close

Вход

Забыли?

вход по аккаунту

?

FR2522196A1

код для вставкиСкачать
 [loading]
«
Click the Minesoft logo at anytime to completely reset the Document
Explorer.
[1][(4)__Full Text.......]
Discovered items are automatically translated into English so that you
can easily identify them.<br/><br/>If you would like to see them in
the original text, please use this button to switch between the two
options . Discoveries: ([2]Submit) English
Click to view (and print) basic analytics showing the makeup of
discovered items in this publication. [help.png]
[3][_] (27/ 54)
You can use the refine box to refine the discovered items in the
sections below.<br/>Simply type what you are looking for, any items
that do not match will be temporarily hidden. [4]____________________
[5][_]
Gene Or Protein
(6/ 19)
[6][_]
Etre
(12)
[7][_]
Tre
(2)
[8][_]
Est A
(2)
[9][_]
DANS
(1)
[10][_]
Tir
(1)
[11][_]
Suc
(1)
[12][_]
Physical
(12/ 15)
[13][_]
9 d
(3)
[14][_]
0,05 V
(2)
[15][_]
de 80 percent
(1)
[16][_]
0,5 V
(1)
[17][_]
de 0,15 rad
(1)
[18][_]
de 0,06 rad
(1)
[19][_]
de 0,006 rad
(1)
[20][_]
25 percent de
(1)
[21][_]
70 s
(1)
[22][_]
105 s
(1)
[23][_]
9 g
(1)
[24][_]
9 h
(1)
[25][_]
Molecule
(4/ 9)
[26][_]
tungsten
(3)
[27][_]
nickel
(2)
[28][_]
molybdenum
(2)
[29][_]
tral
(2)
[30][_]
Polymer
(1/ 5)
[31][_]
Rayon
(5)
[32][_]
Generic
(2/ 3)
[33][_]
salt
(2)
[34][_]
cation
(1)
[35][_]
Organism
(2/ 3)
[36][_]
lentil
(2)
[37][_]
bee
(1)
Export to file:
Export Document and discoveries to Excel
Export Document and discoveries to PDF
Images Mosaic View
Publication
_________________________________________________________________
Number FR2522196A1
Family ID 2067665
Probable Assignee Philips Nv
Publication Year 1983
Title
_________________________________________________________________
FR Title TUBE A RAYONS CATHODIQUES A ABERRATION SPHERIQUE REDUITE
Abstract
_________________________________________________________________
L'APPLICATION D'UNE FEUILLE OU TOILE ELECTROCONDUCTRICE 30 COURBEE A
LA DEUXIEME ELECTRODE 24, VUE DANS LA DIRECTION DE PROPAGATION 31 DU
FAISCEAU D'ELECTRONS, D'UNE LENTILLE ACCELERATRICE 23, 24 D'UN CANON
ELECTRONIQUE PERMET DE REDUIRE NOTABLEMENT L'ABERRATION SPHERIQUE. LA
COURBURE DE LA FEUILLE OU DE LA TOILE DOIT DIMINUER, CONFORMEMENT A
L'INVENTION, QUANT LA DISTANCE PAR RAPPORT A L'AXE OPTIQUE DE LA
LENTILLE ELECTRONIQUE AUGMENTE. LA COURBURE S'ETEND DE PREFERENCE
SUIVANT UNE FONCTION DE BESSEL D'ORDRE ZERO. L'APPLICATION D'UN COL
CYLINDRIQUE QUI S'ETEND A PARTIR DE LA FEUILLE OU DE LA TOILE 30 EN
DIRECTION DE LA PREMIERE ELECTRODE 23 DE LA LENTILLE 23, 24 PERMET
MEME DE RENDRE L'ABERRATION SPHERIQUE NEGATIVE.
Description
_________________________________________________________________
"TUBE A RAYONS CATHODIQUES"
L'invention concerne un tube a rayons cathodiques compor- tant une
enveloppe videe d'air dans laquelle est dispose un canon electronique
servant a engendrer un faisceau d'electrons qui est fo- calise sur une
cible a l'aide d'au moins une lentille electronique acceleratrice qui,
vue dans la direction de propagation du faisceau d'electrons, est
constituee par une premiere electrode et une deuxie- me electrode
disposees coaxialement autour du faisceau d'electrons.
De tels tubes a rayons cathodiques sont utilises par exem- ple comme
tube noir et blanc ou couleur pour la television, comme tu- be de
prise de vues de television, comme tube d'image de television de
projection, comme tube d'oscilloscope ou comme tube servant a re-
produire des chiffres ou des symboles Ce dernier genre de tube est
egalement appele tube de reproduction graphique de donnees (en an-
glais Data Graphic Display-tube).
Un tel tube a rayons cathodiques est connu entre autres de la demande
de brevet europeenne N' 79 200737 9 Le systeme de canons electroniques
d'un tube d'image en couleur comporte trois - canons electroniques
dont les axes sont situes dans un meme plan La deuxieme electrode de
la lentille electronique acceleratrice de cha- que canon, situee du
cote de l'ecran image, est fixee a un tube de centrage De plus, il est
possible que la premiere electrode de la lentille electronique
acceleratrice constitue en outre une-piece commune aux trois canons,
comme dans le cas, par exemple, d'un canon electronique dit integre
analogue a celui decrit dans ladite demande de brevet europeenne Ne 79
200737 9.
Dans de tels tubes, les dimensions de la cible sont tres importantes
En effet, elles determinent la nettete de l'image de te- levision
reproduite ou enregistree Il existe trois contributions aux dimensions
du spot: la contribution provoquee par la difference des vitesses
thermiques de sortie et des angles des electrons sortant de la surface
emissive de la cathode, les contributions -de la charge -2- spatiale
du faisceau et l'aberration sperique des lentilles elec- troniques
utilisees Cette derniere contribution est provoquee par le fait que
les lentilles electroniques n'assurent pas une foca- lisation ideale
du faisceau d'electrons D'une facon generale, des electrons faisant
partie d'un faisceau d'electrons et entrant dans une lentille a un
endroit plus eloigne de l'axe optique seront plus fortement devies par
la lentille que les electrons en trant plus pres de l'axe optique Ce
phenomene est appele aberration spheri- que positive Les dimensions du
spot augmentent comme le cube des parametres du faisceau, comme par
exemple l'angle d'ouverture ou le diametre du faisceau d'electrons
incident C'est pour cette rai- son que l'aberration spherique est
appelee une erreur du troisieme ordre Il y a longtemps qu'on a deja
demontre (W Glaser, Grundla- gen der Elektronenoptik, Springer Verlag,
Wien 1952) qu'il se pro- duit toujours une aberration spherique
positive dans le cas de len- tilles electroniques a symetrie de
revolution, dans lesquelles le potentiel est determine hors de l'axe
optique par des cylindres me- talliques par exemple.
L'invention vise a proposer un tube a rayons cathodiques dans lequel
l'aberration spherique est notamment reduite, voire rendue negative
afin de compenser l'aberration spherique positive d'une lentille
precedente ou suivante pour reduire les dimensions du spot
Conformement a l'invention, un tube a rayons cathodiques du genre
mentionne dans le preambule est caracterise en ce que la deuxieme
electrode est munie d'une feuille electroconductrice cour- bee dans la
direction de la premiere electrode, feuille qui coupe le faisceau
d'electrons et dont la courbure diminue lorsque la dis- tance par
rapport a l'axe optique de la lentille electronique aug- mente. Par
feuille, il y a lieu d'entendre, dans la suite du present m'noire, une
toile metallique electroconductrice Il exis- te egalement des canons
electroniques dans lesquels sont utilisees deux lentilles
acceleratrices pour la localisation du faisceau d'e- lectrons Dans ce
cas, l'invention peut etre appliquee a l'une des lentilles
acceleratrices ou aux deux L'utilisation de feuilles et de toiles dans
les lentilles electroniques n'est pas nouvelle et -3- est decrite
entre autres dans Philips Research Report 18, 465 A 605 (1963) Dans le
cas d'utilisation de feuilles et de toiles, on a surtout pense aux
applications o une lentille tres puissante est de rigueur pour un
rapport de potentiel relativement faible de la lentille Ce rapport de
potentiel est le rapport entre les poten- tiels des electrodes de la
lentille Dans une lentille acceleratri- ce, l'effet de lentille
s'effectue par convergence dans la partie de potentiel bas de la
lentille et par une plus faible divergence dans la partie de potentiel
eleve de la lentille, de sorte que le comportement resultant de ladite
lentille est convergent La len- tille est donc composee d'une lentille
positive et d'une lentille negative L'application d'une toile ou d'une
feuille plane ou sphe- rique sur le bord de la deuxieme electrode
oppose a la premiere electrode permet d'eliminer la lentille negative
et il se forme une lentille purement positive, dont l'effet est
notablement plus intense Toutefois, cette lentille presente toujours
une aberra- tion spherique Comme il sera demontre ci-apres, une toile
ou une feuille spherique prevue dans une lentille electronique accele-
ratrice ne fournit qu'une faible reduction de l'aberration sphe- rique
Or, lorsque, conformement a l'invention, le rayon de cour- bure de la
toile ou de la feuille augmente avec la distance par rapport a l'axe
optique, il se produit une variation de la puis- sance de la lentille,
puissance qui est augmentee au centre et qui est reduite vers le bord
Il en resulte une lentille dont la puissance est identique pour tous
les trajets du faisceau d'elec- trons Cela n'est pas le cas des
lentilles a toile connues qui sont munies d'une toile (ou feuille)
plane ou d'une toile (ou feuille) spherique a rayon de courbure
constant Le choix des va- riations du rayon de courbure de la toile ou
de la feuille confor- me a l'invention permet de reduire notablement
l'aberration sphe- rique, voire de la rendre negative Tant des mesures
que des cal- culs, il resulte qu'une forme de feuille ou de toile
epousant en majeure partie la forme de la partie centrale d'une
fonction de
Bessel d'ordre zero, de preference jusqu'au premier minimum, cons-
titue un choix tres avantageux, ce qui sera explique ci-apres en
detail Jusqu'au premier minimum de la fonction de Bessel d'ordre zero,
cette forme ne s'ecarte que peu de la forme cosinusoldale.
Toutefois, contrairement a l'utilisation d'une feuille, l'utilisa-
tion d'une toile fournit une contribution additionnelle a la di-
mension du spot Cela est le resultat des ouvertures dans la toile qui
font office de lentilles de diaphragme negatives Comme il res- sort du
Philips Research Report 18, 465 A 605 (1963), cette contri- bution est
proportionnelle au pas de la toile Toutefois, ce pas peut etre choisi
de facon que cette contribution soit notablement inferieure aux autres
contributions a l'agrandissement du spot Un choix rigoureux de la
forme de la toile permet de rendre la contri- bution subsistante de
l'aberration spherique de la lentille princi- pale inferieure a la
contribution du pas de la toile Lorsqu'a par- tir de la feuille ou de
la toile de la deuxieme electrode, un col cylindrique s'etend en
direction de la premiere electrode, il est meme possible d'obtenir une
lentille electronique acceleratrice a aberration spherique negative
Cet effet peut s'obtenir egalement par allongement de la distance (d)
entre les deux electrodes de la lentille acceleratrice Cette
aberration spherique negative peut etre utilisee pour compenser une
aberration spherique posi- tive d'une lentille precedente ou suivante
dans le canon electro- nique La mesure dans laquelle l'aberration
spherique est compen- see est egalement determinee par la hauteur (h)
de la toile con- forme a l'invention La hauteur est la distance
maximale entre les parties de la toile mesurees le long de l'axe de la
lentille (voir egalement la figure 9 b).
Du fait que, dans un tube a rayons cathodiques conforme a l'invention,
il est possible de reduire l'aberration spherique, il n'est plus
necessaire de choisir une lentille electronique dont le diametre
depasse notablement celui du faisceau De ce fait, il est possible de
realiser des canons electroniques comportant des electrodes de
lentille d'un diametre relativement petit, de sorte que le col du tube
a rayons cathodiques dans lequel est monte le canon electronique peut
presenter un diametre relativement petit.
Les bobines de deviation etant ainsi situees plus pres des fais- ceaux
d'electrons, une plus petite quantite d'energie suffit pour la
deviation Des materiaux appropries pour la realisation de tel-
-5- les feuilles et toiles sont par exemple le nickel, le molybdenum
et le tungsten Une toile en nickel peut etre deposee convenablement
par voie electrolytique Il est possible de realiser des toiles en
forme de tissu de molybdenum et de tungsten a transmission de 80
percent.
Les feuilles ou toiles utilisees jusqu'a present pour re- duire
l'aberration spherique etaient planes ou spheriques (voir en- tre
autres Optik 46 (1976) N' 4-463 A 473 "Der Oeffnungsfehler 3.
Ordnung und der axiale Farbfehler von rotationssymmetrischen Elek-
tronenlinsen mit gekrtmmter geladener transparanter Folie", H Hoch, E
Kasper, D Kern) Toutefois, l'effet exerce sur l'aberration spherique
par de telles feuilles dans le cas d'une lentille electro- nique
acceleratrice n'est pas tres grand, ce qui s'explique facile- ment Une
toile plane ou spherique epouse dans une plus ou moins grande mesure
la forme des plans equipotentiels entre deux electro- des de lentille
non munies de toile Conformement a l'invention, la forme des plans
equipotentiels est modifiee pour reduire l'aberra- tion spherique.
Du fait que les lentilles electroniques acceleratrices pour les tubes
a rayons cathodiques conformes a l'invention ne pre- sentent guere
d'aberration spherique, les canons electroniques peu- vent etre d'une
structure notablement plus simple et etre consti- tuees par exemple
par une cathode, une grille de commande et ladite lentille
electronique acceleratrice.
Le brevet allemand No 1 134 769 decrit un dispositif dans lequel une
electrode a toile spherique est suspendue d'une facon electro-isolante
entre deux electrodes annulaires Cette electrode a toile est appliquee
pour compenser l'aberration spherique d'une lentille de focalisation
magnetique La toile ne fait pas partie de la lentille a corriger De
plus, la lentille magnetique n'est pas une lentille acceleratrice De
plus, du brevet des Etats-Unis d'Amerique 3 240 972 est connu un tube
a rayons cathodiques pre- sentant une toile bombee dans la direction
de la cible de facon a former une lentille acceleratrice negative afin
d'obtenir une aug- mentation de la deviation sans deformation de la
trame Toutefois, l'aberration spherique du faisceau d'electrons n'en
est pas redui- te. -6-
La description ci-apres, en se referant aux dessins anne- xes, le tout
donne a titre d'exemple non limitatif, fera bien com- prendre comment
l'invention peut etre realisee.
La figure 1 montre en coupe longitudinale un tube a rayons cathodiques
conforme a l'invention.
La figure 2 montre en coupe un systeme de canons electro- niques pour
un tube a rayons cathodiques selon la figure 1.
La figure 3 montre en coupe longitudinale l'un des canons
electroniques du systeme selon la figure 2;
La figure 4 a represente en coupe longitudinale une lentil- le
electronique acceleratrice selon l'etat de la technique.
La figure 4 b represente a une echelle agrandie le point focal du
faisceau d'electrons focalise a l'aide de la lentille selon la figure
4 a;
La figure 5 a represente en coupe longitudinale une lentil- le
electronique acceleratrice presentant une toile spherique selon l'etat
de la technique; La figure 5 b represente a une echelle agrandie le
point focal du faisceau d'electrons focalise a l'aide de la lentille
selon la figure 5 a; La figure 6 a montre en coupe longitudinale une
lentille electronique acceleratrice conforme a l'invention; La figure
6 b montre a une echelle tres agrandie le point focal du faisceau
d'electrons focalise a l'aide de la lentille de la figure 6 a.
La figure 7 a represente en coupe longitudinale une autre forme de
realisation d'une lentille electronique acceleratrice con- forme a
l'invention; La figure 7 b montre a une echelle tres agrandie le point
focal du faisceau d'electrons focalise a l'aide de la lentille selon
la figure 7 a;
La figure 8 a montre en coupe longitudinale une autre for- me de
realisation d'une lentille electronique acceleratrice a aber- ration
spherique negative; La figure 8 b montre a une echelle tres agrandie
le point focal du faisceau d'electrons focalise a l'aide de la
lentille selon -7- la figure 8 a et La figure 9 a montre une fonction
de Bessel d'ordre zero et les figures 9 b a i des coupes de plusieurs
lentilles electroniques acceleratrices conformes a l'invention.
La figure 1 montre schematiquement en coupe, a titre d'ex- emple, un
tube a rayons cathodiques conforme a l'invention, qui dans le cas de
la figure 1, est un tube d'image en couleurs du genre "en ligne" Dans
une enveloppe de verre 1, qui est composee d'une fenetre image 2,
d'une partie en forme d'entonnoir 3 et d'un col 4, trois ca- nons
electroniques 5, 6 et 7 sont prevus dans ledit col et engendrent
respectivement les faisceaux d'electrons 8, 9 et 10 Les axes des ca-
nons electroniques se situent dans un plan, le plan du dessin, L'axe
du canon electronique central 6 coincide pratiquement avec l'axe du
tube 11 Les trois canons electroniques debouchent dans la douille
6, qui est prevue coaxialement au col 4 La face interieure de la fe-
netre image 2 est munie d'un grand nombre de groupe de trois lignes
luminescentes Chaque groupe comporte une ligne constituee par une
substance emettant une luminescence verte, une ligne constituee par
une substance emettant une luminescence bleue et une ligne constituee
par une substance emettant une luminescence rouge Tous les groupes
constituent ensemble l'ecran image 12 Les lignes luminescentes sont
perpendiculaires au plan du dessin Devant l'ecran image est posi-
tionne le masque d'ombre 13, qui comporte un tres grand nombre d'ou-
vertures oblongues 14 que traversent les faisceaux d'electrons 8, 9 et
10 Les faisceaux d'electrons sont devies dans la direction hori-
zontale (dans le plan du dessin) et dans la direction verticale
(perpendiculaire au plan du dessin) par le systeme de bobines de de-
viation 15 Les trois canons electroniques sont montes de facon que
leurs axes forment un petit angle entre eux Les faisceaux d'elec-
trons traversent ainsi les ouvertures 14 sous un angle, appele angle
de selection des couleurs, pour ne frapper chacun que des lignes lu-
minescentes d'une seule couleur.
Sur la figure 2, les trois canons electroniques 5, 6 et 7 sont
representes en perspective Les electrodes de ce systeme de ca- non
electroniques triple sont positionnees, les unes par rapport aux
autres, a l'aide de bandes metalliques 17, qui sont scellees dans des
-8tiges de montage en verre 18 Chaque canon est constitue par une
cathode (non represente sur le dessin), une electrode de commande
21, une premiere anode 22 et des electrodes 23 et 24 Les electro- des
23 et 24 constituent ensemble une lentille electronique acce-
leratrice a l'aide de laquelle les faisceaux d'electrons sont fo-
calises sur l'ecran image 12 (figure 1) Les electrodes 24 sont munies
de toiles 30 courbees en direction des electrodes 23 (non representees
sur le dessin).
La figure 3 represente en coupe longitudinale l'un des canons
electroniques Dans l'electrode 21 se trouve une cathode 19 L'electrode
24 est munie d'une piece de toile en tungsten 30 (diametre du fil 7,5
/um et pas de 75 /um) La courbure de la toile diminue quand la
distance par rapport a l'axe 31 augmente Comme il sera explique
ci-apres en detail a l'aide des figures 6 a et 6 b a 8 a et 8 b, il en
resulte une reduction de l'aberration spherique positive ou meme,
suivant la distance, (voir la figure 8 a) une aberration spherique
negative Les potentiels appliques aux elec- trodes sont representes
sur la figure.
La figure 4 a represente schematiquement en coupe une len- tille
electronique acceleratrice selon l'etat de la technique Cet- te
lentille est constituee par une premiere electrode cylindrique
41 presentant un potentiel V 1 et une deuxieme electrode cylindri- que
42 presentant un potentiel V 2 Par suite du choix V 2/V 1 = 10, la
distance focale du cote de l'image est d'environ 2,5 D, D repre-
sentant le diametre des electrodes cylindriques Les lignes equipo-
tentielles 40 (ce sont les lignes d'intersection des plans equipo-
tentiels avec le plan du dessin) sont representees tous les 0,5 V 1.
Dans cet exemple et dans les exemples suivants, la distance objet est
choisie de facon que le grandissement lineaire paraxial soit toujours
de 5 L'angle d'ouverture total du faisceau d'electrons
48 est de 0,15 rad A cote du trajet central 43 sont montres qua- tre
trajets d'electrons 44, 45, 46 et 47 repartis de facon equi- distante
sur l'angle d'ouverture des deux c 8 tes dudit trajet cen- tral La
figure 4 b montre a une echelle tres agrandie le plan fo- cal (point
de section minimale) du faisceau d'electrons selon la figure 4 a a
l'endroit Z= 10,5 D Le diametre minimal du faisceau
25221 96
-9- divise par D est de 3,3 x 10-2 Les rayons 44 coupent le trajet
central 43 a un tout autre endroit et plus loin de l'objet que les
rayons 45, 46 et 47, qui sont plus eloignes du trajet central 43.
Cela s'appelle l'aberration spherique positive.
La figure 5 a represente schematiquement une lentille electronique
acceleratrice presentant une toile spherique 59 a rayon de courbure de
0 625 D La lentille est constituee par une premiere electrode
cylindrique 51 presentant un potentiel Vi et une deuxieme electrode
cylindrique 52 presentant un potentiel V 2-
Or, lorsqu'on prend V 2/V 1 = 1,6 (par exemple V 1 = 10 k V et V 2 =
16 k V), la distance focale du cote image est a nouveau d'environ 2,5
D Les lignes equipotentielles 50 sont representees tous les 0,05 V
L'angle d'ouverture total du faisceau d'electrons 58 est de 0,06 rad
Comparativement a l'angle d'ouverture sur la figure 4 a, celui-ci est
choisi plus petit, etant donne l'autre rapport de tension V 2/V A cote
du trajet central 53, quatre trajets d'elec- trons 54, 55, 56, et 57
sont repartis de facon equidistante sur l'angle d'ouverture d'un cote
dudit trajet central Les trajets d'electrons situes symetriquement de
l'autre cote du trajet cen- tral ne sont pas representes, etant donne
cette symetrie.
La figure 5 b represente a une echelle tres agrandie le point focal a
l'endroit Z = 13,8 D Le diametre minimal du faisceau d'electrons
divise par D est de 1,8 10-2 De cette figure, il ressort que
l'application d'une toile spherique dans une lentille electronique
acceleratrice permet de re- duire l'aberration spherique En effet, le
point d'intersection des rayons interieurs 54 se situe plus pres du
point d'intersection des rayons extr and mes 57 que sur la figure 4 b.
La figure 6 a represente schematiquement une lentille elec- tronique
acceleratrice avec une toile 69 presentant, conformement a
l'invention, la forme de la partie centrale d'une fonction de Bessel
d'ordre zero, le premier minimum de la fonction de Bessel d'ordre ze-
ro coincidant avec le bord de l'electrode cylindrique 62 La hauteur h
de la toile est de 0,125 D De plus, la lentille est constituee par une
premiere electrode cylindrique 61 presentant un potentiel V 1 La
deuxieme electrode cylindrique 62 presente un potentiel V 2 Lorsqu'on
-10- prend V 2/V 1 = 1,6 (par exemple V 1 = 10 k V et V 2 = 16 k V),
la dis- tance focale du cote image est a nouveau d'environ 2,5 D Les
li- gnes equipotentielles 60 sont representees tous les 0,05 V 1 L'an-
gle d'ouverture total du faisceau d'electrons 68 est de 0,006 rad.
La figure represente a nouveau quatre trajets d'electrons 64, 65,
66, 67 situes d'un cote du trajet central 63.
La figure 6 b represente a une echelle tres agrandie le point focal a
Z = 13,3 D De cette figure il ressort que l'appli- cation d'une toile
d'une forme correspondant essentiellement a la forme de la partie
centrale d'une fonction de Bessel d'ordre zero, l'aberration spherique
peut etre pratiquement eliminee La section minimale du faisceau est
d'environ 25 percent de la section minimale du faisceau selon la
figure 5 b.
Les figures 7 a et 7 b representent une lentille electroni- que
acceleratrice et un aggrandissement du point focal, d'une facon
analogue a celle des figures 6 a et 6 b Toutefois, l'electrode 62 est
munie d'un col 70 s'etendant dans la direction de l'electrode 61 et
presentant une hauteur 1 de 0,125 D Comme il ressort de la figure 7 b,
au point Z = 15,6 D la section minimale du faisceau est tres faible et
il n'est guere question d'aberration spherique.
La figure 8 a represente une lentille electronique accele- ratrice
d'une facon analogue a celle de la figure 7 a, la distance d'entre les
electrodes 61 et 62 etant agrandie et de 0,125 D De la figure 8 b il
ressort que cette lentille presente une aberration spherique negative
Les rayons interieurs 64 du faisceau d'elec- trons coupent le trajet
central plus tot que les rayons plus extre- mes Une telle lentille
presentant une aberration spherique negati- ve permet de compenser
l'aberration spherique positive d'une len- tille precedent C'est ainsi
que les electrodes 22 et 23 sur la figure 1 constituent ensemble une
lentille electronique accelera- trice presentant une aberration
spherique positive Cette derniere peut etre compensee par une
aberration spherique negative de la lentille formee par les electrodes
23 et 24, de sorte que la con- tribution totale de l'aberration
spherique a la dimension du spot devient minimale.
La figure 9 a represente les variations de la fonction de
25221 96
-11- Bessel d'ordre zero Au centre se trouve le premier et le plus
grand maximum 90 et a c 6 te les points d'inflexion 91 et les premiers
mini- ma 92 A cote se trouvent les deuxiemes maxima 93, suivies
alterna- tivement de minima et de maxima Pour l'invention, seule est
impor- tante la variation de cette fonction jusqu'aux deuxiemes maxima
93.
La figure 9 b represente schematiquement une lentille elec- tronique
acceleratrice presentant deux electrodes cylindriques 100 et 101
L'electrode 100 est munie d'une toile courbee 102 qui est courbee
suivant une fonction de Bessel d'ordre zero Le bord cons- titue le
premier minimum de cette fonction de Bessel d'ordre zero.
La hauteur h de la toile determine egalement la mesure dans laquel- le
est compensee l'aberration spherique Sur la figure 6 a, cette hauteur
h est de 0,125 D par exemple.
La figure 9 c represente schematiquement une lentille elec- tronique
acceleratrice presentant deux electrodes cylindriques 103
* et 104 L'electrode 103 est munie d'un col cylindrique 105 s'eten-
dant dans la direction de l'electrode 104 La forme de la toile 106 est
identique a la forme de la toile sur la figure 9 b De plus, la
distance comprise entre les electrodes 103 et 104 depasse la distan-
ce comprise entre les electrodes 100 et 101 (figure 9 c), de sorte
qu'il en resulte une aberration spherique negative, comme le mon-
trent les figures 8 a et 8 b.
La figure 9 d represente schematiquement une lentille elec- tronique
acceleratrice presentant deux electrodes cylindriques 107 et 108
L'electrode 107 est munie d'une toile 109 qui est courbee suivant la
partie centrale d'une fonction de Bessel d'ordre zero A partir du
premier point d'inflexion s'etend une partie plane 116 vers le bord de
l'electrode 107.
La figure 9 e represente schematiquement une lentille elec- tronique
acceleratrice presentant deux electrodes cylindriques 110 et 111
L'electrode 110 est munie d'une toile 112 qui est courbee suivant une
fonction de Bessel d'ordre zero, jusqu'au deuxieme pas- sage par zero.
La figure 9 f represente schematiquement une lentille elec- tronique
acceleratrice presentant deux electrodes cylindriques 113 et 114 La
forme de la toile courbee 115 est identique a celle de -12- la toile
representee sur la figure 9 d, mais la hauteur est egale a
1/2 fois la hauteur de la toile courbee 108 (figure 9 d).
La figure 9 g represente schematiquement une lentille elec- tronique
acceleratrice presentant deux electrodes cylindriques 117- et 118 La
forme de la toile courbee 119 est identique a celle de la toile
representee sur la figure 9 f, le bord plan 120 est cepen- dant plus
etroit que le bord plan 116 sur la figure 9 f La figure
9 h represente schematiquement une lentille electronique acceleratri-
ce presentant deux electrodes cylindriques 121 et 122 L'electrode 121
est munie d'une toile 123 qui est courbee suivant une fonction de
Bessel d'ordre zero jusqu'au premier point d'inflexion.
La figure 9 i represente schematiquement une lentille elec- tronique
acceleratrice presentant deux electrodes cylindriques 124 et 125 La
forme de la toile courbee 126 est identique a celle de la toile
representee sur la figure 9 b, mais la hauteur h est egale a 2 fois la
hauteur de la toile courbee 102 de la figure 9 b.
Toutes les formes representees de la toile ont en commun d'etre au
moins partiellement courbees suivant une fonction de Bes- sel
d'ordrsalt zero Ces formes peuvent etre choisies en fonction du
diametre du faisceau d'electrons et des electrodes La hauteur h de la
toile et la distance d comprise entre les deux electrodes de la
lentille electronique acceleratrice peuvent etre determinees par voie
empirique et a l'aide de calculs. La forme d'une fonction de Bessel
d'ordre zero ne s'ecar- tant jusqu'au premier minimum que peu de la
forme de la fonction consinusoidale, il est evident qu'il est possible
de choisir des toiles ou des feuilles presentant la forme d'une
fonction cosinusol- dale ou un autre forme ne differant que peu de la
fonction de Bes- sel d'ordrsalt zero, En effet, l'essentiel de
l'invention est que le rayon de courbure de la toile augmente quand,
la distance a l'axe optique de la lentille electronique augmente, de
sorte qu'il se produit une variation de puissance de la lentille,
cette puissance etant augmentee au centre du faisceau et diminuee vers
le bord Ain- si, on obtient une lentille presentant pratiquement la
meme puissan- ce pour tous les trajets du faisceau d'electrons.
252 2 1 9 6
-13-
Claims
_________________________________________________________________
REVENDICATIONS
1 Tube a rayons cathodiques comportant une enveloppe videe d'air (1)
dans laquelle est dispose un canon electronique (5, 6, 7) servant a
engendrer un faisceau d'electrons (8, 9, 10) qui est foca- lise sur
une cible (12) a l'aide d'au moins une lentille electroni- que
acceleratrice qui, vue dans la direction de propagation du fais- ceau
d'electrons, est constituee par une premiere electrode (23) et une
deuxieme electrode (24) disposees coaxialement autour du faisceau
d'electrons, caracterise en ce que la deuxieme electrode (24) est mu-
nie d'une feuille electroconductrice (30) courbee dans la direction de
la premiere electrode, feuille qui coupe le faisceau d'electrons et
dont la courbure diminue lorsque la distance par rapport a l'axe
optique de la lentille electronique augmente.
2 Tube a rayons cathodiques selon la revendication 1, carac- terise en
ce que la courbure de la feuille (30) en fonction de la distance par
rapport a l'axe optique s'etend essentiellement suivant la partie
centrale d'une fonction de Bessel d'ordre zero.
3 Tube a rayons cathodiques selon la revendication 2, carac- terise en
ce que la courbure de la feuille (30) en fonction de la distance par
rapport a l'axe optique s'etend essentiellement suivant la partie
centrale d'une fonction de Bessel d'ordre zero jusqu'au premier
minimum.
4 Tube a rayons cathodiques selon la revendication 1, 2 ou 3,
caracterise en ce qu'un col cylindrique (70) s'etend a partir du bord
de la feuille (69) en direction de la premiere electrode.
5 Tube a rayons cathodiques selon l'une des revendications 1, 2, 3 ou
4, caracterise en ce que le canon electronique comporte suc-
cessivement une cathode (19), une grille de commande et ladite len-
tille electronique acceleratrice.
6 Tube a rayons cathodiques selon l'une des revendications 1, 2, 3, 4
ou 5, caracterise en ce qu'il constitue un tube image servant a
reproduire des caracteres, des chiffres et des symboles.
? ?
Display vertical position markers.<br/><br/>This option will display
the relative positions of currently selected key terms within the full
document length.<br/><br/>You can then click the markers to jump to
general locations within the document, or to specific discoveries if
you know whereabouts in the document they occur. [40][_]
Open a preview window.<br/><br/>This window will provide a preview of
any discovery (or vertical marker) when you mouse over
it.<br/><br/>The preview window is draggable so you may place it
wherever you like on the page. [41][_]
[static.png]
[close.png]
Discovery Preview
(Mouse over discovery items)
[textmine.svg] textmine Discovery
« Previous
Multiple Definitions ()
Next »
Enlarge Image (BUTTON) ChemSpider (BUTTON) PubChem (BUTTON) Close
(BUTTON) X
(BUTTON) Close
(BUTTON) X
TextMine: Publication Composition
FR2522196
(BUTTON) Print/ Download (BUTTON) Close
1. Welcome to TextMine.
The TextMine service has been carefully designed to help you
investigate, understand, assess and make discoveries within patent
publications, quickly, easily and efficiently.
This tour will quickly guide you through the main features.
Please use the "Next" button in each case to move to the next step
of the tour (or you can use [Esc] to quit early if you don't want
to finish the tour).
2. The main menu (on the left) contains features that will help you
delve into the patent and better understand the publication.
The main feature being the list of found items (seperated into
colour coded categories).
3. Click the Minesoft logo at any time to reset TextMine to it's
initial (start) state.
4. You can select which part of the document you'd like to view by
using the pull down menu here.
You can select "Full Text" to view the entire document.
5. For non-latin languages, (in most cases) full text translations
are available, you can toggle them on and off here.
You can also toggle the inline discovery translations between
English and their original language.
6. The pie chart icon will open a basic statistical breakdown of the
publication.
7. The sort icon allows you to sort the listed categories based on
the number of instances found.
Click to toggle between ascending and descending.
8. You can use the refine box to refine the discovered items in the
sections below.
Simply type what you are looking for, any items that do not match
will be temporarily hidden.
9. The publication has been analysed and we have identified items
within it that fit into these categories.
The specific items found are listed within the category headings.
Click the section header to open that section and view all the
identitfied items in that section.
If you click the checkbox all items in that section will be
highlighted in the publication (to the right).
The best thing to do is to experiment by opening the sections and
selecting and unselecting checkboxes.
10. The main output window contains the publication full text (or part
thereof if selected).
11. The Tools section contains tools to help you navigate the
"discovered" (highlighted) items of interest.
The arrows and counter let you move through the highlighted items
in order.
12. Other tools include a "Preview" option [ [preview.png] ] and the
ability to mark the relative locations of highlighted items by
using the "Marker" option [ [marker.png] ].
Try these out to best understand how they work, and to discover if
they are of use to you.
13. Items selected from the menu on the left will be highlighted in
the main publication section (here in the middle of the screen).
Click them for further information and insights (including
chemical structure diagrams where available).
14. Please experiment with TextMine - you cannot make any permanent
changes or break anything and once your session is closed (you've
log out) all your activity is destroyed.
Please contact Minesoft Customer Support if you have any questions
or queries at: [email protected]
[42]____________________
[43]____________________
[44]____________________
[45]____________________
[46]____________________
[47]____________________
[48]____________________
[49]____________________
[50]____________________
[51]____________________
[BUTTON Input] (not implemented)_____ [BUTTON Input] (not
implemented)_____
Документ
Категория
Без категории
Просмотров
1
Размер файла
39 Кб
Теги
fr2522196a1
1/--страниц
Пожаловаться на содержимое документа