close

Вход

Забыли?

вход по аккаунту

?

FR2521177A1

код для вставкиСкачать
 [loading]
«
Click the Minesoft logo at anytime to completely reset the Document
Explorer.
[1][(4)__Full Text.......]
Discovered items are automatically translated into English so that you
can easily identify them.<br/><br/>If you would like to see them in
the original text, please use this button to switch between the two
options . Discoveries: ([2]Submit) English
Click to view (and print) basic analytics showing the makeup of
discovered items in this publication. [help.png]
[3][_] (39/ 151)
You can use the refine box to refine the discovered items in the
sections below.<br/>Simply type what you are looking for, any items
that do not match will be temporarily hidden. [4]____________________
[5][_]
Gene Or Protein
(14/ 106)
[6][_]
ETRE
(86)
[7][_]
Est-a
(6)
[8][_]
Ris
(2)
[9][_]
Tre
(2)
[10][_]
DANS
(1)
[11][_]
LEURS
(1)
[12][_]
Apte
(1)
[13][_]
Tif
(1)
[14][_]
Bou
(1)
[15][_]
Suc
(1)
[16][_]
Rela
(1)
[17][_]
Glo
(1)
[18][_]
Cer
(1)
[19][_]
Cou
(1)
[20][_]
Physical
(20/ 25)
[21][_]
5 mm
(3)
[22][_]
10 mm
(2)
[23][_]
6 mm
(2)
[24][_]
4 mm
(2)
[25][_]
250 mm
(1)
[26][_]
de 150 mm
(1)
[27][_]
5 N
(1)
[28][_]
5 M
(1)
[29][_]
2 V
(1)
[30][_]
60 s
(1)
[31][_]
8 mm
(1)
[32][_]
3 mm
(1)
[33][_]
1 mm
(1)
[34][_]
150 mm
(1)
[35][_]
500 mm
(1)
[36][_]
126 V
(1)
[37][_]
1,6 V
(1)
[38][_]
1,2 V
(1)
[39][_]
0,7 V
(1)
[40][_]
0,9 V
(1)
[41][_]
Disease
(2/ 15)
[42][_]
RUPTURE
(9)
[43][_]
Voyeur
(6)
[44][_]
Polymer
(1/ 3)
[45][_]
Cellulose Acetate
(3)
[46][_]
Molecule
(2/ 2)
[47][_]
triacetin
(1)
[48][_]
aluminium
(1)
Export to file:
Export Document and discoveries to Excel
Export Document and discoveries to PDF
Images Mosaic View
Publication
_________________________________________________________________
Number FR2521177A1
Family ID 2093236
Probable Assignee Stewart And Sons Wm R
Publication Year 1983
Title
_________________________________________________________________
FR Title PROCEDE ET DISPOSITIF DE TRAITEMENT D'ETOUPE, NOTAMMENT POUR
LA FABRICATION DE BOUDINS DE FILTRES
Abstract
_________________________________________________________________
UNE ETOUPE CONTINUE 50 EST TRAITEE, NOTAMMENT AVANT D'ETRE INCORPOREE
DANS UN BOUDIN DE FILTRES POUR CIGARETTES, EN L'ENGAGEANT A L'AIDE
D'AU MOINS UN CYLINDRE A PICOTS 58, 60 QUI EST ENTRAINE A UNE VITESSE
TELLE QUE LES FILAMENTS DE L'ETOUPE SONT SEPARES SANS ETIRAGE SENSIBLE
OU RUPTURE IMPORTANTE. PLUSIEURS CYLINDRES A PICOTS 58, 60 PEUVENT
AGIR SUCCESSIVEMENT SUR L'ETOUPE, LEUR VITESSE AINSI QUE L'ESPACEMENT,
LES LONGUEURS ET LES INCLINAISONS DE LEURS PICOTS POUVANT DIFFERER. UN
ADDITIF FLUIDE, TEL QU'UNPLASTIFIANT, PEUT ETRE APPLIQUE A L'ETOUPE 50
A PARTIR D'UNE CHAMBRE 94, 96 SITUEE A L'INTERIEUR DU CYLINDRE A
PICOTS 58, 60.
Description
_________________________________________________________________
2521 1 77
PROCEDE ET DISPOSITIF DE TRAITEMENT D'ETOUPE
NOTAMMENT POUR LA FABRICATION DE BOUDINS DE FILTRES
La presente invention a pour objets un procede de traitement
d'une etoupe continue, comprenant des filaments de preference sensi-
blement continus et de preference des monofilaments frises, notam-
ment mais non exclusivement pour la fabrication de boudins de filtres
dans l'industrie du tabac, et un dispositif pour la mise en oeuvre du
procede.
Un procede courant de production de filtres de cigarettes con-
siste a prelever de l'etoupe filtrante, sous la forme d'un faisceau de
fi-
laments sensiblement continus, d'une source telle qu'une balle, a la
faire passer par un dispositif d'epanouissement destine a etaler la-
teralement et a decaler ou "gonfler" l'etoupe et a la compresser pour
former un cable dont la section transversale correspond aux filtres
termines Un plastifiant tel que la triacetin est generalement giclee
sur les filaments pendant qu'ils sont etales Le flot de filaments com-
primes, ou cable, peut etre enveloppe dans un ruban de papier continu
ou etre fixe par de la vapeur ou une autre source de chaleur de
maniere a former un boudin continu qui est ensuite coupe a intervalles
reguliers
afin de produire des batonnets de filtres.
Le dispositif d'epanouissement comprend generalement des moyens
pour etirer les filaments de l'etoupe et pour les separer
lateralement.
Par exemple, on peut utiliser des cylindres speciaux denommes cylin-
dres filetes pour etaler l'etoupe et l'etirer longitudinalement De
tels cy-
lindres et un dispositif d'epanouissement les comportant sont decrits
dans le fascicule de brevet US 3 032 829 auquel on peut se referer
pour plus
de details Des cylindres filetes sont utilises dans les unites
d'epanouis-
sement d'etoupe Amcel 103 et Molins T 05.
On utilise des dispositifs d'epanouissement surtout pour separer les
filaments d'une etoupe qui a ete soumise a une operation de frisage.
Les matieres a partir desquelles les filtres de cigarettes sont
produits, par exemple l'cellulose acetate, sont generalement soumis a
une operation de frisage prealable; ceci augmente l'efficacite de
l'action de
25211 77
-2
filtrage Toutefois, pour beneficier entierement des avantages du fri-
sage il est souhaitable de separer (ou decaler) les filaments frises
de
maniere que les ondulations des filaments adjacents ne coincident pas.
Une difficulte se presentant avec les dispositifs'd'epanouissement
usuels est que l'intensite de l'etirage auquel les filaments doivent
etre sou-
mis pour obtenir un decalage satisfaisant est tel que l'on court le
ris-
que de faire disparaitre de facon permanente au moins une partie du
frisage L'invention a notamment pour but de realiser un procede per-
mettant d'epanouir une etoupe sans etirage excessif des filaments.
Ainsi, le procede objet de l'invention est caracterise en ce que
l'on fait passer l'etoupe devant un convoyeur muni de saillies
relative-
ment pointues qui penetrent au moins partiellement dans l'etoupe, et
l'on regle la vitesse de l'etoupe et/ou du convoyeur de maniere que
les filaments de l'etoupe soient separes par le mouvement relatif
entre les saillies et l'etoupe Lorsque les filaments sont frises
ceux-ci sont decales par la separation De preference on maintient
l'etoupe a une
vitesse et a une tension controlees.
Quant au dispositif pour la mise en oeuvre du procede, il est
caracterise en ce qu'il comprend une trajectoire pour l'etoupe, au
moins un convoyeur presentant des saillies relativement pointues pour
engager l'etoupe sur ladite trajectoire, et des moyens aptes a mouvoir
l'etoupe relativement audit convoyeur de sorte que les saillies soient
deplacees relativement a l'etoupe sur cette trajectoire.
Les saillies devraient etre suffisamment espacees pour per-
mettre une penetration adequate de l'etoupe mais sont de preference
disposees en rangees decalees de maniere que le plus grand nombre
possible de filaments sur la largeur de l'etoupe soit contacte ou au
moinsaffecte par une saillie Ainsi la largeur de l'etoupe peut etre
divisee en un grand nombre de sections par les saillies Ces saillies,
forment des points d'ancrage pour les filaments de l'etoupe et le mou-
vement relatif entre l'etoupe et les saillies provoque le decalage des
ondulations. Le convoyeur peut etre constitue par un rouleau ou une
bande -3 -
portant un reseau de picots ou d'aiguilles L'etoupe passe de preferen-
ce partiellement autour ou le long de la surface du convoyeur L'etoupe
peut etre acheminee entre une paire de convoyeurs opposes munis de
saillies, de sorte qu'elle passe a travers les zones de pincement for-
mees par les saillies interpenetrantes. La vitesse relative entre
l'etoupe et les saillies ainsi que la nature de ces dernieres
devraient etre telles qu'il ne se produise pas ou peu de ruptures des
filaments En general plus la vitesse relative
entre les saillies et l'etoupe est grande plus on a de chances de
provo-
quer des ruptures De meme, si la forme et l'orientation des saillies
sont telles qu'elles s'opposent de facon sensible au mouvement relatif
plus on a de chances de prvoquer des ruptures Ainsi, par exemple, si
les saillies sont constituees par des picots elles peuvent etre
inclinees
dans le sens du mouvement de l'etoupe relativement au convoyeur por-
teur, auquel cas on peut minimiser les ruptures de filaments, ou bien
elles peuvent etre inclinees a l'encontre de ce sens, auquel cas des
ruptures sont plus probables Il y a toutefois lieu de noter que si la
vitesse relative des saillies-et de l'etoupe est augmentee, et que si
la forme et l'orientation des saillies sont telles que l'etoupe est
saisie
plus efficacement, le decalage de l'etoupe peut etre plus efficace
mal-
gre la rupture des filaments Afin de minimiser le ris-
que de rupture tout en assurant une separation ou un decalage
efficace, l'etoupe peut etre traitee par etapes, c'est-a-dire qu'on
peut la faire
defiler devant plusieurs convoyeurs disposes a la suite les uns des
au-
tres et portant chacun des saillies Ainsi lors de la premiere etape,
l'action effective des saillies disposees sur le premier convoyeur
peut
etre faible si l'on fait avancer le convoyeur a une vitesse voisine de
cel-
le de l'etoupe et sil'on dispoae ses saillies de maniere qu'elles
soient
orientees vers l'arriere Toutefois, lors d'une etape ulterieure, lors-
que l'etoupe est deja partiellement decalee et par consequent plus
apte
a resister a une action plus energique, la vitesse relative d'un con-
voyeur peut etre accrue et l'orientation des saillies modifiee afin
que
celles-ci entrent mieux en prise avec l'etoupe Le nombre et la densi-
-4 - te des saillies sur la surface d'un convoyeur ainsi que leurs
longueurs peuvent egalement etre augmentees lorsque les filaments de
l'etoupe
auront ete partiellement separes.
La vitesse de l'etoupe relativement au convoyeur a saillies peut etre
reglee a l'aide de convoyeurs a entrainements independants, par
exemple des cylindres entraines courants, ou peut etre reglee par
un autre convoyeur a saillies Ainsi on peut faire defiler l'etoupe de-
vant deux convoyeurs a saillies, ou davantage, les convoyeurs etant
disposes en serie et entraines a des vitesses differentes Dans cette
disposition, ou dans une disposition o l'on utilise qu'un seul
convoyeur a saillies, l'etoupe est soumise a un etirage par la tension
qui lui est appliquee Il semble que, grace a la presente invention,
l'intensite de l'etirage devant etre appliquee a l'etoupe est quelque
peu inferieure
que dans le cas d'au moins certains des systemes existants Par exem-
ple dans des dispositifs d'epanouissementconnus-le rapport des
vitesses re-
glees a l'entree des dispositifs et a leur sortie est comprise entre
1, 3
1,8: 1 Ce rapport est indicatif de l'etirage applique a l'etoupe.
Avec des dispositifs selon l'invention on pense que des etoupes
peuvent
etre traitees avec succes en utilisant des rapports compris de prefe-
rence dans la gamme 1,1 1, 3: 1 ou meme au-dessous de 1,1: 1.
Le convoyeur muni de saillies peut etre utilise pour appliquer
un additif fluide, par exemple un plastifiant, a l'etoupe en
mouvement.
Ainsi, le convoyeur peut comprendre une tuyauterie interne alimentee
en plastifiant et communiquant avec un ensemble de passages a travers
lesquels le plastifiant passe sur l'etoupe Dans une forme d'execution
preferee, au moins une partie des saillies sont constituees par des
ai-
guilles ou des picots creux a travers lesquels le plastifiant peut
etre
applique non seulement a la surface de l'etoupe en contact avec le
con-
voyeur, mais egalement a un niveau situe quelque peu au-dela de cel-
le-ci et par consequent a l'interieur d'une couche de l'etoupe qui
n'est pas en contact direct avec la surface du convoyeur De tels
picots ou
aiguilles peuvent etre de longueurs differentes afin d'appliquer
l'addi-
tif fluide a differentes couches de l'etoupe.
-5-
Selon une autre forme d'execution du dispositif selon l'inven-
tion, le convoyeur comprend une surface rotative pourvue de moyens
d'engagement de l'etoupe et au moins une ouverture pour permettre a de
l'additif fluide d'etre applique a l'etoupe, a partir d'une tuyauterie
interne, et un ecran fixe interne pour empecher le passage de
l'additif
fluide a la surface exterieure du convoyeur sauf au voisinage de
l'etou-
pe Ainsi le convoyeur peut etre constitue par un tambour a picots
creux et l'ecran peut etre en partie cylindrique et presenter une ou-
verture au voisinage de la partie du tambour autour de laquelle passe
l'etoupe.
Les saillies du convoyeur peuvent etre disposees, par exemple
inclinees, de facon a etaler l'etoupe lateralement En variante, le
con-
voyeur lui-meme peut etre construit de maniere a produire cet effet,
par exemple en presentant une surface bombee ou eventuellement une
surface flexible astreinte a se deplacer de facon a etaler l'etoupe
Par exemple, on peut utiliser un cylindre souple tournant autour d'un
axe courbe. Bien que l'invention sera decrite principalement en se
referant
a un procede de traitement d'etoupe utilisable dans des filtres de
ciga-
rettes il est en principe egalement applicable au traitement d'etoupe
en general, que ce soit pour la production de boudins continus ou pour
etre utilise d'autre maniere, lorsque l'on desire obtenir un effet de
separation. La vitesse relative entre l'etoupe et les saillies et la
tension appliquee a l'etoupe est avantageusement telle que les
filaments soient decales sans etre rompus Dans une forme d'execution
preferee du procede, l'etoupe comprend des filaments frises et le
mouvement et la tension sont regles de maniere qu'une partie
importante du frisage soit preservee dans l'etoupe apres le traitement
Lorsque l'etoupe comprend des filaments presentant des proprietes
visco-elastiques, par exemple des filaments en cellulose acetate, le
procede peut etre tel que le coefficient d'etirage applique aux
filaments lors du
traitement soit compris entre 1, O 1, 3: 1.
-.6- Le dispositif servant a la mise en oeuvre du procede peut etre
utilise comme appareil de fibrillation, et comme appareil de demelage
et de gonflage d'etoupe, notamment pour la preparation d'etoupe dans
la fabrication de boudins de filtres.
Aux dessins annexes, donnes a titre d'exemple:
la figure 1 montre un dispositif comprenant un cylindre a pi-
cots, pour la mise en oeuvre du procede selon l'invention;
la figure 2 est une vue de detail d'une partie du cylindre a pi-
cots; la figure 3 est une vue en coupe d'une partie d'un cylindre a
picots; la figure 4 est une vue partielle d'une machine de traitement
d'etoupe de filtrage pour la mise en oeuvre du procede selon l'inven-
tion;
la figure 5 est une vue partielle d'une autre machine de traite-
-ment d'etoupe de filtrage pour la mise en oeuvre du procede selon
l'invention; la figure 6 est une vue en coupe d'une partie d'un
cylindre a picots pouvant etre utilise dans la machine partiellement
representee a la figure 5 la figure 7 est une vue partielle d'encore
une autre machine de
traitement d'etoupe de filtrage pour la mise en oeuvre du procede se-
lon l'invention; la figure 8 montre une differente forme de convoyeur
a picots
pouvant etre utilise dans un dispositif pour la mise en oeuvre du pro-
cede selon l'invention; la figure 9 est une vue en coupe radiale
partielle d'un autre cylindre a picots; et
la figure 10 est une vue en coupe longitudinale d'encore un au-
tre cylindre a picots.
Dans le dispositif represente a la figure 1, un ruban ou flot
d'etoupe 10, forme par exemple de mono-filaments frises sensible-
ment continus, est tire d'une balle ou source semblable par une paire
25211 77
7 - de rouleaux moteurs 12 et 14 Le rouleau superieur 12 presente une
surface en caoutchouc et le rouleau inferieur 14 presente une surface
en acier meule La pression de pincage entre les rouleaux 12 et 14
peut,etre reglee, par exemple a l'aide de moyens hydrauliques ou
pneumatiques sollicitant les rouleaux l'un contre l'autre En aval des
rouleaux 12 et 14, le flot d'etoupe 10 passe partiellement autour d'un
cylindre moteur 16 de plus grand diametre portant un reseau de picots
18 faisant saillie hors de sa surface Au-dela du cylindre a picots 16,
l'etoupe passe sur un rouleau delivreur 20 pour etre achemine vers un
autre dispositif de traitement Un rouleau oppose superieur (non repre-
sente) peut cooperer avec le rouleau 20 Si l'etoupe 10 est constituee
par de la matiere filtrante, telle que des fibres d'cellulose acetate,
par exemple, le dispositif de traitement suivant peut etre une confec-
tionneuse de boudins continus de filtres.
La vitesse peripherique du cylindre a picots 16 peut etre quel-
que peu superieure a celle des rouleaux 12 et 14 de sorte que les pi-
cots 18 penetrant dans l'etoupe 10 se deplacent relativement a ses fi-
bres et tendent a les entrafer en avant ce qui etire l'etoupe Le taux
d'etirage depend de la densite et de la distribution des picots 18, de
leur nature (par exemple leur longueur, leur diametre ou leur largeur)
et de leur inclinaison, ainsi que de la vitesse du cylindre 16.
La figure 2 montre une disposition preferee des picots 18 dans la
peripherie du cylindre 16 Les picots 18 sont disposes en rangees 22
inclinees d'un petit angle par rapport au sens de leur deplacement
(represente par la fleche 24) De plus, les picots de rangees adjacen-
tes sont decales les uns par rapport aux autres Des brides 26 sont
montees de part et d'autre du cylindre 16 (dont une seule est repre-
sentee) ces brides emergeant radialement de facon que leurs surfaces
arrivent a ras des pointes des picots 18 La largeur du cylindre 16
(entre les brides) peut etre comprise approximativement entre 200 et
250 mm de facon a pouvoir recevoir un flot d'etoupe 10 de largeur
usuelle, Le diametre du cylindre 16 peut etre de 150 mm La distan-
ce moyenne entre les picots 18 peut etre comprise entre 1 et 10 mm.
8 -
Les brides 26 du cylindre 16 ne sont pas indispensables.
La figure 3 est une vue en coupe a plus grande echelle d'une
partie de la peripherie du cylindre 16 et montre l'un des picots 18.
Ellemontre en particulier que chacun des picots 18 est incline vers
l'avant relativement au sens de rotation du cylindre 16 L'axe du pi-
cot 18 fait un angle a avec la surface adjacente du cylindre 16 Il y a
lieu de noter que dans cette disposition preferee la face avant de
l'ex-
tremite exterieure conique du picot 18 est egalement inclinee, par
rapport a la surface, d'un angle inferieur a 90, Bien que dans la for-
me d'execution representee a la figure 1, qui ne comprend qu'un cylin-
dre a picots 16, il est generalement preferable que l'angle a soit
infe-
rieur a 900, cet angle peut, selon l'action que doit exercer le picot
sur l'etoupe, etre compris entre 45 et 1350 de sorte que les picots
peuvent etre disposes perpendiculairement a la surface ou etre orien-
tes vers l'arriere Les picots 18 peuvent depasser la surface du cy-
lindre 16 de 2 a 10 mm.
Le materiau utilise pour le cylindre 16 peut etre l'aluminium.
Les parties cylindriques des picots 18 peuvent etre fixes dans des
trous cylindriques correspondants menages dans le cylindre 16 par une
colle et sont de preference fixes de la maniere decrite dans le
fascicule de brevet GB 1 298 561 Les extremites interieures des pi-
cots 18, qui peuvent, comme represente, depasser la surface inte-
rieure de la peripherie du cylindre 16, peuvent etre encastrees dans
un manchon moule en matiere plastique (non represente) Au lieu d'etre
fixes directement dans la surface du cylindre, les picots 18 peuvent
etre montes dans des douilles fixees a la surface exterieure
d'un cylindre de support ou sur une courroie enveloppant le cylindre.
La figure 4 montre une partie d'une machine de traitement d'etoupe de
filtrage La machine peut, par exemple, etre agencee
pour fournir de l'etoupe traitee a une confectionneuse de boudins con-
tinus de filtres telle que la machine Molins TM 5 N L'etoupe 30 va
d'une balle ou autre source a une premiere paire de cylindres a pi-
cots opposes 36, 38 cooperant entre eux, ceci en passant entre des 9
9-
rouleaux de controle 32 et 34 normalement pas entrafnes Les cylin-
dres 36 et 38 peuvent etre semblables au cylindre 16 Toutefois, les
picots sont disposes sur les cylindres 36 et 38 de maniere qu'ils
s'in-
terpenetrent Ainsi, on peut obtenir une action des picots semblable et
efficace sur l'etoupe avec une plus faible densite de picots sur cha-
cun des cylindres En revanche, il y a lieu de noter que la longueur de
la zone de contact entre l'etoupe et les picots est en general plus
fai-
ble entre une paire de cylindres a picots opposes qu'avec un seul cy-
lindre a picots (o l'etoupe peut etre enroulee partiellement autour du
cylindre) a moins, bien sur, que lietoupe soit partiellement enroulee
autour de l'un des cylindres de la paire de cylindres a picots
opposes.
Les picots des cylindres 36 et 38 sont de preference inclines vers
l'arriere, c'est-a-dire que leur angle a est superieur a 90 En aval
des cylindres 36 et 38, l'etoupe passe entre une seconde paire de
cylindres a picots 40, 42 cooperant entre eux et qui sont semblables
aux cylindres 36 et 38, excepte que les picots sont de preference in-
clines vers l'avant, c'est-a-dire que l'angle a est inferieur a 90.
Une chambre de plastification classique 44 est disposee au-dela des
rouleaux 40 et 42, chambre dans laquelle l'etoupe traitee 30 est im-
pregnee de plastifiant Une paire de rouleaux moteurs de decharge 46 et
48, pouvant presenter des surfaces opposees en acier, tire l'etoupe de
la chambre de plastification 44 et l'amene a un autre dispositif
de traitement (par exemple une machine Molins PM 5 M).
Les rouleaux 46 et 48, les cylindres 40 et 42 et les cylindres 36 et
38 sont de preference tous entrafles a des vitesses legerement
differentes Dans le cas o l'etoupe 30 est amenee a une confection-
neuse de boudins continus de filtres, les rouleaux 46 et 48 sont de
pre-
ference entraines a une vitesse V egale ou legerement superieure a la
vitesse d'avance de la confectionneuse de boudins Les cylindres a pi-
cots 36 et 38 sont entraines a une vitesse peripherique qui est
genera-
lement legerement inferieure a V assurant ainsi le maintien de la ten-
sion dans l'etoupe 30 entre les rouleaux 46 et 48 et les cylindres a
pi-
cots 36 et 38 Les cylindres a picots 40 et 42 sont entrafnes a une vi-
-10 - tesse plus grande que les cylindres a picots 36 et 38, par
exemple a une vitesse egale a 1, 2 V, de sorte qu'il se produit un
certain etirage temporaire de l'etoupe 30 entre les paires de
cylindres a picots 36, 38
et 40,42, ce qui augmente l'efficacite des picots des cylindres
respec-
tifs sur l'etoupe en produisant une tension qui favorise le glissement
entre les picots et l'etoupe pour obtenir le decalage voulu des
ondula-
tions de l'etoupe Il y a lieu de noter que les picots inclines vers
l'ar-
riere des cylindres 36 et 38 et les picots inclines vers l'avant des
cy-
lindres 40 et 42, ameliorent cet effet L'etirage imparti a l'etoupe
en-
tre les paires de cylindres a picots 36,38 et 40,42 est generalement
inferieur a celui imparti dans les systemes courants et est tel qu'une
plus grande proportion du frisage de l'etoupe est preservee dans le
boudin de filtres final.
Comme dans les systemes actuels, les rouleaux 32 et 34 ne sont de
preference pas moteurs et servent a soumettre l'etoupe 30 a une
tension prealable a l'aide de la pression de pincage appliquee et a
la presenter sous une forme plus reguliere a la premiere paire de cy-
lindres a picots 36, 38.
Les cylindres a picots de chaque paire 36, 38 et 40, 42 peuvent etre
ecartes pour debarrasser periodiquement la zone de pincement
et les picots de fibres d'etoupe.
La figure 5 montre une partie d'une autre machine servant a traiter de
l'etoupe de filtrage avant de l'amener a une confectionneuse de
boudins continus de filtres Un flot d'etoupe de filtrage 50 est tire
d'une balle d'etoupe 52 par des cylindres a picots 58 et 60 a travers
une paire de rouleaux 54,56 En amont des rouleaux 54 et 56, le cable
est etale lateralement et decale partiellement par des jets d'air
classiques 62 et 64.
Des rouleaux 54 et 56, l'etoupe 50 passe sous et partiellement autour
du premier cylindre a picots 58 et ensuite sur et partiellement autour
du second cylindre a picots 60 Les cylindres a picots 58 et 60 peuvent
etre chacun semblable au cylindre a picots 16 Toutefois, les angles a
des picots sur le cylindre 58 sont de preference egaux a 90
2521 1 77
il - ou plus, tandis que les angles a sur le cylindre 60 sont de
preference egaux a 90 ou moins L'espacement des picots sur le cylindre
60 peut etre legerement inferieur a l'espacement sur le cylindre 58
etant donne que l'etoupe 50 parvenant au cylindre 60 a deja ete soumis
a l'action du cylindre 58 et est deja partiellement decale De meme,
les picots sur le cylindre 60 peuvent faire davantage saillie que les
picots sur le cylindre 58 En aval du cylindre 60 l'etoupe 50 passe
dans une confectionneuse de boudins continus de filtres comprenant
un canal 66 dans lequel les boudins continus sont formes sur une ban-
de de conduite 68 et ensuite enveloppes chacun dans un ruban continu
de papier 70 L'etoupe 50 est recue dans une unite 72, comprenant un
guide convergent et qui de preference comprend egalement un ou
plusieurs jets d'air de transport destines a convoyer l'etoupe 50 et a
y maintenir une certaine tension entre l'unite 72 et le cylindre a pi-
cots 60 L'unite 72 peut, par exemple, etre semblable a l'unite 40 de-
crite dans le fascicule de brevet GB 1 588 506.
Le cylindre a picots 58 est entrafrie par l'intermediaire d'une
ligne de transmission 74 partant de l'entrafhement de la bande de con-
duite 68 (c'est-a-dire de l'entrafrement de la confectionneuse de bou-
dins) La ligne 74 comprend un variateur de vitesse positif infiniment
variable (PIV) 76 ou autre dispositif de changement de vitesse Le
rapport du variateur 76 depend de la nature du boudin de filtres a
pro-
duire et du degre de gonflage, d'epanouissement ou de decalage appli-
que a l'etoupe 50; en general ce rapport est fixe pour un appareil
par-
ticulier et pour un type particulier d'etoupe a environ 1: 1 L'entrai-
nement du second cylindre a picots 60 s'effectue par l'intermediaire
d'une ligne de transmission 78 comprenant un second variateur PIV Le
rapport entre la vitesse peripherique du cylindre 60 et celle du
cylindre 58 est commandee par le variateur PIV 80; ce rapport de
transmission sera par exemple de 1,2: 1.
* La vitesse differentielle et-le glissement relatif des picots des
cylindres 58 et 60 relativement a l'etoupe 50 provoque l'epanouisse-
ment de l'etoupe par decalage de ses fibres et la prepare a etre in-
12 -
corporee dans le boudin de filtres De plus, les rouleaux 58 et 60 ap-
pliquent du plastifiant a l'etoupe Du plastifiant contenu dans un
reser-
voir 82 en est preleve par une pompe 84 entrafhee par une transmis-
sion 87 reliee a l'entrainement de la confectionneuse de boudins (de
sorte que le plastifiant soit preleve a une vitesse proportionnelle a
la vitesse de production du boudin de filtres) La pompe 84 refoule le
plastifiant dans une conduite 86 qui alimente sous pression des con-
duites de branchement 90 et 92 conduisant respectivement a des cham-
bres 94 et 96 menagees a l'interieur des cylindres a picots 58 et 60.
La pompe 84 est de preference du type volumetrique.
Les surfaces des cylindres a picots 58 et 60 peuvent presenter des
trous entre les picots pour permettre au plastifiant de deboucher
sur la surface exterieure des cylindres afin d'impregner l'etoupe 50.
Ainsi le cylindre 58 peut fournir du plastifiant aux regions
superieures
de l'etoupe 50 et le cylindre 60 aux regions inferieures.
La figure 6 represente une autre forme d'execution dans laquel-
le la surface du cylindre 60 est pourvue de picots 98 differents qui
pre-
sentent des passages 100 de sorte que les picots ressemblent a des ai-
guilles hypodermiques Les extremites exterieures des picots 98 sont de
preference biseautees depuis la face avant, comme represente, de sorte
que les passages 100 ont moins tendance a se boucher et qu'il est plus
facile pour les picots 98 de penetrer dans l'etoupe 50 Les longueurs
des picots 98 peuvent varier de maniere que differentes
couches d'etoupe puissent etre directement alimentees par le plasti-
fiant s'ecoulant-a travers les passages 100 Un des cylindres 58 et 60
ou tous les deux peuvent etre pourvus de picots 98 pouvant etre
utilises avec des picots ordinaires pleins et/ou avec des ouvertures
101 dans la
surface du cylindre.
Le dosage du plastifiant debouchant dans la region du cylindre en
contact avec l'etoupe 50 est obtenue en utilisant un manchon fixe ou
un ecran 102 presentant une ouverture 104-a l'emplacement o le plas-
* tifiant doit etre fourni ceci comme represente a la figure 6 La
chute de pression du plastifiant dans les picots 98 (et/ou dans les
ouvertures 13 ) est utile pour assurer une distribution homogene de
l'ecoulement entre les differents picots (et/ou les differentes
ouvertures) Toute-
fois, pour obtenir un ecoulement adequat dans certains cas il peut
etre necessaire de chauffer le plastifiant afin d'en diminuer la
visco-
site et en consequence diminuer la pression du fluide. Tout le
plastifiant amene aux cylindres 58 et 60 ne sera pas recueilli par
l'etoupe Ceci est diu en partie au fait que la largeur du
flot d'etoupe 50 varie de sorte qu'au moins une partie des picots ex-
terieurs ou ouvertures exterieures des cylindres 58 et 60 ne seront
pas toujours en contact avec l'etoupe Des moyens destines a recueil-
lir le plastifiant non capte sont representes schematiquement en 104
a la figure 5 Des ecrans supplementaires disposes autour des cylin-
dres 58 et 60 peuvent etre necessaires pour diriger le plastifiant
pro-
jete par les cylindres correspondants ou depuis l'etoupe vers des
moyens collecteurs Le plastifiant recueilli peut etre filtre et
retour-
ne au reservoir de plastifiant 82.
Les cylindres 58 et 60 peuvent etre pourvus d'aiguilles sem-
blables a celles decrites dans le fascicule de brevet GB 1 582 262
pour
fournir du plastifiant a l'etoupe.
En variante de la forme d'execution representee a la figure 5,
l'etoupe peut passer autour de cylindres a picots dans l'ensemble sem-
blables aux cylindres 58 et 60 mais sans la source de plastifiant
inter-
ne et avec une chambre de plastifiant classique disposee entre le cy-
lindre a picots 60 et l'unite 72 de la confectionneuse de boudins.
La figure 7 represente une forme d'execution dans laquelle un flot
d'etoupe de filtrage 110 est tire d'une source (non representee) par
une paire de rouleaux 112, 114 (semblables aux rouleaux 12 et 14)
destines a exercer une tension prealable, le flot passant ensuite suc-
cessivement sur et sous des cylindres a picots 116,118,120 et 122.
En aval du quatrieme cylindre a picots 122, l'etoupe 110 passe entre
des rouleaux delivreurs 124 et 126 (a nouveau semblables aux rou-
leaux 12 et 14).
Les picots des cylindres 116, 118, 120 et 122 different dans
2 5 2 1 1 7 7
14 - leur type, leur orientation et leur espacement En general
l'espacement, la longueur 3 aillante et lediametre des picots sur les
cylindres 16, 118, et 122 vont en decroissant, dans cet ordre Les
picots sont inclines
vers,1 'arriere sur les cylindres 116 et 118, en l'etantdavantage sur
le cy-
lindre 116, et sont inclines vers l'avant sur les cylindres 120 et 122
en l'e-
tant davantage sur le cylindre 122 Des valeurs caracteristiques pour
l'es-
pacement des picots, leur angle a et leur longueur saillante sont les
suivantes: Cylindre Espacement Angle a Longueur saillante 116 8 mm
1350 6 mm 118 6 mm 1100 5 mm 5 mm 800 4 mm 122 4 mm 70 3 mm Les
diametres des picots peuvent aller en diminuant d'environ 1, 5 mm sur
le cylindre 116 a environ 1 mm ou moins sur le cylindre 122 Le
diametre total de chacun des cylindres 116, 118, 120 et 122 est
d'environ 150 mm et les longueurs de l'etoupe entre les cylindres
sont generalement comprises entre 100 et 500 mm.
L'entra Pnement des paires de rouleaux 112,114 et 124,126 et des
cylindres a picots 116, 118, 120 et 122 se fait a partir du dispositif
se trouvant en aval (par exemple une confectionneuse de boudins con-
tinus) et par une ligne de transmission 128 aboutissant a un variateur
de vitesse PIV 130 La sortie du variateur de vitesse PIV 130 est re-
liee directement a des transmissions 132,134 et 136 pour les rouleaux
124 et 126, le cylindre a picots 122 et le cylindre a picots 120 et
indi-
rectement par un second variateur de vitesse PIV 138 a des transmis-
sions 140, 142 et 144 pour le cylindre a picots 118, le cylindre a
picots 116 et les rouleaux 112 et 114 Les vitesses relatives des
rouleaux 124 et 126 et des cylindres 122 et 120 sont ainsi reglees par
groupe (par
les transmissions 132, 134 et 136), comme le sont les vitesses rela-
tives des cylindres 118 et 116 et des rouleaux 112 et 114 (par les
trans-
missions 140, 142 et 144) Le rapport des vitesses entre ces groupes
peut etre regle par le variateur de vitesse PIV 138 et le rapport glo-
bal des vitesses relativement a l'entrafiement general peut etre regle
par le variateur de vitesse PIV 130 Une combinaison possible des
vitesses est donnee ci-dessous Rouleaux 124 et 126 V Cylindre 122 1,6
V Cylindre 120 1,2 V Cylindre 118 0,7 V Cylindre 116 06 V Rouleaux 112
et 114 0,9 V
o V est determine par le type d'etoupe et la nature du filtre et
repre-
sente approximativement la vitesse lineaire de la machine de traite-
ment se trouvant en aval (c'est-a-dire la confectionneuse de boudins).
Ainsi le coefficient d'etirage total entre les rouleaux 112 et 114 et
les rouleaux 124 et 126 est bas ( 1,1: 1) Toutefois, on obtient un
glissement relatif important entre les picots des cylindres 116, 118,
120 et 122 ce qui provoque un effet de peignage et de decalage sur
l'etoupe 110 et une separation de ses filaments La disposition et
l'orientation des picots est telle que le frisage de l'etoupe est
sensi-
blement conserve Comme l'etoupe est progressivement decalee en passant
les deux cylindres en amont il est possible d'augmenter la
densite des picots et la vitesse des deux cylindres en aval et de
redui-
re l'angle de picots a sans faire disparaitre de facon permanente le
frisage de l'etoupe.
Il est possible d'ameliorer le controle des vitesses relatives
des differents rouleaux et cylindres en prevoyant un ou plusieurs va-
riateurs de vitesse PIV supplementaires dans l'une ou plusieurs des
transmissions 132, 134,136, 140,142 et 144 En variante, il est pos-
sible de n'utiliser qu'un seul variateur de vitesse PIV; dans ce cas,
les transmissions 132, 134 et 136 peuvent etre entrainees a partir de
la transmission 128 par l'intermediaire d'un dispositif de changement
de vitesse a rapport fixe remplacant le variateur PIV 130, le varia-
teur PIV 128 etant maintenu pour faire varier les vitesses des trans-
missions 140, 142 et 144 Une autre possibilite consiste a supprimer
le variateur PIV 138 et a conserver le variateur PIV 130 pour per-
16 -
mettre l'adaptation du dispositif a differentes specifications de
filtres.
Une chambre de plastification classique 146 peut etre disposee
en aval du cylindre a picots 122 En variante, un'ou plusieurs des cy-
lindres 116,118, 120 et 122 peut etre alimente en plastifiant pour ap-
plication a l'etoupe 110 ceci de maniere semblable a ce qui a ete re-
presente a la figure 5.
Des jets d'air destines a etaler lateralement l'etoupe peuvent
etre prevus dans l'un ou plusieurs des espaces existant entre les cy-
lindres a picots 116,118,120 et 122 ou ailleurs au voisinage du flot
d'etoupe 110 Un tel jet d'air est represente en 148 a la figure 7.
Comme represente a la figure 7, les longueurs saillantes des picots
decroissent progressivement dans l'ordre des cylindres 116,
118, 120 et 122 Pour les etoupes exigeant une action intense des pi-
cots pour obtenir le decalage requis des filaments, les longueurs
saillantes des picots sur les cylindres peuvent etre les memes ou
peuvent aller en augmentant dans l'ordre 116,118,120 et 122 Ceci
permet d'obtenir un decalage plus progressif De meme les vitesses d'au
moins les premier et second cylindres 116 et 118 peuvent etre plus
proches de celle de l'etoupe Il est clair que l'on peut utiliser
davantage de cylindres a picots si l'on veut traiter l'etoupe encore
plus progressivement.
A la figure 8 un flot d'etoupe 150 peut etre contacte par un con-
voyeur a picots 152 comprenant une bande sans fin 154 passant autour
de cylindres 156 et 158, la bande portant une serie de lamelles ou
lat-
tes 160 portant des rangees de picots en saillie 162 Ce type de con-
voyeur, connu dans l'industrie des textiles comme convoyeur a lattes,
a l'avantage de pouvoir presenter une longue zone de contact avec
l'etoupe Un convoyeur semblable au convoyeur 152 pourrait rempla-
cer un ou plusieurs des cylindres a picots dans les formes d'execution
decrites precedemment Un autre type possible de convoyeur a picots
pouvant etre, utilise comprend une ou plusieurs lattes portant des
picots, les lattes pouvant etre deplacees le long d'une trajectoire
amenant de facon intermittente les lattes en contact avec l'etoupe Par
exemple,
252 1 1 77
_ 17 -
les lattes peuvent suivre une trajectoire carree, ou bien un mouve-
ment semblable a celui effectue par l'un des elements 3 representes
dans le fascicule de brevet GB 278 489.
Le controle de la largeur du ruban d'etoupe peut egalement etre obtenu
en utilisant des picots disposes angulairement relative-
ment a un plan perpendiculaire a l'axe de rotation du cylindre a pi-
cots Par exemple, comme represente a la figure 9, qui est une cou-
pe radiale et partielle d'un cylindre a picots 200, des picots 202
peu-
vent etre inclines legerement vers l'extremite adjacente du cylindre
de sorte que les picots divergent a partir du plan transversal median
du cylindre Ceci contribue a empecher la largeur du ruban d'etoupe
de decroftre De preference cette largeur demeure sensiblement ega-
le a la largeur du cylindre a picots Les picots 204 aux bords extre-
mes du cylindre a picots 200 ou ceux adjacents a la bride 26 a la fi-
gure 2 peuvent etre inclines legerement vers l'interieur, c'est-a-dire
a l'ecart du bord afin d'empecher les fibres de l'etoupe de chevaucher
les bords.
D'autres facons de controler la largeur de l'etoupe sur un con-
voyeur a picots consistent a utiliser des cylindres legerement bombes,
comme represente par le traitille 206 de la figure 9, ou a utiliser un
cylindre flexible 210, comme represente a la figure 10 Le cylindre 210
tourne autour d'un axe courbe 212 et engage l'etoupe sur son cote
convexe 214 L'utilisation d'un cylindre courbe flexible tournant au-
tour d'un tel axe courbe presente l'avantage sur un cylindre bombe que
la vitesse peripherique a la surface peut etre la meme sur toute la
longueur du cylindre La flexibilite du cylindre devrait etre telle
qu'elle permette une courbure suffisante mais ne doit pas etre telle-
ment grande que les picots ne puissent plus etre ancres de facon sure
et engages avec une force suffisante pour etre efficaces.
18 -
Claims
_________________________________________________________________
REVENDICATIONS
1 Procede de traitement d'une etoupe continue comprenant des
filaments, caracterise en ce que l'on fait passer l'etoupe devant un
convoyeur muni de saillies relativement pointues qui penetrent au
moins partiellement dans l'etoupe, et l'on regle la vitesse de
l'etoupe et/ou du convoyeur de maniere que les filaments de l'etoupe
soient
separes par le mouvement relatif entre les saillies et l'etoupe.
2 Procede selon la revendication 1, caracterise en ce qu'on re-
gle la vitesse relative entre l'etoupe et le convoyeur de facon qu'au-
cune rupture importante des filaments de l'etoupe ne se produise.
3 Procede selon l'une quelconque des revendications 1 et 2, ca-
racterise en ce qu'on traite l'etoupe par etapes en la faisant passer
devant plusieurs convoyeurs presentant des saillies.
4 Procede selon la revendication 3, caracterise en ce qu'on fait
passer l'etoupe devant un convoyeur amont et un convoyeur aval et en
ce qu'on regle les vitesses relatives de maniere que la difference de
vitesse entre l'etoupe et le convoyeur aval soit superieure a la
diffe-
rence de vitesse entre l'etoupe et le convoyeur amont.
Procede selon l'une quelconque des revendications 1 a 4, ca-
racterise en ce qu'on commande la vitesse de l'etoupe en des positions
en amont et en aval du ou des convoyeurs et en ce qu'on regle le rap-
port de la vitesse de l'etoupe a la position aval avec la vitesse de
l'e-
toupe a la position amont a une valeur inferieure a 1, 3: 1.
6 Dispositif pour la mise en oeuvre du procede Selon l'une quel-
conque des revendications precedentes, caracterise en ce qu'il com-
prend une trajectoire pour l'etoupe, au moins un convoyeur ( 16,
36-40,
58,60,116-122,152, 200, 210) presentant des saillies relativement
poin-
tues ( 18, 98,162, 202,204) pour engager l'etoupe sur ladite
trajectoire, et des moyens ( 20, 32,34, 64,56, 68,112,114,124,126)
aptes a mouvoir l'etoupe relativement audit convoyeur de sorte que les
saillies soient
deplacees relativement a l'etoupe sur cette trajectoire.
7 Dispositif selon la revendication 6, caracterise en ce que les
moyens ( 20, etc) aptes a mouvoir l'etoupe sont agences pour mouvoir
252 1 1 77
19 - celle-ci sur ladite trajectoire a une premiere vitesse, et en ce
que des moyens ( 76,80,134-142) sont prevus pour mouvoir le convoyeur
( 16, etc) de maniere que les saillies se deplacent sur ladite
trajectoire
a une, seconde vitesse.
8 Dispositif selon l'une quelconque des revendications 6 et 7, ca-
racterise en ce que le convoyeur ( 16, etc) est un convoyeur sans fin
et
porte un reseau de saillies ( 18, etc) disposees en rangees decalees.
9 Dispositif selon l'une quelconque des revendications 6,7 et 8,
caracterise en ce que ladite trajectoire et le convoyeur ( 16, 58, 60,
116-
122,152,200,210) sont arranges de maniere que l'etoupe et le convoyeur
demeurent en contact le long d'une partie substantielle de ladite
trajec-
toire.
Dispositif selon l'une quelconque des revendications 6 a 9, ca-
racterise en ce qu'il comprend au moins une paire de convoyeurs op-
poses ( 36, 38, 40, 42) presentant des saillies interpenetrantes,
ladite
trajectoire passant entre lesdits convoyeurs.
11 Dispositif selon l'une quelconque des revendications 6 a 10, ca-
racterise en ce qu'il comprend plusieurs convoyeurs ( 36,38,40,42,58,
, 116-122) disposes en des endroits espaces le long de ladite trajec-
toire de maniere que l'etoupe soit traitee en plusieurs etapes par les
convoyeurs. 12 Dispositif selon la revendication 11, caracterise en ce
que l'espace relatif entre les saillies ( 18, etc) sur un convoyeur (
36, 38, 58,116-122) situe en amont est superieur a celui des saillies
sur un
convoyeur ( 40,42,60,118-122) situe en aval.
13 Dispositif selon l'une quelconque des revendications 11 et 12,
caracterise en ce que la penetration dans l'etoupe des saillies ( 18,
etc) sur un convoyeur ( 36, etc) situe en amont differe de celle des
saillies
sur un convoyeur ( 40, etc) situe en aval.
14 Dispositif selon l'une quelconque des revendications 11 a 13,
caracterise en ce que l'angle moyen inscrit entre une saillie (
18,etc)
et la surface du convoyeur s'etendant de la saillie dans le sens du
mou-
vement du convoyeur est superieur pour un convoyeur ( 36,etc) situe -
en amont que pour un convoyeur ( 40, etc) situe en aval.
Dispositif selon l'une quelconque des revendications 11 a 14,
caracterise en ce qu'il comprend des moyens d'entrafnement ( 74-89,
128-142) pour mouvoir les convoyeurs ( 36, etc) a des vitesses diffe-
rentes.
16 Dispositif selon l'une quelconque des revendications 6 a 15,
caracterise en ce qu'il comprend un convoyeur ( 200, 210) presentant
des saillies inclinees lateralement ( 202, 204) pour controler la
largeur
de l'etoupe sur ladite trajectoire au voisinage de ce convoyeur.
17 Dispositif selon la revendication 16, caracterise en ce que le-
dit convoyeur comprend un cylindre bombe ( 200) pourvu de saillies
( 202) inclinees lateralement vers l'exterieur.
18 Dispositif selon la revendication 16, caracterise en ce que le-
dit convoyeur comprend un organe ( 210) sensiblement cylindrique et
flexible, astreint a tourner autour d'un axe longitudinal legerement
courbe ( 212).
19 Dispositif selon l'une quelconque des revendications 6 a 18,
caracterise en ce que ledit convoyeur ( 58, 60) est agence pour
fournir
un additif fluide a l'etoupe sur ladite trajectoire.
20 Dispositif selon la revendication 19, caracterise en ce que le-
dit convoyeur ( 60) comprend des passages ( 100,101) a travers
lesquels
l'additif fluide peut etre distribue depuis une tuyauterie interne (
96).
21 Dispositif selon la revendication 20, caracterise en ce qu'il
comprend un ecran fixe ( 102) dispose entre les passages ( 100, 101)
et la tuyauterie ( 96), l'ecran presentant une ouverture ( 104)
permet-
tant a la tuyauterie de communiquer avec les passages dans une zone
correspondant a la trajectoire.
22 Dispositif selon l'une quelconque des revendications 20 et 21,
caracterise en ce qu'au moins certains des passages ( 100) passent a
travers les saillies ( 98).
23 Dispositif selon l'une quelconque des revendications 19 a 22,
caracterise en ce qu'il comprend au moins deux convoyeurs ( 58, 60)
disposes en des endroits espaces sur la trajectoire, chacun de ces 21
convoyeurs etant agences pour fournir un additif fluide a l'etoupe sur
la trajectoire.
24 Dispositif selon l'une quelconque des revendications 6 a 23,
caracterise en ce que le convoyeur ( 60) comprend des saillies ( 98)
de longueurs differentes afin de penetrer dans l'etoupe a des profon-
deurs differentes.
? ?
Display vertical position markers.<br/><br/>This option will display
the relative positions of currently selected key terms within the full
document length.<br/><br/>You can then click the markers to jump to
general locations within the document, or to specific discoveries if
you know whereabouts in the document they occur. [51][_]
Open a preview window.<br/><br/>This window will provide a preview of
any discovery (or vertical marker) when you mouse over
it.<br/><br/>The preview window is draggable so you may place it
wherever you like on the page. [52][_]
[static.png]
[close.png]
Discovery Preview
(Mouse over discovery items)
[textmine.svg] textmine Discovery
« Previous
Multiple Definitions ()
Next »
Enlarge Image (BUTTON) ChemSpider (BUTTON) PubChem (BUTTON) Close
(BUTTON) X
(BUTTON) Close
(BUTTON) X
TextMine: Publication Composition
FR2521177
(BUTTON) Print/ Download (BUTTON) Close
1. Welcome to TextMine.
The TextMine service has been carefully designed to help you
investigate, understand, assess and make discoveries within patent
publications, quickly, easily and efficiently.
This tour will quickly guide you through the main features.
Please use the "Next" button in each case to move to the next step
of the tour (or you can use [Esc] to quit early if you don't want
to finish the tour).
2. The main menu (on the left) contains features that will help you
delve into the patent and better understand the publication.
The main feature being the list of found items (seperated into
colour coded categories).
3. Click the Minesoft logo at any time to reset TextMine to it's
initial (start) state.
4. You can select which part of the document you'd like to view by
using the pull down menu here.
You can select "Full Text" to view the entire document.
5. For non-latin languages, (in most cases) full text translations
are available, you can toggle them on and off here.
You can also toggle the inline discovery translations between
English and their original language.
6. The pie chart icon will open a basic statistical breakdown of the
publication.
7. The sort icon allows you to sort the listed categories based on
the number of instances found.
Click to toggle between ascending and descending.
8. You can use the refine box to refine the discovered items in the
sections below.
Simply type what you are looking for, any items that do not match
will be temporarily hidden.
9. The publication has been analysed and we have identified items
within it that fit into these categories.
The specific items found are listed within the category headings.
Click the section header to open that section and view all the
identitfied items in that section.
If you click the checkbox all items in that section will be
highlighted in the publication (to the right).
The best thing to do is to experiment by opening the sections and
selecting and unselecting checkboxes.
10. The main output window contains the publication full text (or part
thereof if selected).
11. The Tools section contains tools to help you navigate the
"discovered" (highlighted) items of interest.
The arrows and counter let you move through the highlighted items
in order.
12. Other tools include a "Preview" option [ [preview.png] ] and the
ability to mark the relative locations of highlighted items by
using the "Marker" option [ [marker.png] ].
Try these out to best understand how they work, and to discover if
they are of use to you.
13. Items selected from the menu on the left will be highlighted in
the main publication section (here in the middle of the screen).
Click them for further information and insights (including
chemical structure diagrams where available).
14. Please experiment with TextMine - you cannot make any permanent
changes or break anything and once your session is closed (you've
log out) all your activity is destroyed.
Please contact Minesoft Customer Support if you have any questions
or queries at: [email protected]
[53]____________________
[54]____________________
[55]____________________
[56]____________________
[57]____________________
[58]____________________
[59]____________________
[60]____________________
[61]____________________
[62]____________________
[BUTTON Input] (not implemented)_____ [BUTTON Input] (not
implemented)_____
Документ
Категория
Без категории
Просмотров
1
Размер файла
55 Кб
Теги
fr2521177a1
1/--страниц
Пожаловаться на содержимое документа