 0 et de 450, du fait qu'il n'est pas
extrait de memoire de demi-teinte de l'adresse intermediaire de la
periode de repetition au demarrage, les codes d'initialisation Y 1 I,
Y 210, Y 1145 et Y 2 14, a envoyer aux compteurs d'adresses Y 1 et Y 2
sont toujours mis a " 1 ", de facon a adresser la premiere adresse.
Lorsque l'angle de trame est de 450, comme le montre la figure 6 b,
les donnees de demi-teinte correspondant a la zone unitaire de points
de demi-teinte peuvent etre obtenues a partir du premier groupe de
donnees de demi- teinte Ainsi, du fait que le nombre de blocs de
memoire 211 a 21 io est la moitie des 20 elements d'image compris dans
un cote du carre circonscrit EFGH, le premier groupe comprend la
totalite des donnees de demi-teinte correspon- dant a un point de
demi-teinte degradee et l'on peut ob- tenir les memes donnees de memes
adresses que celles du second groupe en decalant les adresses
initiales au moyen des codes d'initialisation Y 1145 et Y 2145 Dans ce
cas, les codes d'initialisation Y 1145 et y 1 sont fixes au nombre
d'elements d'image alignes de l'element d'image comprenant le point E
a l'element d'image comprenant le point A. On a represente sur les
figures 9 et 10 un diagramme de memoire des donnees de demi-teinte du
point de demi-teinte degradee quantifie presentant l'angle de trame de
15, indi- que sur la figure 6 c, memorisees dans les blocs de memoire
211 a 211 de la memoire de configurations de trame 21 Sur la figure 9,
on a represente dix colonnes de donnees de demi- teinte d'une periode
de repetition minimale dans la direction des colonnes, et l'on a
represente sur la figure 10 une- partie essentielle a echelle
agrandie.
Dans ce mode d'execution, represente sur la figure 6 c, on suppose un
carre EFGH circonscrit a la zone ABCD de point de demi-teinte
degradee, de meme que dans le mode d'execution correspondant a l'angle
de trame de 450, decrit plus haut.
Alors, le carre circonscrit EFGH est quantifie par les ele- ments
d'image, ce qui quantifie le carre inscrit ABCD en une configuration
mosaique, de la meme facon que le mode d'exe- cution correspondant a
l'angle de trame de 45 O.
Dans ce cas, les quatre cotes du carre circons- crit EFGH sont divises
dans un rapport m: k egal a 11:3 par les quatre sommets A, B, C et D
de la zone unitaire de points de demi-teinte inscrite ABCD, et ce
rapport correspond a tg 9 = k, o k et m sont des entiers, ce qui
determine m l'angle de trame 9.
L'unite de repetition minimale de la structure tramee quantifiee
presentant l'angle 9 dont la tangente vaut tg C = k/m, comprend un
nombre m 2 + k 2 d'elements d'image dans les directions des lignes et
des colonnes, respectivement. Dans ce mode d'execution, le carre
circonscrit EFGH comprend un nombre de 14 elements d'image dans les
directions des lignes et des colonnes, respectivement, et la valeur du
nombre m 2 + k 2 du cote du motif carre de repe- tition minimale est
112 + 32 = 130.
Les dix premieres colonnes des donnees de demi-teinte comprenant
chacune 130 elements d'image dans la direction de la peripherie du
cylindre, du motif de repetition minimale de la structure de
demi-teinte quantifiee comprenant un nombre de (m 2 + k 2)2 elements
d'image, sont enregistrees dans les zones d'adresses correspondant a
l'angle d'ecran de 150 des blocs de memoire 211 a 21 o, comme premier
groupe de donnees de demi- teinte, dans l'ordre des numeros de colonne
pir adressage, de la meme facon que pour le mode d'execution decrit
plus haut, correspondant a l'angle de trame de 45.
Dans ce mode d'execution correspondant a l'angle de trame de 150, il
faut memoriser les groupes restants de donnees de demi-teinte (de la
onzieme a la cent trentieme colonne de donnees de demi-teinte) du
motif de repetition minimale de la structure de demi-teinte quantifiee
dans les blocs de memoire 21 a 2110 o ce qui empeche les zones
d'adres- ses d'augmenter.
Les colonnes restantes, de la onzieme a cent trentieme, de donnees de
demi-teinte, peuvent etre obtenues de la facon suivante.
Dans les blocs de memoire 211 a 211 o I les dix- premieres colonnes de
donnees de demi-teinte sont memorisees avec les adresses 1 a 130 dans
la direction des colonnes et, lorsque les signaux d'adresses sont mis
en circulation, la premiere ligne de dix donnees de demi-teinte suit
la ligne de dix donnees de demi-teinte.
La premiere ligne (colonnes onze a vingt) du second groupe de donnees
de demi-teinte du motif de repetition mini- male de la structure de
demi-teinte quantifiee est memorisee a la 51 adresse du premier groupe
de donnees de demi- teinte memorisees dans les blocs de memoire 211 a
211 o, comme le montre clairement la figure 10.
Par consequent, le second groupe de donnees de demi-teinte peut etre
obtenu par extraction des donnees de demi-teinte enregistrees dans les
blocs de memoire 211 a 211 o, par adressage de la 51 adresse a la 500
adresse, tandis que les adresses circulent de la 130 adresse a la
premiere adresse On met en oeuvre ce processus en envoyant le numero
d'adresse 51 aux compteurs d'adresses Y 1 et Y 2 comme codes
d'initialisation Y 15 et Y 2 115 Les groupes trois a treize restants
de donnees de demi-teinte peuvent etre obtenus de la facon decrite
ci-dessus.
Les zones d'adresses correspondant a l'angle de trame de 150 dans les
blocs de memoire 211 a 211 sont choisies par les codes de decalage Y
15 et Y 2015 qui expriment les adres- ses initiales des zones
d'adresses correspondant a l'angle de trame de 150 Le code de facteur
de circulation YS est fixe a
, comme Qfn l'a decrit plus haut.
Dans les blocs de memoire 211 a 2110 enregistrant les donnees de
demi-teinte decrits plus haut, les codes de decala- ge changent les
zones d'adresses pour les differents angles de trame, et les codes
d'initialisation adressent les premiers elements d'image extraits des
blocs de memoire dans le mode de circulation.
Les codes de decalage peuvent etre utilises pour adres- ser le premier
groupe et le second groupe de donnees de demi- teinte separement,
ainsi que pour changer les zones d'adresses pour les differents angles
de trame.
Par exemple, lorsque l'angle de trame est 00, comme indique sur la
figure 7, dans le cas de dix faisceaux lumineux de sortie, les
elements d'image du premier groupe sont adres- ses dans la premiere
section de balayage N O 110 et ceux du se- cond groupe sont adresses
dans la seconde section de balayage n 21 V dans l'ordre des blocs de
memoire 211 a 2111 Dans ce cas, l'ordre d'alignement des elements
d'image dans la direc- tion des lignes correspond a celui des
faisceaux lumineux de sortie L 1 a Llo-0 Cependant, dans la troisieme
section de balayage no 310 8 a 10 colonnes du premier groupe et 1 a 7
colonnes du second groupe doivent etre adressees pour obtenir les co-
lonnes 8 a 13 et les colonnes 1 a 4 de donnees de demi-teinte.
Dans ce cas, le code de decalage Y 1 Q O d'adressage de l'adresse
initiale du premier groupe est transmis au compteur d'adresses Y 1 et
le code de decalage Y 200 d'adressage de l'adresse initiale du second
groupe est donne au compteur d'adresses
Y 2 Les codes selecteurs SE 8 A SE 10 a envoyer aux selec- teurs 258 a
25 io sont determines de facon que le signal d'adresse A 1 sortant du
compteur d'adresses Y 1 soit envoye aux blocs de memoire 218 a 2110,
et les codes selecteurs SE 1 A SE 7 a envoyer aux selecteur 251 a 257
sont determines de facon que le signal d'adresse A 2 sortant du
compteur d'adresses Y 2 soit envoye aux blocs de memoires
211 A 2110
Dans ce cas, cependant, la ligne de donnees de demi-teinte extraite
des blocs de memoire 211 a 2110 ne cor- respond pas aux faisceaux
lumineux L 1 a L 10, et pour rear- ranger l'ordre des donnees
extraites des blocs de memoire 211 a 2110, les codes de commande M 1 a
M 10 a envoyer aux multiplexeurs 231 a 2310 sont determines de facon
que les multiplexeurs 231 a 2310 selectionnent les sorties des compa
rateurs 228, 229, 2210, 221, 222, et 227, respectivement, ce qui met
les sorties des blocs de memoire 211 a 2110 en liaison avec les
faisceaux lumineux L 1 a L 10, dans l'ordre desire.
Cette commande de la liaison entre les comparateurs 221 a 2210 et les
multiplexeurs 231 a 231 o peut etre realisee,selon les occasions,
lorsque l'angle de trame passe a d'autres valeurs, telles que 45, 15
et -15.
Lorsque l'on effectue l'enregistrement en utilisant dix faisceaux
lumineux pour tous les angles de trame, comme le montre la figure 6,
les pas de trame sont differents pour chaque angle de trame.
La variation du pas de trame P de la structure de demi-teinte pour les
differents angles de trame selon le nombre d'elements d'image S de la
structure de demi-teinte, la largeur de balayage W et les nombres N de
faisceaux lumi- neux inclus dans la largeur de balayage W, est obtenue
selon la formule (1) ci-apres, et le resultat est presente dans le
tableau suivant:
P = W (1) n Angle de k/m S F/ facteur de pas de trame:f/n trame __
_n=l n= 2 n= 3n= 4 n= 5 n= 6n= 7 n= 8n= 9 n= 10
(O 0/13 169 13 13 6,50 4,33 3,2512,60 2,17 1,86 1,63 1,4411,30
10/10 200 14,1 14,1 7,07 4,71 3,543,23 2,36 2,02 1,77 1,57:1,41
+ 15 3/11 130 11,4 11,4,5,70 3,80 2,85 i 2,28 1,90 1,63 1,43 1,2711,14
_ _ '_ l _ Il est clair qu'en faisant varier le nombre N de faisceaux
lumineux, on peut effectuer le reglage des pas de trame pour
differents angles de trame, de facon que ce soient des valeurs
approxi- matives, et l'on peut faire varier les pas de trame tout en
les maintenant a des valeurs approximatives. Par exemple, lorsqu'on
utilise neuf,dix et huit faisceaux lumineux pour les angles de trame
de O, 450 et + 150, respectivement, on obtient comme pas de trame pour
les angles de trame de O, 450, 150 et 750 Po = 1,44 W, P 45 = 1,41 W,
P 15 = 1,43 W et P 75 = 1,43 W On pe-ut obtenir les autres pas de
trame a partir des nombres N des faisceaux lumineux pour les
differents angles de trame dont les facteurs V/n du pas de trame sont
approches, comme sur le tableau.
Comme on l'a decrit plus haut, lorsqu'on fait varier le nombre N des
faisceaux lumineux, le numero N de la ligne d'elements d'image
extraite de la memoire de configurations de trame 21 differe du nombre
N des elements d'image effectivement utilises, et ainsi la periodicite
dans la direction de l'axe du cylindre varie selon le nombre N de
faisceaux lumineux utilises.
Par exemple, lorsque l'angle de trame est de 00, comme on l'a
represente sur la figure 7, dans le cas o N = 10 et N = 10, la
structure de demiteinte composee des zones unitaires de points de
demi-teinte comprenant chacune 13 colonnes d'elements d'image est
enregistree-toutes les colonnes et, par suite, la periode de
repetition devient le plus petit commun multiple 130 En consequence,
du fait que 130 elements d'image sont extraits tous les 10 numeros par
10 faisceaux lumineux, la premiere condition revient au bout de 13
repetitions Cela signifie qu'apres la 13 section de balayage N O 131,
il apparait la meme section de balayage que la premiere section de
balayage N O 110, ce qui veut dire qu'il faut 13 mots de donnees de
commande de trame pour eta- blir la relation correspondante entre
l'agencement des elements d'image dans la direction de l'axe du
cylindre et les faisceaux lumineux Li a L 10.
Ce nombre de repetition correspond a la valeur de comparaison m O
etablie dans le premier compteur d'adresses 29 pour la memoire de
commande de trame 27.
Lorsque le nombre N de faisceaux lumineux utilises est de 9, le plus
petit commun multiple de 9 et 13 est 117 qui est le nombre de
repetition des elements d'image, et 117/9 = 13 indique le nombre de
repetitions des balayages c'est-a-dire mo = 13. Ce nombre de
repetitions du balayage indique le nombre R d'elements d'image compris
dans la periode de repetition de la structure de demi-teinte
independamment de l'angle de trame, et a partir du plus petit commun
multiple m du nombre de repetitions de balayage R et du nombre N
d'elements d'image effectivement utilises, on obtient le plus petit
commun multiple La valeur m/n correspond au nombre de mots des donnees
de commande de trame. Du fait qu'on modifie le contenu des donnees de
commande de trame en modifiant le nombre N de faisceaux lumineux
utilises, on prepare les donnees de commande de trame selon les
differents angles de trame O et les nombres n des differents faisceaux
lumineux utilises et on les enregistre a l'avance dans un milieu
d'enregistrement tel qu'un disque souple 41, etc Ces donnees de
commande de trame sont stockees dans la memoire de commande de trame
27 au moyen de l'unite de traitement centrale (CPU) 18, avant le
demarrage du processus.
Il ressort clairement de la description ci-dessus, que selon la
presente invention, le nombre N de faisceaux lumineux de sortie L 1 a
L 1 o compris dans la largeur de balayage W peut etre determine a
volonte, de sorte qu'on peut choisir le pas de trame P de l'image
tramee de nom- breuses facons, sans modifier la largeur de balayage W.
Du fait qu'on peut modifier le pas de trame P libre- ment sans
modifier la largeur de balayage W qui est fixee, les nombres
d'elements d'image des points de demi-teinte degradee quantifies
correspondant aux angles de trame de O, 450, 150 et 750, qui doivent
etre memorises dans la memoire a semi- conducteurs, peuvent aussi etre
differents, autres que les nombres approches semblables aux memes
nombres, et par consequent la selectivite des elements d'image compris
dans le point de demi-teinte degradee a quantifier peut etre largement
accrue.
En outre, du fait qu'on peut faire varier le nombre d'elements d'image
compris dans le point de demi-teinte degradee pour chaque angle de
trame, on peut reduire la capacite de la memoire a semi-conducteurs en
rendant la gamme de densites de reproduction du cliche noir,
differente de celles des cliches polychromes.
Il va de soi que l'on peut apporter a la descrip- tion precedente et
au dessin annexe de nombreuses modi- fications de detail sans pour
cela sortir du cadre de l'invention.
Claims
_________________________________________________________________
REVENDICATIONS
1 Procede d'enregistrement electronique d'images a modele continu,
devant etre utilise dans une machine de repro- duction d'image en
demi-teinte pour realiser des cliches, dans lequel une pluralite de
donnees de demi-teinte correspondant a une pluralite d'elements
d'image d'un point de demi-teinte degradee sont extraites
simultanement d'une memoire o le point de demi-teinte degradee
quantifie est enregistre, en synchro- nisme avec les signaux d'image,
et dans lequel les donnees de demi-teinte et les signaux d'image sont
additionnes pour obtenir des signaux d'enregistrement, et une
pluralite de fais- ceaux de lumiere d'exposition sont, selon les
signaux d'enre- gistrement, commandes pour enregistrer une image en
demi-teinte, caracterise en ce qu'il comprend les etapes consistant a;
a) choisir le nombre de faisceaux lumineux compris dans une largeur de
balayage d'enregistrement, en fonction d'un pas de trame, et b)
commander les faisceaux lumineux choisis selon les signaux
d'enregistrement.
2 Procede selon la revendication 1, caracterise en ce que l'angle de
trame du point de demi-teinte degradee est choisi parmi les valeurs
suivantes; 00, 45, 15, 75.
? ?
Display vertical position markers.<br/><br/>This option will display
the relative positions of currently selected key terms within the full
document length.<br/><br/>You can then click the markers to jump to
general locations within the document, or to specific discoveries if
you know whereabouts in the document they occur. [39][_]
Open a preview window.<br/><br/>This window will provide a preview of
any discovery (or vertical marker) when you mouse over
it.<br/><br/>The preview window is draggable so you may place it
wherever you like on the page. [40][_]
[static.png]
[close.png]
Discovery Preview
(Mouse over discovery items)
[textmine.svg] textmine Discovery
« Previous
Multiple Definitions ()
Next »
Enlarge Image (BUTTON) ChemSpider (BUTTON) PubChem (BUTTON) Close
(BUTTON) X
(BUTTON) Close
(BUTTON) X
TextMine: Publication Composition
FR2516329
(BUTTON) Print/ Download (BUTTON) Close
1. Welcome to TextMine.
The TextMine service has been carefully designed to help you
investigate, understand, assess and make discoveries within patent
publications, quickly, easily and efficiently.
This tour will quickly guide you through the main features.
Please use the "Next" button in each case to move to the next step
of the tour (or you can use [Esc] to quit early if you don't want
to finish the tour).
2. The main menu (on the left) contains features that will help you
delve into the patent and better understand the publication.
The main feature being the list of found items (seperated into
colour coded categories).
3. Click the Minesoft logo at any time to reset TextMine to it's
initial (start) state.
4. You can select which part of the document you'd like to view by
using the pull down menu here.
You can select "Full Text" to view the entire document.
5. For non-latin languages, (in most cases) full text translations
are available, you can toggle them on and off here.
You can also toggle the inline discovery translations between
English and their original language.
6. The pie chart icon will open a basic statistical breakdown of the
publication.
7. The sort icon allows you to sort the listed categories based on
the number of instances found.
Click to toggle between ascending and descending.
8. You can use the refine box to refine the discovered items in the
sections below.
Simply type what you are looking for, any items that do not match
will be temporarily hidden.
9. The publication has been analysed and we have identified items
within it that fit into these categories.
The specific items found are listed within the category headings.
Click the section header to open that section and view all the
identitfied items in that section.
If you click the checkbox all items in that section will be
highlighted in the publication (to the right).
The best thing to do is to experiment by opening the sections and
selecting and unselecting checkboxes.
10. The main output window contains the publication full text (or part
thereof if selected).
11. The Tools section contains tools to help you navigate the
"discovered" (highlighted) items of interest.
The arrows and counter let you move through the highlighted items
in order.
12. Other tools include a "Preview" option [ [preview.png] ] and the
ability to mark the relative locations of highlighted items by
using the "Marker" option [ [marker.png] ].
Try these out to best understand how they work, and to discover if
they are of use to you.
13. Items selected from the menu on the left will be highlighted in
the main publication section (here in the middle of the screen).
Click them for further information and insights (including
chemical structure diagrams where available).
14. Please experiment with TextMine - you cannot make any permanent
changes or break anything and once your session is closed (you've
log out) all your activity is destroyed.
Please contact Minesoft Customer Support if you have any questions
or queries at: [email protected]
[41]____________________
[42]____________________
[43]____________________
[44]____________________
[45]____________________
[46]____________________
[47]____________________
[48]____________________
[49]____________________
[50]____________________
[BUTTON Input] (not implemented)_____ [BUTTON Input] (not
implemented)_____
Документ
Категория
Без категории
Просмотров
3
Размер файла
66 Кб
Теги
fr2516329a1
1/--страниц
Пожаловаться на содержимое документа