close

Вход

Забыли?

вход по аккаунту

?

FR2517537A1

код для вставкиСкачать
 [loading]
«
Click the Minesoft logo at anytime to completely reset the Document
Explorer.
[1][(4)__Full Text.......]
Discovered items are automatically translated into English so that you
can easily identify them.<br/><br/>If you would like to see them in
the original text, please use this button to switch between the two
options . Discoveries: ([2]Submit) English
Click to view (and print) basic analytics showing the makeup of
discovered items in this publication. [help.png]
[3][_] (7/ 78)
You can use the refine box to refine the discovered items in the
sections below.<br/>Simply type what you are looking for, any items
that do not match will be temporarily hidden. [4]____________________
[5][_]
Gene Or Protein
(4/ 66)
[6][_]
ETRE
(59)
[7][_]
DANS
(4)
[8][_]
Trou
(2)
[9][_]
Fixa
(1)
[10][_]
Generic
(1/ 10)
[11][_]
metal
(10)
[12][_]
Physical
(1/ 1)
[13][_]
92 s
(1)
[14][_]
Molecule
(1/ 1)
[15][_]
retene
(1)
Export to file:
Export Document and discoveries to Excel
Export Document and discoveries to PDF
Images Mosaic View
Publication
_________________________________________________________________
Number FR2517537A1
Family ID 29247228
Probable Assignee Coltene Whaledent Inc
Publication Year 1983
Title
_________________________________________________________________
FR Title ANCRAGE DENTAIRE ET OUTIL DENTAIRE POUR FORMER UN CANAL DANS
UNE DENT
Abstract
_________________________________________________________________
L'INVENTION CONCERNE UN ANCRAGE DENTAIRE DESTINE A FIXER UNE
SUPRASTRUCTURE SUR UNE INFRASTRUCTURE DE DENT.
CET ANCRAGE DENTAIRE COMPORTE UNE PARTIE 12 D'ANCRAGE QUI COMPREND UNE
SECTION FILETEE 14 DESTINEE A ETRE VISSEE DANS UN CANAL FORME A
L'AVANCE DANS L'INFRASTRUCTURE D'UNE DENT, UNE PARTIE 24 DE RETENUE OU
DE FIXATION D'UNE SUPRASTRUCTURE, COAXIALE A LA PARTIE D'ANCRAGE 12 ET
PRESENTANT UNE SECTION NON CIRCULAIRE, ET UNE PARTIE 38 DE MANOEUVRE
AU MOYEN DE LAQUELLE LA SECTION 14 PEUT ETRE VISSEE DANS UN CANAL. UNE
PARTIE 16 DE LIMITATION DE PROFONDEUR EST FORMEE A LA LIAISON ENTRE
LES PARTIES 12 ET 24, ET CETTE PARTIE 16 PEUT ETRE CONFIGUREE POUR
FORMER UNE FRAISURE A L'ENTREE DU CANAL.
DOMAINE D'APPLICATION: RESTAURATION DENTAIRE.
Description
_________________________________________________________________
L'invention concerne la dentisterie et plus particulierement un
dispositif
utilise pour construire
une suprastructure sur une denture brisee ou cariee.
Lorsqu'une partie d'une dent est cassee, gatee ou autre, une technique
dentaire consiste a retirer la
partie gatee ou cassee de la denture pour former une infra-
structure Un certain nombre de canaux sont ensuite perces dans
l'infrastructure et des tiges sont enfilees dans ces
canaux de maniere qu'un troncon de ces tiges depasse au-
dessus de la surface de l'infrastructure Une supra-
structure est ensuite construite sur cette surface afin
d'adherer a la partie des tiges depassant de l'infra-
structure Ce procede est decrit en detail dans le brevet des
Etats-Unis d'Amerique N O 3 434 209 Les tiges metalliques ou ancrages
dentaires particuliers utilises pour assujettir la suprastructure a
l'infrastructure et l'ancrer sur cette derniere sont de divers types
Par exemple, le brevet des Etats-Unis d'Amerique N' 3 675 328 decrit
un ancrage dentaire ayant plusieurs troncons filetes pouvant etre
sectionnes et separes les uns des autres Le brevet des Etats-Unis
d'Amerique N O 3 675 329 decrit une broche d'ancrage compor-
tant une tete qui s'eleve au-dessus de l'infrastructure afin de se
loger dans la suprastructure et de former une
partie s'opposant a tout deplacement dans la suprastructure.
Le brevet des Etats-Unis d'Amerique N O 4 053 982 decrit un autre
ancrage dentaire qui utilise une partie de manoeuvre de forme en L
pouvant etre logee dans un outil
dentaire pour manoeuvrer l'ancrage a l'interieur de l'infra-
structure Divers types de parties de manoeuvre peuvent egalement etre
prevus sur l'ancrage dentaire comme indique dans le brevet des
Etats-Unis d'Amerique N O 4 202 101 qui decrit egalement un dispositif
d'entrainement tenu a la main, destine a l'insertion de l'ancrage
dentaire dans
l'infrastructure.
Bien que chacun de ces ancrages dentaires metalliques et dispositifs
associes de l'art anterieur soient utiles, des problemes particuliers
sont apparus lors de l'utilisation de cette technique dentaire Un
probleme concerne la fissuration de l'infrastructure au moment o elle
recoit par vissage l'ancrage dentaire En general, un canal est menage
dans l'infrastructure et l'ancrage est ensuite visse dans ce canal
Dans la plupart
des cas, l'ancrage dentaire presente un filetage auto-
taraudeurde sorte que l'insertion de l'ancrage dans le
canal se fait par auto-taraudage dans l'infrastructure.
Au cours de ce vissage et generalement au moment o le fond du canal
est atteint, des fissures peuvent se former dans l'infrastructure. Un
autre probleme est pose par le maintien convenable et ferme de la
suprastructure en position sur l'infrastructure La technique doit
prevoir des moyens
empechant toute rotation ou tout deplacement de la supra-
structure par rapport a l'infrastructure Dans les diverses formes de
realisation de l'art anterieur, il a ete prevu de conserver une partie
du troncon filete de l'ancrage faisant saillie au-dessus de
l'infrastructure pour fixer la suprastructure De plus, une tete
elargie a ete utilisee sur le troncon filete de l'ancrage afin d'etre
noyee dans
la suprastructure.
De plus, en inclinant les ancrages dans l'infra-
structure, la disposition oblique assure une adherence supplementaire
a l'interieur de-la suprastructure Il est egalement possible de
recourber un troncon de l'ancrage filete au-dessus de l'infrastructure
afin d'assurer une retenue supplementaire a l'interieur de la
suprastructure et de permettre ainsi l'etablissement d'une plus grande
resistance aux deplacements.
Neanmoins, il est souhaitable d'apporter d'autres ameliorations au
maintien de la suprastructure en position et d'eviter le deplacement
de la suprastructure
apres qu'elle a ete fixee sur l'infrastructure.
L'invention a donc pour objet un moyen per-
fectionne pour construire une suprastructure sur une denture brisee ou
cariee L'invention a pour autre objet un ancrage dentaire perfectionne
destine a l'ancrage d'une suprastructure sur une infrastructure d'une
dent afin d'eviter tout deplacement de la suprastructure apres qu'elle
a ete fixee en position L'ancrage dentaire selon l'invention, destine
a fixer une suprastructure sur une infrastructure, est realise en
matiere plastique Il elimine
la possibilite de formation de fissures dans l'infra-
structure et il comporte une partie de limitation de pro-
fondeur destinee a empecher l'ancrage de talonner au fond du canal
forme dans l'infrastructure, eliminant ainsi
la possibilite de formation de fissures dans l'infra-
structure L'invention a egalement pour objet un ancrage dentaire
perfectionne qui comporte une partie annulaire pouvant s'ajuster dans
une fraisure formee a l'entree d'un canal realise dans
l'infrastructure L'invention a pour autre objet un ancrage dentaire
comportant une partie d'ancrage qui peut se visser par auto-taraudage
dans une infrastructure de dent, et qui forme egalement, de facon
automatique, une fraisure dans l'infrastructure de la dent afin de
limiter la profondeur d'insertion de l'ancrage dans cette
infrastructure L'invention a egalement pour objet un ancrage dentaire
ayant une partie inferieure d'ancrage destinee a etre inseree dans
l'infrastructure d'une dent, et une partie superieure de retenue de
forme non circulaire, afin d'assurer un maintien convenable de
la suprastructure de la dent et d'eviter a cette supra-
structure de se deplacer par rapport a l'infrastructure.
L'invention a pour autre objet un outil destine
a former un canal de profondeur limitee dans l'infra-
structure d'une dent, et notamment un outil dentaire destine a former
simultanement un canal et une fraisure dans une infrastructure de dent
L'invention a egalement pour objet un outil dentaire simple pouvant
etre utilise pour former
des canaux dans l'infrastructure d'une dent, afin de per-
mettre, ensuite, l'insertion limitee d'ancrages dentaires
dans ces canaux.
Ces objets sont obtenus, conformement a l'in-
vention, au moyen d'un ancrage dentaire destine a fixer
une suprastructure sur une infrastructure d'une dent.
L'ancrage dentaire comporte une partie allongee d'ancrage
qui peut etre inseree dans un canal forme dans l'infra-
structure d'une dent Une partie coaxiale et allongee de retenue
depasse de la partie d'ancrage et est encastree dans la suprastructure
de la dent La partie de retenue presente une section droite de forme
non circulaire Une partie de limitation de profondeur, realisee d'une
seule
piece avec les parties d'ancrage et de retenue entre les-
quelles elle est disposee, limite la profondeur d'inser-
tion de la partie d'ancrage dans le canal de l'infra-
structure. La partie d'ancrage est generalement filetee et la partie
de limitation de profondeur peut typiquement etre une tete plate
situee a l'extremite superieure de la partie filetee En particulier,
elle est constituee d'une section tronconique qui s'evase a partir de
la partie d'ancrage et qui peut se loger dans une fraisure formee
a l'extremite superieure du canal Dans une forme de reali-
sation de l'invention la section tronconique presente plusieurs
encoches allongees menagees a sa peripherie de maniere qu'une
insertion par rotation de la partie
d'ancrage dans le canal provoque automatiquement la forma-
tion d'une fraisure dans l'infrastructure de la dent.
L'ancrage dentaire peut etre une brobhe moulee realisee en une matiere
plastique convenable, ou bien
une broche usinee, realisee en un-metal convenable.
De plus, il est prevu un outil dentaire ayant une tige classique de
laquelle depasse une lame La lame est une mince piece de metal
torsadee sur 3600 afin de former un foret helicoidal Les bords
lateraux de la partie de la lame reliant cette derniere a la tige sont
evases afin qu'une fraisure puisse etre formee automatiquement
a l'extremite superieure d'un canal en cours de percage.
En general, la lame est encastree dans la tige et l'extre-
mite avant de cette derniere sert de butee pour limiter
la profondeur du canal forme.
L'invention sera decrite plus en detail en regard des dessins annexes
a titre d'exemples nullement limitatifs et sur lesquels la figure 1
est une vue en perspective d'une premiere forme de realisation de
l'ancrage dentaire selon l'invention la figure 2 est une coupe suivant
la ligne 2-2 de la figure 1, montrant la forme en section droite de la
partie de retenue de l'ancrage dentaire; la figure 3 est une coupe
analogue a celle de la figure 2, montrant une autre forme en section
droite la figure 4 est une coupe, analogue a celle des figures 2 et 3,
montrant une autre variante de la forme en section droite; la figure 5
est une vue en perspective d'une autre forme de realisation de
l'ancrage dentaire selon l'invention; la figure 6 est une coupe
suivant la ligne 6-6 de la figure 5, montrant la forme en section
droite de la partie de retenue de l'ancrage dentaire de la figure 5;
la figure 7 est une coupe analogue a celle de la figure 6, montrant
une autre forme possible de la section droite; la figure 8 est une
coupe analogue a celle des figures 6 et 7, montrant une autre forme
possible de la section droite;
la figure 9 est une vue en perspective par-
tielle d'une forme de realisation de la partie de limita-
tion de profondeur de l'ancrage dentaire;
la figure 10 est une vue partielle en pers-
pective d'un outil dentaire destine a etre utilise pour former un
canal et une fraisure dans l'infrastructure d'une dent; la figure 11
est une coupe longitudinale d'une dent ou d'une denture dont la
surface est creusee avant qu'une suprastructure soit construite sur
elle, cette vue montrant les canaux et les fraisures formes dans
l'infrastructure; la figure 12 est une coupe analogue a celle de la
figure 11, montrant la dent ou la denture creusee, l'un de deux
ancrages dentaires etant deja insere et l'autre ancrage dentaire etant
en cours d'insertion; et la figure 13 est une coupe analogue a celle
des figures 11 et 12, montrant la penetration de l'ancrage dentaire
selon l'invention dans la suprastructure construite
de la dent ou denture.
Sur les diverses figures des dessins, les
memes references numeriques designent les memes elements.
Si l'on se refere a present aux dessins, la figure 1 represente une
premiere forme de realisation
d'un ancrage dentaire 10 selon l'invention L'ancrage den-
taire 10 comprend une partie inferieure 12 d'ancrage ayant une section
filetee 14 et une section 16 de limitation de profondeur La partie 12
d'ancrage est analogue a une vis, la section inferieure filetee 14
constituant la tige filetee et la section 16 de limitation de
profondeur
constituant la tete plate de la vis.
En particulier, la section 16 de limitation de profondeur comprend un
element de forme tronconique ayant un bord 18 evase vers l'exterieur
et aboutissant a une surface superieure plane 20 Une pointe avant 22
est formee a l'extremite inferieure de la section filetee
14 afin de faciliter l'insertion dans un canal d'une infra-
structure de denture La section 16 de limitation de profondeur est
telle qu'elle s'ajuste dans une fraisure
formee dans l'infrastructure de la dent.
Une partie 24 de retenue ou de fixation, realisee d'une seule piece
avec la partie 12 d'ancrage et coaxiale
a cette derniere, fait saillie vers le haut de l'infra-
structure et reste encastree dans la suprastructure de la dent Il
convient de noter que la partie 24 de retenue
presente une forme en section droite autre que ronde.
Comme montre sur les figures 1 et 2, on peut noter que la forme de la
partie 24 de retenue est celle d'un carre, cette partie 24 presentant
quatre cotes 26 Cependant, a titre d'exemple et comme montre sur la
figure 3, la forme de la partie 24 A de retenue peut egalement etre
celle d'un oval 28 et, comme montre sur la figure 4, la partie 24 B de
retenue peut avoir aussi la forme de deux cercles, 32 qui se coupent
suivant des lignes 34 de liaison
ou de creux pour presenter une section droite en " 8 ".
D'autres configurations non circulaires peuvent egalement etre
utilisees Le but de la configuration non circulaire est de constituer
un moyen supplementaire resistant aux deplacements afin d'empecher
tout mouvement ou deplacement de la suprastructure par rapport a
l'infrastructure de la
dent.
L'extremite superieure de la partie 24 de retenue comporte une
collerette annulaire 36 qui est mince par rapport a l'epaisseur de
l'ancrage dentaire, et qui fait saillie lateralieiment vers
l'exterieur de cet ancrage
dentaire La collerette 36 constitue un moyen supplemen-
taire de retenue a l'interieur de la suprastructure pour empecher tout
deplacement axial de cette derniere
par rapport a l'infrastructure.
L'extremite superieure de l'ancrage dentaire comporte une section
extreme 38 de manoeuvre qui est representee sous la forme d'une
section cylindrique a extremite superieure plate Cependant, de
nombreux autres types de sections extremes de manoeuvre peuvent etre
utilises, ainsi qu'il est bien connu de l'homme de l'art et comme
decrit dans les brevets precites La section extreme 38 de manoeuvre
est reliee a la section 24 de retenue, et en particulier a la face
superieure de la collerette 36, par l'intermediaire d'une partie 40
d'epaisseur reduite, pouvant etre cassee, afin que la section extreme
38 de manoeuvre puisse etre sectionnee de la partie restante de
l'ancrage dentaire 10 apres que la partie inferieure 12 d'ancrage a
ete vissee dans le
canal de l'infrastructure d'une dent.
La figure 5 represente une deuxieme forme de
realisation d'un ancrage dentaire 42 selon l'invention.
L'ancrage dentaire 42 comprend une partie inferieure 44 d'ancrage
ayant une section filetee 46 et une section 48
de limitation de profondeur, comme decrit precedemment.
Dans cette forme de realisation dans laquelle l'ancrage dentaire est
usine, une partie entaillee 50 est menagee entre la section filetee 46
et la section 48 de limitation
de profondeur.
Une partie 52 de retenue, realisee d'une seule piece avec la partie 44
d'ancrage de laquelle elle fait saillie axialement, est destinee a
s'encastrer dans la suprastructure et est configuree de maniere a
avoir, en section droite, une forme autre que circulaire pour empecher
tout deplacement de la suprastructure par rapport a l'infrastructure,
comme decrit precedemment pour la partie 24 de retenue Par exemple,
comme represente sur les figures 5 et 6, la forme particuliere de la
partie 52 de retenue est celle d'un ovale 54 Cependant, comme montre
sur la figure 7, une configuration carree 56 peut
egalement etre utilisee pour la partie 52 A de retenue.
Comme montre sur la figure 8, une configuration 58 en cercle double ou
en " 8 " peut egalement etre utilisee pour la partie 52 B de retenue,
comme decrit precedemment Il convient de nouveau de noter que d'autres
formes non circulaires peuvent etre utilisees pour assurer l'aptitude
a resister aux deplacements -
Une section extreme 60 de manoeuvre est reliee a la section 52 de
retene par une partie 62 d'epaisseur reduite, pouvant etre cassee
Cette partie 62 d'epaisseur reduite permet a la section 60 de
manoeuvre d'etre sectionnee de la partie restante de l'ancrage
dentaire 42 apres que la partie 44 d'ancrage a ete inseree dans le
canal de l'infrastructure Il convient de noter que la partie 62
d'epaisseur reduite presente un diametre ou une dimension inferieur a
celui de la partie entaillee 50 afin d'assurer le sectionnement de
cette partie 62
d'epaisseur reduite.
La section extreme particuliere 60 de manoeuvre comprend une partie
cylindrique 64 a laquelle sont reliees deux oreilles 66 et 68
depassant lateralement de cette
partie cylindrique 64 Ces oreilles 66 et 68 sont repre-
sentees comme etant reliees tangentiellement a la partie cylindrique
64 Cependant, elles peuvent egalement etre disposees axialement a
cette partie Les oreilles 66 et 68 constituent des organes de
transmission de couple qui peuvent etre inseres dans un outil ou une
douille approprie de manoeuvre pour permettre l'insertion de l'ancrage
dentaire dans l'infrastructure d'une dent L'extremite superieure de la
section de manoeuvre presente un bout
conique 70 qui assume la fonction d'un pilote pour l'inser-
tion de cette extremite de manoeuvre dans un outil ou une douille
dentaire L'extremite particuliere de manoeuvre representee peut
egalement etre modifiee pour permettre l'utilisation de la section
extreme 38 de manoeuvre de la figure 1 En variante, d'autres types
d'extremite de manoeuvre, tels que ceux decrits dans les brevets
precites,
peuvent egalement etre utilises.
Bien qu'une section extreme de manoeuvre soit representee comme etant
reliee aux parties de retenue, il convient de noter que, etant donne
que la partie de retenue elle-meme n'est pas circulaire, un outil
dentaire approprie peut etre relie directement a cette partie de
retenue afin que celle-ci puisse servir en meme temps et egalement de
partie de manoeuvre L'outil est alors relie a la partie non circulaire
de retenue, et la partie d'ancrage est inseree dans le canal de
l'infrastructure dentaire L'outil est ensuite retire et la partie de
retenue est ensuite utilisee comme partie a encastrer dans
la suprastructure de la dent pour s'opposer aux deplacements.
Il convient egalement de noter que, bien que la forme de realisation
montree sur la figure 5 ne comporte pas la collerette annulaire 36
faisant saillie lateralement montree sur la figure 1, cette collerette
peut egalement etre incorporee dans l'ancrage dentaire de la figure 5
pour presenter, comme souhaite, les avantages d'une resis-
tance supplementaire aux deplacements et aux mouvements
axiaux.
La matiere particuliere dont l'ancrage dentaire peut etre forme peut
etre toute matiere convenable, 1 O utilisable dans l'art dentaire
Cependant, comme montre sur les figures 1 a 4, une telle matiere peut
etre une
matiere plastique permettant le moulage de l'ancrage den-
taire En general, comme represente sur les figures 5 a 8, cette
matiere peut etre un metal, y compris l'un des metals precieux ou des
metals non precieux, de tels metals etant bien connus de l'homme de
l'art, auquel cas l'ancrage dentaire peut etre usine La longueur
particuliere de chacune des diverses sections est telle que la partie
12 d'ancrage est sensiblement egale a la partie 24 de retenue, y
compris la collerette 36 Sur la figure 5, la partie 44 d'ancrage
presente sensiblement la meme dimension que la partie 52 de retenue,
jusqu'a la partie 62 d'epaisseur reduite. Ainsi qu'il apparaitra
clairement ci-apres, la partie d'ancrage est vissee dans un canal
forme dans
l'infrastructure d'une dent La section 16 ou 48 de limi-
tation de profondeur se loge dans une fraisure formee a l'extremite
superieure ou a l'entree du canal et elle empeche ainsi la partie
d'ancrage de talonner au fond du canal Ce talonnement s'est revele une
cause possible de l'apparition de fissures dans l'infrastructure de la
dent Par consequent, pendant la formation du canal dans
l'infrastructure de la dent, la fraisure peut etre formee
avec ce canal.
En variante, et comme represente sur la
figure 9, la fraisure peut en fait etre formee par l'an-
crage dentaire lui-meme, par modification des sections 16 et 48 de
limitation de profondeur Comme represente, la section 72 de limitation
de profondeur est formee a l'extremite superieure de la section
inferieure filetee 74 d'ancrage La partie non circulaire 76 de retenue
depasse axialement de l'extremite superieure de la section 72 de
limitation de profondeur Cette section 72 est constituee d'une partie
tronconique 78 qui aboutit, a son extremite superieure, a une surface
annulaire plane s'etendant lateralement Plusieurs encoches 82 de forme
en V sont formees sur le pourtour de la partie tronconique 78, 1 1
cette derniere presentant de preference quatre encoches 82 menagees
dans la surface exterieure Ces encoches 82 servent de dents destinees
a tailler automatiquement une fraisure dans l'infrastructure de la
dent pendant que la partie filetee 76 d'ancrage est inseree dans le
canal.
Le vissage de la partie d'ancrage dans l'inf-ra-
structure de la dent peut etre une action du type auto-
taraudage avec les ancrages dentaires aussi bien en matiere
plastique qu'en metal, de sorte que seul un canal longi-
tudinal doit etre forme initialement dans l'infrastructure de la dent
Par consequent, l'ancrage dentaire en matiere plastique peut etre
constitue d'une matiere plastique
armee compatible, capable de realiser un auto-taraudage.
En variante, le canal lui-meme peut etre prealablement taraude afin
que l'ancrage dentaire puisse etre visse
dans un tel trou taraude.
Pour former le canal, il est important que la profondeur de ce dernier
soit superieure a la longueur axiale de la partie d'ancrage de
l'ancrage dentaire afin d'empecher le talonnage de l'ancrage Par
consequent, la profondeur durcanal doit etre reglee La figure 10 a
laquelle on peut se referer a present represente un outil dentaire qui
peut faciliter la formation d'un canal
destine a recevoir les ancrages dentaires selon l'inven-
tion En particulier, il est represente un outil dentaire 84 qui
comporte un manche classique 86 duquel fait saillie une lame 88 Cette
derniere est formee d'une mince piece de metal 90 qui a ete torsadee
sur 3600 Par consequent, la surface superieure 92 s'etendant vers
l'exterieur du manche 86 effectue une premiere rotation de 180 de
facon a constituer la face inferieure de la partie mediane de la lame
88, puis reapparait de nouveau comme etant la
surface superieure 92 de l'extremite distale de la lame 88.
Les bords lateraux 94 et 96 de l'extremite avant de la lame sont
coupes en biais de facon a former une extremite pointue 98 La lame 88
elle-meme sert de foret helicoidal pour former un canal penetrant dans
l'infrastructure de la dent A l'extremite interieure de la lame, qui
part du manche 86, les bords lateraux 100 et 102 sont evases vers
l'exterieur de maniere que, lorsque le foret helicoidal forme le
canal, une fraisure soit formee en meme temps a l'entree du canal La
profondeur du canal est determinee par la longueur de la lame 88 La
face extreme avant 104 du manche 86 sert de butee naturelle a l'action
tournante de la lame 88 pour limiter ainsi la profondeur du canal
a une valeur souhaitee.
En general, la lame 88 est encastree dans le manche 86 qui peut etre
en matiere plastique, en metal ou en toute autre matiere, ainsi qu'il
est bien connu de l'homme de l'art L'outil dentaire 84 peut etre tenu
a la main au moyen d'une poignee supplementaire, du type decrit dans
les brevets precites, ou bien il peut etre forme de facon a s'ajuster
dans une piece a main dentaire
classique d'une perceuse rotative.
L'utilisation du dispositif selon l'invention dans son application a
la fixation d'une suprastructure sur une dent sera a present decrite
en regard des figures 11 a 13 Ces figures representent une dent ou
denture 106 placee dans le tissu tendre ou gengival 108 de la gensive
de l'homme Ainsi qu'il est bien connu de l'homme de l'art, le corps de
la dent est forme de dentine 110
entourant une chambre pulpaire 112 La dentine 110 depas-
sant de la gensive est recouverte d'une couche 114 d'email.
Pour preparer la denture a la construction d'une supra-
structure, une partie de l'email 114 et une partie de la dentine 110
sont creusees afin que l'infrastructure gatee et cariee soit retiree
et que l'on obtienne une
surface creusee 16 exempte de carie.
Pour construire la suprastructure, plusieurs canaux 18 sont formes
dans la dentine 110 a partir de la surface creusee 116 A cet effet, le
foret helicoidal 84, decrit precedemment en regard de la figure 10,
est introduit par rotation dans la dentine 110, comme montre sur la
figure 11 Pendant la formation du canal 118 au moyen du foret
helicoidal 84, une fraisure 120 est
realisee en meme temps a la surface 116.
Le nombre de canaux necessaires a une infra-
structure particuliere varie avec l'aire de la surface creusee 116 et
la partie d'une suprastructure devant etre mise en place En general,
ainsi qu'il est connu dans l'art anterieur, les canaux 118 sont formes
obliquement dans l'infrastructure afin que les ancrages dentaires
qui sont inseres dans ces canaux soient inclines pour pre-
senter des proprietes de resistance supplementaire au deplacement.
Apres que le nombre approprie de canaux 118 a ete forme, l'un ou
l'autre des ancrages dentaires 10 et 42 selon l'invention est insere
dans chacun des canaux 118, les ancrages dentaires 10 etant
representes a titre d'exemple Si les parties d'ancrage sont
auto-taraudeuses, elles se vissent automatiquement dans les canaux 118
Par
ailleurs, si les parties d'ancrage ne sont pas auto-
taraudeuses, un trou taraude est d'abord menage dans les
canaux 118 pour recevoir les ancrages dentaires filetes.
Les ancrages dentaires 10 sont inseres au moyen des sections 38 de
manoeuvre depassant aux extremites distales de ces ancrages L'outil
particulier utilise pour l'insertion peut etre l'un quelconque des
outils classiques et connus utilises a cet effet, et l'outil
particulier depend du type de troncons extremes de manoeuvre equipant
l'ancrage dentaire L'ancrage dentaire est insere jusqu'a ce que la
partie 16 de limitation de profondeur se loge
dans la fraisure 20 a l'entree du canal.
Ainsi qu'on peut le noter sur la figure 12, l'ancrage dentaire 10
situe sur le cote gauche de la structure de la dent a deja ete insere
en position dans l'infrastructure dentaire Par contre, l'ancrage
dentaire represente a droite est en cours d'insertion Il convient de
noter que l'ancrage dentaire de gauche, qui est deja insere, ne
talonne pas au fond du canal 118 En particulier, le fond 122 du canal
118 est legerement plus profond et espace de la pointe inferieure 22
de la partie filetee 14 de l'ancrage dentaire 10 Ainsi, la partie 16
de limitation de profondeur, qui se loge dans la fraisure 120, empeche
tout talonnement au fond du canal et evite la poursuite de l'insertion
de la partie d'ancrage dans le canal 118 En empechant le talonnement
de l'ancrage, on peut eviter la formation de fissures dans la partie
inferieure de la dent. Dans l'exemple represente, la fraisure est
realisee au moyen du foret 84, en meme temps que la for-
mation du canal 118 Il convient de noter que si l'on utilise l'ancrage
dentaire presentant la section 72 de limitation de profondeur du type
montre sur la figure 9,
les fraisures 120 n'ont pas a etre formees dans l'infra-
structure, car le vissage de l'ancrage dentaire dans l'infrastructure
de la dent provoque la formation simultanee de la fraisure 120 par la
section 72 de limitation de profondeur Cette section 72 se loge alors
dans lafraisure qu'elle forme elle-meme et empeche, comme
precedemment, la poursuite de l'insertion de l'ancrage dentaire dans
le canal 118 pour eviter de nouveau le talonnement de
l'ancrage dentaire.
Apres que l'ancrage dentaire 10 a ete conve-
nablement insere dans l'infrastructure de la dent, la partie 38 de
manoeuvre est sectionnee de la partie restante
de l'ancrage dentaire, au niveau de la partie 40 de dia-
metre reduit, pouvant etre cassee Apres que la partie 38 de manoeuvre
a ete sectionnee, il convient de noter que la partie 24 de retenue de
l'ancrage, ainsi que la collerette 36, le cas echeant, depassent
audessus de l'infrastructure de la dent afin de pouvoir etre
encastrees dans la suprastructure qui sera ensuite construite sur
elles, comme montre sur la figure 13.
L'etape finale du procede consiste a present a construire une
suprastructure sur la surface creusee apparente, presentant a present
les elements en saillie
qui s'elevent au-dessus de l'infrastructure de la dent.
Comme represente sur la figure 13, cette suprastructure 124 est formee
par rapport a l'infrastructure 106 de
facon a restaurer effectivement la structure de la dent.
Il convient de noter que les parties superieures 24 de retenue des
ancrages, ainsi que la collerette 36 sont
encastrees dans cette suprastructure et assurent une fixa-
tion resistant aux deplacements de la suprastructure sur
l'infrastructure Ainsi qu'il est connu de l'homme de l'art, les
parties 24 de retenue depassant de l'infra- structure peuvent
egalement etre coudees pour donner une orientation angulaire
supplementaire aux ancrages dentaires afin d'accroitre encore plus
leurs proprietes de resistance
aux deplacements.
Il va de soi que de nombreuses modifications peuvent etre apportees a
l'ancrage dentaire decritet
represente sans sortir du cadre de l'invention.
Claims
_________________________________________________________________
REVENDICATIONS
1 Ancrage dentaire pour la fixation d'une suprastructure sur une
infrastructure de dent, caracterise en ce qu'il comporte une partie
allongee ( 12) d'ancrage destinee a etre inseree dans un canal ( 118)
s'enfoncant dans l'infrastructure d'une dent, cette partie d'ancrage
comprenant une section filetee ( 14), une partie allongee coaxiale (
24) de retenue, de section non circulaire, destinee a etre encastree
dans la suprastructure ( 124), et une partie ( 16) de limitation de
profondeur realisee d'une seule piece avec la partie d'ancrage et la
partie de retenue et disposee entre elles afin de limiter la
profondeur d'insertion de la partie d'ancrage dans le canal. 2 Ancrage
dentaire selon la revendication 1, caracterise en ce qu'il comporte
une partie extreme ( 38) de manoeuvre destinee a faciliter l'insertion
de la partie d'ancrage dans le canal, et une partie ( 40) d'epaisseur
reduite, pouvant etre cassee, disposee entre la partie extreme de
manoeuvre et la partie de retenue pour permettre a la partie extreme
de manoeuvre d'etre sectionnee de la partie de retenue apres que la
partie d'ancrage a ete
inseree dans le canal.
3 Ancrage dentaire selon la revendication 2, caracterise en ce qu'il
comporte une collerette ( 36) realisee d'une seule piece avec la
partie de retenue et la partie d'epaisseur reduite et intercalee entre
elles, cette collerette ( 36) faisant saillie lateralement de la
partie allongee de retenue et pouvant notamment etre
circulaire.
4 Ancrage dentaire selon la revendication 1, caracterise en ce que la
partie de limitation de profondeur comprend une section tronconique (
78) qui s'evase a partir de la partie allongee d'ancrage pour se loger
dans une fraisure realisee a l'extremite superieure du canal dans
l'infrastructure. Ancrage dentaire selon la revendication 4,
caracterise en ce que le bord peripherique de la section tronconique
presente plusieurs encoches allongees ( 82)
destinees a former automatiquement la fraisure dans l'infra-
structure. 6 Ancrage dentaire selon la revendication 4, caracterise en
ce qu'il presente, en outre, une entaille ( 50) menagee entre la
section tronconique et la partie d'ancrage. 7 Ancrage dentaire selon
la revendication 1, caracterise en ce que la longueur de la partie de
retenue est sensiblement egale a la longueur totale de la partie
d'ancrage et de la partie de limitation de profondeur.
8 Ancrage dentaire selon la revendication 1, caracterise en ce que la
partie de retenue presente une section droite de configuration
sensiblement carree ( 24), ou bien de configuration sensiblement ovale
( 24 A), ou encore de configuration en " 8 " ( 24 B) forme par deux
cercles secants.
9 Ancrage dentaire selon la revendication 1, caracterise en ce que la
section filetee de la partie
d'ancrage est auto-taraudeuse.
Ancrage dentaire selon la revendication 2, caracterise en ce que la
partie extreme ( 60) de manoeuvre comprend une section allongee ( 64)
ayant une section droite de configuration sensiblement circulaire, la
partie extreme de manoeuvre pouvant egalement comporter, en outre,
deux oreilles ( 66, 68) qui font saillie lateralement dans
des directions opposees de la section allongee.
11 Ancrage dentaire selon la revendication 1, caracterise en ce qu'il
est realise entierement en matiere
plastique.
12 Ancrage dentaire, caracterise en ce qu'il comporte un element
allonge realise d'une seule piece et comprenant une partie ( 12)
d'ancrage a une premiere extremite, ayant une section de tige filetee
( 14) et une section de tete de vis ( 16), une partie non circulaire (
24) de retenue realisee d'une seule piece avec la section de tete de
vis de laquelle elle part, et une partie ( 38) de manoeuvre situee a
l'autre extremite et reliee a la partie de retenue par une partie (
40) d'epaisseur reduite,
pouvant etre cassee.
13 Ancrage dentaire selon la revendication 12, caracterise en ce qu'il
comporte en outre une collerette annulaire ( 36) entourant une portion
de la partie de
retenue et en faisant saillie lateralement.
14 Ancrage dentaire selon la revendication 12, caracterise en ce que
la section ( 72) de tete de vis presente une surface qui s'evase a
partir de la section de tige filetee, plusieurs encoches allongees (
82) etant
menagees dans cette surface.
Ancrage dentaire selon la revendication 12, caracterise en ce que la
section de tige filetee est
realisee en matiere plastique.
16 Outil dentaire pour former un canal ( 118) dans une dent,
caracterise en ce qu'il comporte un manche ( 86) et une lame ( 88) qui
depasse du manche et qui est constitue d'une mince piece de metal
torsadee sur 3600
pour former un foret helicoidal.
17 Outil dentaire selon la revendication 16, caracterise en ce que les
bords lateraux ( 100, 102) d'un troncon extreme de la lame sont
evases, ce troncon extreme etant adjacent au manche, afin qu'une
fraisure soit formee automatiquement a l'extremite superieure d'un
canal forme par le foret helicoidal.
18 Outil dentaire selon la revendication 16, caracterise en ce que les
bords lateraux ( 94, 96) d'un troncon extreme libre oppose de la lame
sont coupes en biais vers l'interieur pour delimiter une extremite
pointue ( 98) au bout de la lame.
19 Outil dentaire selon la revendication 16,
caracterise en ce que la lame est encastree dans le manche.
Outil dentaire selon la revendication 16, caracterise en ce qu'une
extremite avant ( 104) du manche constitue une butee determinant la
profondeur d'insertion
du foret helicoidal.
? ?
Display vertical position markers.<br/><br/>This option will display
the relative positions of currently selected key terms within the full
document length.<br/><br/>You can then click the markers to jump to
general locations within the document, or to specific discoveries if
you know whereabouts in the document they occur. [18][_]
Open a preview window.<br/><br/>This window will provide a preview of
any discovery (or vertical marker) when you mouse over
it.<br/><br/>The preview window is draggable so you may place it
wherever you like on the page. [19][_]
[static.png]
[close.png]
Discovery Preview
(Mouse over discovery items)
[textmine.svg] textmine Discovery
« Previous
Multiple Definitions ()
Next »
Enlarge Image (BUTTON) ChemSpider (BUTTON) PubChem (BUTTON) Close
(BUTTON) X
(BUTTON) Close
(BUTTON) X
TextMine: Publication Composition
FR2517537
(BUTTON) Print/ Download (BUTTON) Close
1. Welcome to TextMine.
The TextMine service has been carefully designed to help you
investigate, understand, assess and make discoveries within patent
publications, quickly, easily and efficiently.
This tour will quickly guide you through the main features.
Please use the "Next" button in each case to move to the next step
of the tour (or you can use [Esc] to quit early if you don't want
to finish the tour).
2. The main menu (on the left) contains features that will help you
delve into the patent and better understand the publication.
The main feature being the list of found items (seperated into
colour coded categories).
3. Click the Minesoft logo at any time to reset TextMine to it's
initial (start) state.
4. You can select which part of the document you'd like to view by
using the pull down menu here.
You can select "Full Text" to view the entire document.
5. For non-latin languages, (in most cases) full text translations
are available, you can toggle them on and off here.
You can also toggle the inline discovery translations between
English and their original language.
6. The pie chart icon will open a basic statistical breakdown of the
publication.
7. The sort icon allows you to sort the listed categories based on
the number of instances found.
Click to toggle between ascending and descending.
8. You can use the refine box to refine the discovered items in the
sections below.
Simply type what you are looking for, any items that do not match
will be temporarily hidden.
9. The publication has been analysed and we have identified items
within it that fit into these categories.
The specific items found are listed within the category headings.
Click the section header to open that section and view all the
identitfied items in that section.
If you click the checkbox all items in that section will be
highlighted in the publication (to the right).
The best thing to do is to experiment by opening the sections and
selecting and unselecting checkboxes.
10. The main output window contains the publication full text (or part
thereof if selected).
11. The Tools section contains tools to help you navigate the
"discovered" (highlighted) items of interest.
The arrows and counter let you move through the highlighted items
in order.
12. Other tools include a "Preview" option [ [preview.png] ] and the
ability to mark the relative locations of highlighted items by
using the "Marker" option [ [marker.png] ].
Try these out to best understand how they work, and to discover if
they are of use to you.
13. Items selected from the menu on the left will be highlighted in
the main publication section (here in the middle of the screen).
Click them for further information and insights (including
chemical structure diagrams where available).
14. Please experiment with TextMine - you cannot make any permanent
changes or break anything and once your session is closed (you've
log out) all your activity is destroyed.
Please contact Minesoft Customer Support if you have any questions
or queries at: [email protected]
[20]____________________
[21]____________________
[22]____________________
[23]____________________
[24]____________________
[25]____________________
[26]____________________
[27]____________________
[28]____________________
[29]____________________
[BUTTON Input] (not implemented)_____ [BUTTON Input] (not
implemented)_____
Документ
Категория
Без категории
Просмотров
1
Размер файла
45 Кб
Теги
fr2517537a1
1/--страниц
Пожаловаться на содержимое документа