close

Вход

Забыли?

вход по аккаунту

?

FR2520354A1

код для вставкиСкачать
 [loading]
«
Click the Minesoft logo at anytime to completely reset the Document
Explorer.
[1][(4)__Full Text.......]
Discovered items are automatically translated into English so that you
can easily identify them.<br/><br/>If you would like to see them in
the original text, please use this button to switch between the two
options . Discoveries: ([2]Submit) English
Click to view (and print) basic analytics showing the makeup of
discovered items in this publication. [help.png]
[3][_] (47/ 127)
You can use the refine box to refine the discovered items in the
sections below.<br/>Simply type what you are looking for, any items
that do not match will be temporarily hidden. [4]____________________
[5][_]
Molecule
(15/ 65)
[6][_]
hydrogen
(24)
[7][_]
water
(9)
[8][_]
CO
(7)
[9][_]
oxygen
(6)
[10][_]
METHANE
(5)
[11][_]
DES
(2)
[12][_]
carbon
(2)
[13][_]
benzene
(2)
[14][_]
toluene
(2)
[15][_]
aluminate
(1)
[16][_]
silicate
(1)
[17][_]
methanol
(1)
[18][_]
carbon monoxide
(1)
[19][_]
ethane
(1)
[20][_]
carbon dioxide
(1)
[21][_]
Gene Or Protein
(8/ 24)
[22][_]
Etre
(15)
[23][_]
DANS
(2)
[24][_]
Frac
(2)
[25][_]
Tre
(1)
[26][_]
Metha
(1)
[27][_]
Lic
(1)
[28][_]
Cvc
(1)
[29][_]
BTX
(1)
[30][_]
Physical
(18/ 22)
[31][_]
20 bars
(4)
[32][_]
95 percent
(2)
[33][_]
100 m
(1)
[34][_]
15 m
(1)
[35][_]
20 percent
(1)
[36][_]
80 percent
(1)
[37][_]
2 N
(1)
[38][_]
de 6,1 percent
(1)
[39][_]
de 36,1 percent
(1)
[40][_]
de 70 percent de
(1)
[41][_]
90 bars
(1)
[42][_]
90 minutes
(1)
[43][_]
52 percent
(1)
[44][_]
de 80 bars
(1)
[45][_]
25-100 m
(1)
[46][_]
582 m
(1)
[47][_]
84 kg
(1)
[48][_]
40 kg
(1)
[49][_]
Generic
(5/ 15)
[50][_]
hydrocarbonS
(10)
[51][_]
xylenes
(2)
[52][_]
monoxide
(1)
[53][_]
carbides
(1)
[54][_]
carbon oxides
(1)
[55][_]
Disease
(1/ 1)
[56][_]
Tic
(1)
Export to file:
Export Document and discoveries to Excel
Export Document and discoveries to PDF
Images Mosaic View
Publication
_________________________________________________________________
Number FR2520354A1
Family ID 2055658
Probable Assignee Ifp Energies Nouvelles
Publication Year 1983
Title
_________________________________________________________________
FR Title PROCEDE DE METHANISATION DES MATIERES CARBONEES SOLIDES
Abstract
_________________________________________________________________
CONVERSION DU CHARBON EN METHANE.
ON DISPERSE LE CHARBON DANS UNE HUILE D'hydrocarbonS ET ON FAIT REAGIR
LE MELANGE RESULTANT AVEC UN GAZ RENFERMANT DE L'hydrogen.
UNE CARACTERISTIQUE ESSENTIELLE EST D'INJECTER LE MELANGE DANS UN
REACTEUR SOUS FORME DE JETS DE GOUTTELETTES 10, 11 PARALLELES A DES
JETS DE PARTICULES SOLIDES 4, 5, 6 UTILISES COMME AGENT CALOPORTEUR.
Description
_________________________________________________________________
La methanisation directe du charbon, en vue de produire du gaz naturel
synthetique a fait l'objet de nombreux travaux depuis plusieurs
annees.
On connait, par exemple, un procede dans lequel du charbon pulverise
est mis en reaction avec de l'hydrogen surchauffe (voir par exemple US
3 960 700 et US 4 206 032).
Les inconvenients de ce procede sont la difficulte de repartir unifor-
mement le charbon solide pulverise dans les nombreuses tuyeres neces-
saires a l'extrapolation industrielle du procede et la forte consomma-
tion d'hydrogen.
Selon une autre proposition, on utilise des particulesde coke ou de
brai comme agent caloporteur et comme reactif pour la production de
gaz hydrogenant.
Le brevet US 3 855 070 decrit un procede de ce type dans lequel on
uti- lise les particules de coke les plus grosses comme reactif pour
la production de gaz hydrogenant: ces particules sont traitees par un
melange d'air ou d'oxygen et de vapeur d'water Le gaz resultant est
ensuite brule au contact des particules fines de coke, de maniere a
les rechauffer, les particules fines rechauffees etant ensuite ren-
voyees dans la zone d'hydropyrolyse du charbon pour y apporter la cha-
leur necessaire Ce procede presente des inconvenients car il est par-
ticulierement difficile de gazeifier completement de grosses
particules, par suite des limitations diffusionnelles dans les grains.
Selon une autre proposition (US 4 162 959), le coke decharge de la
zone de pyrolyse est soumis successivement a une combustion partielle,
des- tinee a relever sa temperature, puis a un traitement par la
vapeur d'water, destine a produire l'hydrogen necessaire a la
reaction; le coke residuel est alors renvoye a la zone de pyrolyse
pour y apporter la chaleur necessaire a la reaction Ce procede apporte
une certaine simplification a la technique de US 3 855 070 mais il
presente des de- fauts En effet, le traitement a la vapeur d'water
etant endothermique, le solide issu de ce traitement ne peut etre
amene a une temperature tres elevee, par exemple 1000 O C, ce qui est
prejudiciable au bon de- roulement de la pyrolyse.
Le procede de l'invention vise a remedier aux defauts des procedes an-
terieurs En particulier, il a pour objet de favoriser les reactions de
craquage, aboutissant a la formation d'hydrocarbons, aux depens de la
reaction de cokage, et cela en assurant une meilleure dispersion de la
matiere carbonee dans la chambre de pyrolyse, en assurant une ele-
vation rapide de temperature de la matiere carbonee dans ladite zone
et en favorisant les transferts thermiques par radiation de preference
aux transferts par conduction et convexion.
Ces divers avantages sont obtenus comme suit a) dans une premiere
etape, on traite la matiere carbonee solide en poudre par une huile
lourde renfermant des hydrocarbons aromatiques et par un gaz reducteur
renfermant de l'hydrogen, a une temperature de 300 a 500 O C et sous
une pres- sion d'au moins 20 bars, de maniere a transformer au moins
une par- tie de la matiere carbonee en une phase huileuse de telle
sorte que le melange soit rendu pompable, transportable et
pulverisable.
Le m Xlange ainsi obtenu est denomme hemiliquefiat. b) dans une
deuxieme etape, on introduit l'hemiliqudfiat dans une cham- bre vide
en atmosphere de gaz reducteur renfermant de l'hydrogen, sous forme
d'une pluralite de jets de gouttelettes diriges vers le bas, et on
introduit des particules solides chaudes d'un materiau caloporteur, de
relativement grosse granulometrie, dans la meme chambre, sous forme de
jets diriges vers le bas, paralleles aux jets de gouttelettes mais
sans contact direct substantiel avec eux, au moins dans la partie
superieure de la chambre La temperature et le debit des jets sont
regles de maniere telle que l'on maintient une temperature moyenne de
700 a 1600 'C dans ladite chambre, la pression dans la chambre etant
d'au moins 20 bars. c) dans une troisieme etape, on separe l'effluent
de l'etape (b) en une fraction de particules solides de relativement
grosse granulo- metrie et une fraction renfermant des gaz et des
particules solides carbon-es de plus faible granulometrie relative,
sans refroidir substantiellement ledit effluent de l'etape (b). d)
dans une quatrieme etape, on rechauffe au moins une partie de la
fraction de particules solides de relativement grosse granulometrie et
on la renvoie a l'etape (b) comme materiau caloporteur. e) dans une
cinquieme etape, on refroidit au moyen d'un gaz reducteur relativement
froid, renfermant de l'hvdrogere, la fraction renfer- mant des gaz et
des particules carbonees de plus faible granulome- trie, puis on
separe cette fraction en une fraction de particules carbonees
relativement fines et en une fraction de phase gazeuse. f) on traite
par l'oxygen et la vapeur d'water au moins une partie de la fraction
de particules relativement fines obtenues a l'etape (e) pour produire
un gaz reducteur renfermant de l'hydrogen, et on en- voie au moins une
partie de ce gaz a l'etape (a) et au moins une au- tre partie a
l'etape (b).
Par materiau solide de relativement grosse granulometrie, on entend
des particules d'une matiere minerale resistant a la chaleur, par
exemple de l'alumine, de la silice, un aluminate, un silicate, ou, de
prefe- rence, du coke La taille moyenne des grains est d'au moins 25
un, par exemple de 50 a 100 m Par coke, on entend le coke de houille
ou de petrole proprement dit, ainsi que le brai.
Les particules de faible granulometrie ont une taille moyenne de grain
inferieure a 25 pm, par exemple de 5 a 15 m Elles sont, au moins en
partie, constituees de coke, Le gaz reducteur peut etre de l'hydrogen
relativement pur ou un gaz de synthese renfermant a la fois de
l'hydrogen et du monoxide decar- bone.
L'hemiliquefiat obtenu dans l'etape (a) peut renfermer des solides en
suspension et presenter une viscosite relativement elevee ou etre au
contraire relativement fluide La condition essentielle est qu'il soit
pompable, transportable et pulverisable.
L'huile lourde d'hydrocarbons utilisee a l'etape (a) peut etre d'ori-
gine externe-au procede; on prefere alors les huiles fortement aroma-
tic, ( and #x003E; 20 percent d'aromatiques en poids Eb and #x003E;
300 CC) au cours du procede, cette huile est avantageusement
constituee par une fraction recyclee de la phase huileuse formee dans
la meme etape. La matiere carbonee solide soumise au procede est
utilisee sous forme de poudre; on prefere une fine granulometrie, par
exemple 80 percent infe- rieur a 70 pm Cette matiere carbonee est, par
exemple, du charbon, du lignite ou d'autres formes de carbon fossile.
Il n'est pas necessaire de convertir la matiere carbonee solide en une
phase totalement liquide au cours de la premiere etape; on prefere se
limiter a un ramollissement avec apparition d'une phase liquide.
L'hemiliquefiat est injecte dans la chambre de pyrolyse sous forme
pulverisee, par exemple en l'entrainant dans un injecteur au moyen de
vapeur d'water On obtient ainsi de fines gouttelettes, dont le
diametre peut etre aussi petit que 20 ym.
Le temps de sejour des gouttelettes dans la chambre de pyrolyse est
d'environ 1 a 500 millisecondes, de preference de I a 50
millisecondes.
Grace au mode particulier de chauffage des jets de gouttelettes par
des jets paralleles de solides chauds, l'elevation de temperature est
tres rapide, ce qui favorise la reaction de craquage au detriment de
la reaction de cokage Les solides sont admis a temperature tres
elevee, environ 800 a 1600 O C, de preference 1100 A 1400 OC.
Selon une forme de realisation preferee, chaque jet de gouttelettes
est entoure d'un rideau de particules de solides chauds, comme
represente sur la figure 1.
Pour que l'echange de chaleur soit aussi intense que possible, on
prefere multiplier le nombre de jets de solide et de jets
d'hemiliquifiat pour une capacite donnee On prefere donc une chambre
de pyrolyse comprenant un grand nombre de buses d'injection d'heniliqu
6 fiat, chacune d'entr'elles injectant un faisceau de goutte- lettes
entoure a proche distance par un rideau de particules solides en
ecoulement gravitaire Il est important que la taille des gouttelettes
soit aussi petite que possible afin que le processus d'echange de
chaleur ne soit pas freine par la diffusion thermique de l'exterieur
vers l'interieur de la gouttelette La figure l represente un mode de
realisation de cette chambre avec disposition alternee de buses de
pulverisation et de rideaux de solide.
Bien que l'echange de chaleur soit realise essentiellement par radia-
tion, il n'est nullement exclu que les autres formes d'echange par
con- duction et/ou convexion participent au processus de transfert
thermique.
Toutefois, l'echange de chaleur par radiation reste prefere car, tout
au moins durant les premieres millisecondes,on peut craindre de voir
se former des agglomerats en cas de contact direct entre les goutte-
lettes et les particules solides.
En adaptant les debits respectifs de support solide chaud et d'herii 1
i- quefiat, on porte la temperature de l'hemiliquefiat vers 700 O C ou
au- dessusen l'espace de quelques millisecondes, de preference moins
de 500 millisecondes, compte tenu de la chaleur necessaire au craquage
et a l'evaporation des matieres volatiles, initialement presentes ou
formees par craquage.
A partir du moment o la partie residuaire non volatilisee des goutte-
lettes d'hemiliquefiat a atteint environ 700 'C, la reaction de metha-
nisation va pouvoir s'intensifier et porter aussi bien sur l'hydroge-
nolyse des matieres volatiles que sur celle des matieres encore liqui-
des voire meme des parties solides, residu ultime des gouttelettes.
Pour controler cette reaction de methanisation, fortement
exothermique, il est avantageux d'injecter du gaz reducteur froid dans
la partie intermediaire du reacteur de methanisation Les solides, et
notamment le coke, utilises comme vecteur calorifique, restent inertes
vis-a-vis de l'hydrogen dans les conditions operatoires indiquees La
partie cokefiee de l'hemiliquefiat viendra s'ajouter au coke
caloporteur.
Dans la deuxieme partie de reacteurle transfert interne de chaleur
n'etant plus necessaire et les dangers d'agglomeration ecartes, le
solide caloporteur et les differents reactifs et produits de la reac-
tion peuvent se trouver melanges sous l'effet de l'agitation du
milieu.
La figure I est une coupe du four de ryrotlse I dans un plan vertical.
Ce four comporte une zone 2 de reception des particules de coke
chaudes amenees d'un four par la conduite 12 Ces particules se
deversent Par des orifices tels que 3 a, 3 b, 3 c sous forme de
rideaux (4, 5, 6) de ar- ticules C'laque rideau est interpes: entre
des jets (l l de lic Cuide (hemiliquefiat) pulverise, provenant de
series d'injecteurs telsque Sa et 8 b disposes sur des conduites
d'alimentation telles que 7 a 7 b.
Le gaz reducteur necessaire au controle de la temperature de reaction
de methanisation est injecte par une serie de buses (Oa 9 b) sur la
ligne exterieure concentrique 9 Cette serie de buses d'injection de
gaz reducteur froid marque la limite entre une zone superieure A o
l'on prefere limiter la turbulence et une zone inferieure B Les pro-
duits sont decharges par la conduite 13 pour etre envoyes vers un pre-
mier cvc 1 lone.
A la sortie du reacteur de methanisation, le melange de produits soli-
des et de produits gazeux est dirige vers un dispositif de separation
de phases constitue par un ensemble de cyclones Dans un premier cyclo-
ne fonctionnant a chaud on recupere la plus grande partie des plus
grosses particules A la sortie de ce premier cyclone la phase gazeuse
entrainant les plus petites particules ou "fines" est trempee par in-
de jection de gaz froid contenant/I 'hydrogen et l'ensemble est
envovye a l'entree d'un deuxieme cyclone oil I t'on recupere d'une
part le gaz con- tenant dui m:;thane et d'autre part les petites part
iculles La trempe amene la temperature de preference au-dessous d(le
400 (C.
Le flux constitue par les petites particules de coke est dirige vers
un reacteur d'oxyvapogazti ficatioii de type classique (etape g) pour
produire un gaz renfermant CO + 1; ce reacteur est eventuellement
suivi d'tun rzacteour de conversion dut (O pour produire de I
'hydrogen.
Si la qulantit edc petites particules de coke provenant dlu deuxieme
cv- clone est insuffisante pour assurer la production d'hydrogen ou de
melan,;ite Co + I 2 N cessai re au prot(cede, on envoie egalemenit au
reacteur d'oxyvapogazeification une partie du flux constitue par les
grosses particules en provenance du premier cyclone chaud La
production d'hy- drogene et de gaz de synthese sert a assurer les
besoins du procede mais une production excedentaire peut etre
envisagee, en vue d'alimen- ter par exemple une unite de production de
methanol. Le flux principal de grosses particules,issu du premier
cyclone chaud, est dirige vers un four de rechauffage pour etre porte
aux environs de 1000 A 1600 OC Ce four est de preference constitue par
une enceinte equipee sur sa peripherie de bruleurs radiants a flamme
plate Devant les bruleurs, le solide tombe en pluie sous forme de
rideau preference Les bruleurs radiants du four de prechauffage sont
alimentes de/par une partie de l'hemiliquefiat provenant de la
premiere etape et par de l'oxygen ou de l'air, bien que l'on puisse
utiliser d'autres agents de combustion.
A la base du four le solide rechauffe est dirige vers le reacteur de
methanisation Dans une realisation preferee, le reacteur de methani-
sation est situe sous le rechauffeur Sur la figure 2, on a represente
l'ensemble du schema de mise en oeuvre de l'invention.
Sur la figure 2, le charbon est introduit par la ligne 20 dans le
reac- teur d'hemiliquefaction 21; ce reacteur recoit aussi uln gaz
reducteur renfermant de l'hydrogen (ligne 22) et une fraction liquide
hydrocar- bonee qui peut etre une huile lourde aromatique ou peut, au
moins en recyc le partie, etre constituee par l'hemiliquefiat/(ligne
23) L'hemiliquefiat obtenu est envoye par la ligne 24 au reacteur de
methanisation 25.
Celui-ci recoit egalement un gaz reducteur, hydrogen ou melange hydro-
gene + carbon monoxide (ligne 29) ainsi que des particules de coke a
haute temperature, provenant par la ligne 37 du four 38 Celui-ci est
chauffe par combustion a l'aide d'un combustible quelconque, ce
combustible pouvant etre une huile lourde ou residuelle quelconque,
ou, avantageusement, une partie de l'hemiliqefiat (ligne 39)
L'effluent du reacteur 25 est envoye par la ligne 26 au cyclone 27
pour separer les particules solides les plus grosses Celles-ci sont
envoyees par la ligne 28 au four 38 pour y etre rechauffees et servir
ensuite d'agent caloporteur dans le reacteur 25 La temperature du
cyclone 27 est sensiblement la meme que celle du four 25; on peut donc
disposer ce cyclone directement dans le four 25, a la sortie de
celui-ci Les gaz et les particules solides les plus fines sont envoyes
par la ligne 48 dans un second cyclone 30 Du gaz hydrogenant
relativement froid (ligne 31) leur est melange auparavant On separe
ainsides gaz (ligne 32) et des particules solides relativement fines
(lignes 33) Les gaz renferment le methane recherche ainsi que des
hydrocarbons plus lourds, par exemple de l'ethane, des hydrocarbons
aromatiques legers (benzene, toluene, xylenes) et eventuellement des
hydrocarbons plus lourds des produits gazeux moins desirables, tels
que H 2 S, CO et CO 2, sont egalement presents Ces gaz peuvent etre
fractionnes et purifies de maniere connue.
Les particules solides carbonees de la ligne 33 parviennent au
reacteur de gazeification 34 Celui-ci est de type conventionnel et
recoit del'o- xygene et de la vapeur d'water (ligne 35) et
eventuellement un appoint de charbon (ligne 47) La reaction entre les
particules charbonneuses, l'oxygen et la vapeur d'water produit un gaz
renfermant CO, CO 2 et H 2 (ligne 36) Ce gaz peut etre renvoye
directement, par les lignes 36 et 40, vers les lignes 22, 29 et/ou 31
On peut egalement le traiter dans l'unite 41 pour convertir CO en CO 2
et eliminer ce dernier L'hydro- gene relativement pur obtenu est alors
envoye par la ligne 42 vers les conduites 22, 29 et 31 Les vannes 43
et 44 permettent de choisir le trajet desire Le carbon dioxide est
rejete (45) Le reacteur de gazeification comprend egalement une ligne
de decharge des cendres (ligne 46) La ligne 49 permet de soutirer un
exces eventuel de gaz reducteur. La matiere carbonee soumise au
procede peut etre du charbon, du lignite ou d'autres sources de
matiere carbonee solide.
EXEMPLE
On traite un charbon provenant du bassin de Lorraine (France) dont la
teneur en cendres est de 6,1 percent en poids et la teneur en matieres
volati- les de 36,1 percent en poids.
Ce charbon, sous forme pulverisee (plus de 70 percent de grains
inferieurs a pm) est traite a 400 'C et 90 bars, pendant 90 minutes,
par une frac- tion d'hydrocarbons (Eb 760 = 350-5000 C; teneur en
aromatiques: 52 percent en poids) L'atmosphere est constituee par de
l'hydrogen a 95 percent.
On obtient ainsi une matiere vehiculable qui est injectee dans le
reac- teur de methanation, sous forme de jets de gouttelettes
paralleles a des jets de particules solides carbonees (grains de 25 a
100 p m envi- ron) introduites a 14000 C. La temperature moyenne est
de 1050 'C, la pression de 80 bars et le temps de sejour de 10
millisecondes (zone A) et 200 millisecondes (zone B).
L'atmosphere est constituee d'hydrogen a 95 percent.
L'effluent est envoye dans un cyclone, sans refroidissement
substantiel les particules solides carbonees (25-100 m environ) sont
recuperees et envoyees dans un four, de maniere a permettre leur
recyclage a 14000 C. Les autres produits sont refroidis rapidement a
300 C par injection d' hydrogen froid et envoyes dans un cyclone, pour
separer les fines par- ticules carbonees (425 im) du gaz renfermant du
methane, qui constitue le produit du procede.
Les fines particules carbonees sont envoyees dans un reacteur alimente
en oxygen et vapeur d'water, de maniere a produire le gaz reducteur
(112) necessaire au procede.
Par tonne de charbon, on recueille ainsi 582 m 3 de methane, 84 kg de
BTX (melange de benzene, toluene et xylenes) et 40 kg d'autres hydro-
carbides legers.
Claims
_________________________________________________________________
REVENDICATIONS
1 Procede de methanisation d'une matiere carbonee solide, qui comprend
les etapes suivantes: a) dans une premiere etape, on traite la matiere
carbonee solide en poudre par une huile lourde renfermant des
hydrocarbons aromatiques et par un gaz reducteur renfermantde
l'hydrogen, a une temperature de 300 a 500 O C et sous une pres-sion
d'au moins 20 bars, de maniere a transformer au moins une par-tie de
la matiere carbonee en une phase huileuse de telle sorte que le
melange soit rendu pompable, transportable et pulverisable, le
melangeainsi obtenu etant denomme hemiliquefiat,b) dans une deuxieme
etape, on introduit l'hemiliquefiat dans une cham-bre vide en
atmosphere de gaz reducteur renfermant de l'hydrogen, sous forme d'une
pluralite de jets de gouttelettes diriges vers le bas, et on introduit
des particules solides chaudes d'un materiau caloporteur, de
relativement grosse granulometrie, dans la meme chambre, sous forme de
jets diriges vers le bas, paralleles aux jets de gouttelettes mais
sans contact direct substantiel avec eux, au moins dans la partie
superieure de la chambrela temperature et le debit des jets etant
regles de maniere telle que l'on maintient une temperature moyenne de
700 a 1600 OC dans ladite chambre, la pression dans la chambre etant
d'au moins 20 bars, c) dans une troisieme etape, on separe l'effluent
de l'etape (b) enune fraction de particules solides de relativement
grosse granulo-metrie et une fraction renfermant des gaz et des
particules solides carbonees de plus faible granulometrie relative,
sans refroidir substantiellement ledit effluent de l'etape (b), d)
dans une quatrieme etape, on rechauffe au moins une partie de la
fraction de particules solides de relativement grosse granulometrie et
on la renvoie a l'etape (b) comme materiau caloporteur, e) dans une
cinquieme etape, on refroidit au moyen d'ungaz reducteur relativement
froid, renfermant de l'hydrogen, la frac-tion renfermant des gaz et
des particules carbonees de plus faiblegranulometrie, puis on separe
cette fraction en une fraction de par-ticules carbonees relativement
fines et en une fraction de phase gazeuse, contenant du methane, f) on
traite par l'oxygen et la vapeur d'water au moins une partie de la
fraction de particules relativement fines obtenues a l'etape (e)pour
produire un gaz reducteur renfermant de l'hydrogen, et on en-voie au
moins une partie de ce gaz a l'etape (a) et au moins uneautre partie a
l'etape (b).2 Procede selon la revendication I dans lequel, a l'etape
(b), les jets de particules solides ont la forme de rideaux separant
une seriede jets de liquide pulverise.3 Procede selon la revendication
I ou 2 dans lequel, a l'etape (b) la temperature d'entree des
particules solides chaudes est de 800 a 1600 C. 4 Procede selon la
revendication I ou 2 dans lequel, a l'etape (b), la temperature
d'entree des particules solides chaudes est de 1100 CA 1400 OC.Procede
selon l'une des revendications I a 4, dans lequel, a l'etape(b), le
temps de sejour des gouttelettes est de I a 500 millisecondes.6
Procede selon l'une des revendications I a 5, dans lequel, a
l'etape(a), l'huile lourde d'hydrocarbons est constituee par une
partie recy-clee de la phase huileuse formee dans cette meme etape.7
Procede selon l'une des revendications I a 6, dans lequel le
gazreducteur produit a l'etape (f) est traite pour elimination d'au
moinsla majeure partie des carbon oxides qu'il renferme, afin de
ren-voyer aux etapes a) et b) un gaz enrichi en hydrogen.8 Procede
selon l'une des revendications I a 7, dans lequel le rechauf-fage des
particules solides de l'etape (d) est effectue par combustion d'une
partie de la phase huileuse obtenue a l'etape a).9 Procede selon l'une
des revendications I a 8, dans lequel les par-ticules solides
introduites a l'etape b) sont des particules de coke.10. Procede selon
l'une des revendications I a 9, dans lequel un gazrenfermant de
l'hydrogen relativement froid est introduit a l'etape (b) en un point
intermediaire de ladite chambre, pour contr 8 ler latemperature de
reaction.
? ?
Display vertical position markers.<br/><br/>This option will display
the relative positions of currently selected key terms within the full
document length.<br/><br/>You can then click the markers to jump to
general locations within the document, or to specific discoveries if
you know whereabouts in the document they occur. [59][_]
Open a preview window.<br/><br/>This window will provide a preview of
any discovery (or vertical marker) when you mouse over
it.<br/><br/>The preview window is draggable so you may place it
wherever you like on the page. [60][_]
[static.png]
[close.png]
Discovery Preview
(Mouse over discovery items)
[textmine.svg] textmine Discovery
« Previous
Multiple Definitions ()
Next »
Enlarge Image (BUTTON) ChemSpider (BUTTON) PubChem (BUTTON) Close
(BUTTON) X
(BUTTON) Close
(BUTTON) X
TextMine: Publication Composition
FR2520354
(BUTTON) Print/ Download (BUTTON) Close
1. Welcome to TextMine.
The TextMine service has been carefully designed to help you
investigate, understand, assess and make discoveries within patent
publications, quickly, easily and efficiently.
This tour will quickly guide you through the main features.
Please use the "Next" button in each case to move to the next step
of the tour (or you can use [Esc] to quit early if you don't want
to finish the tour).
2. The main menu (on the left) contains features that will help you
delve into the patent and better understand the publication.
The main feature being the list of found items (seperated into
colour coded categories).
3. Click the Minesoft logo at any time to reset TextMine to it's
initial (start) state.
4. You can select which part of the document you'd like to view by
using the pull down menu here.
You can select "Full Text" to view the entire document.
5. For non-latin languages, (in most cases) full text translations
are available, you can toggle them on and off here.
You can also toggle the inline discovery translations between
English and their original language.
6. The pie chart icon will open a basic statistical breakdown of the
publication.
7. The sort icon allows you to sort the listed categories based on
the number of instances found.
Click to toggle between ascending and descending.
8. You can use the refine box to refine the discovered items in the
sections below.
Simply type what you are looking for, any items that do not match
will be temporarily hidden.
9. The publication has been analysed and we have identified items
within it that fit into these categories.
The specific items found are listed within the category headings.
Click the section header to open that section and view all the
identitfied items in that section.
If you click the checkbox all items in that section will be
highlighted in the publication (to the right).
The best thing to do is to experiment by opening the sections and
selecting and unselecting checkboxes.
10. The main output window contains the publication full text (or part
thereof if selected).
11. The Tools section contains tools to help you navigate the
"discovered" (highlighted) items of interest.
The arrows and counter let you move through the highlighted items
in order.
12. Other tools include a "Preview" option [ [preview.png] ] and the
ability to mark the relative locations of highlighted items by
using the "Marker" option [ [marker.png] ].
Try these out to best understand how they work, and to discover if
they are of use to you.
13. Items selected from the menu on the left will be highlighted in
the main publication section (here in the middle of the screen).
Click them for further information and insights (including
chemical structure diagrams where available).
14. Please experiment with TextMine - you cannot make any permanent
changes or break anything and once your session is closed (you've
log out) all your activity is destroyed.
Please contact Minesoft Customer Support if you have any questions
or queries at: [email protected]
[61]____________________
[62]____________________
[63]____________________
[64]____________________
[65]____________________
[66]____________________
[67]____________________
[68]____________________
[69]____________________
[70]____________________
[BUTTON Input] (not implemented)_____ [BUTTON Input] (not
implemented)_____
Документ
Категория
Без категории
Просмотров
2
Размер файла
33 Кб
Теги
fr2520354a1
1/--страниц
Пожаловаться на содержимое документа